Corse Net Infos - Pure player corse

Raspentino délivre le Sporting à la 87e minute


Rédigé par le Mercredi 2 Décembre 2015 à 18:26 | Modifié le Jeudi 3 Décembre 2015 - 03:21


Le Sporting a tremblé jusqu'à la fin avant de s'imposer mercredi soir à Furiani face aux Girondins de Bordeaux. A la faveur d'un but, inespéré, de Raspentino le club bastiais a renoué avec la victoire. Un résultat appréciable avant la venue de Monaco samedi à Furiani


L'ambiance
Drôle. A cinq minutes du coup d'envoi, on pouvait presque se compter ce mercredi soir à Furiani. Il est vrai qu'entre ce Sporting qui ne brille pas d'un vif éclat et ce Bordeaux qui ne peut faire actuellement autre chose que de fréquenter les profondeurs du classement, l'affiche n'était pas particulièrement alléchante. Et le mercredi - à 19 heures de surcroît - n'est pas davantage indiqué pour un spectacle de Ligue 1.

Le match 
L'enjeu était cependant important pour les deux équipes contraintes de réagir, mieux encore de gagner, en raison de leur niveau de performances en dessous de la moyenne.
Un vrai match de la peur en quelque sorte que le Sporting aborda sur la pointe des pieds face à un Bordeaux à la technique plus affirmée et plus habile dans l'art de se rapprocher de la cage de Leca. Mais il reste encore aux Bleus, même privés de Squillaci et de Cahuzac, un peu de caractère qui leur permet quelques sursauts. Mais en ce début de partie c'est Bordeaux, qui a fait du ballon sa propriété, qui se crée les plus belles opportunités sans en tirer, heureusement, profit. Des deux équipes, c'est celle du Sporting qui donne l'impression d'être la plus malade !
Mais le football, qui est pratiqué, l'est bien plus encore l. Bordeaux a certes monopolisé le ballon à l'approche et dans la surface bastiaise, mais il n'a mis à son actif qu'un seul tir cadré. Celui de Jussié à la 40e minute. Le Sporting, lui, n'a tiré qu'une seule fois par Ayité. Le ballon s'est perdu dans les nuages de Furiani !
A la reprise, le Sporting a mis un peu plus de "jus" dans son jeu. Ayité s'est essayé de la tête sur un corner dévié par Brandao. Puis, Brandao s'est échappé et, alors que tout Furiani attendait un tir, il a préféré servir sur la droite Ayité qui s'attendait à tout sauf à autant d'altruisme de la part de son partenaire.
Pourtant, malgré ce supplément d'âme, c'était Bordeaux, par Maurice-Belay, qui se montrait le plus dangereux, mais Leca, attentif, ne se laissait pas abuser.
Mais finalement, ce fut Raspentino qui se montra le plus réaliste en frappant du gauche ce ballon que Ayité avait laissé filer.
Au tableau d'affichage de Furiani, il restait à ce moment-là trois minutes à jouer !

Le Sporting
On s'est longtemps posé la question de savoir comment le Sporting en continuant de la sorte pourrait s'extraire de ce bas du tableau qu'il fréquente régulièrement depuis le début de la saison ? D'autant qu'en évoluant comme il l'a fait mercredi soir, durant la première période notamment, il fait la preuve qu'il est dans l'incapacité d'envisager d'aller voir plus haut. L'équipe Printant, sifflée - de dépit plus qu'à son tour, par ses supporters - a longtemps ressemblé à un bateau ivre ne sachant plus comment naviguer en dépit de l'engagement du capitaine de soirée, François Modesto. 
Pourtant, Bordeaux, même dominateur, était loin de voguer sur une mer de sérénité. Il aurait fallu à ce moment-là appuyer là ou ça fait mal. Mais les faiblesses bastiaises étaient tellement criardes qu'il était vraiment difficile d'attendre mieux de l'ensemble de Printant.
Bien sûr, il y eut ce feu de paille à la reprise, mais il n'excéda pas la poignée de minutes. Dès lors Printant usa à bon escient de ses trois derniers atouts : Nando, Cioni et surtout Raspentino. Et c'est quand on pensait que le Sporting resterait dans ses starting-blocks que Raspentino a frappé du gauche. A la 87e minute ! Au grand soulagement de Furiani qui n'y croyait vraiment plus !

L'adversaire
Willy Sagnol a, lui aussi, beaucoup de soucis à se faire. Après la déculottée de Caen, il savait qu'il jouait gros à Bastia. Pour autant, même si l'équipe s'est montrée souvent à son avantage, elle n'a jamais su tirer profit de ses moments forts.  Et, en football, on le sait, les occasions perdues...  Les Girondins sont sur une mauvaise passe. Et les moyens dont disposent Sagnol sont bien différents et bien plus conséquents que ceux dont bénéficient Printant. Pourtant...

Le bilan
Voilà trois points qui font un sacré bien au Sporting ! Au moral des Bastiais qui étaient au fond des chaussettes de plusieurs d'entre eux. Et quand le moral et les points sont là - quatre points en trois matches  - cela ne peut avoir que de bonnes répercussions. Au plan comptable surtout.. Et dans le contexte de l'heure, c'est le plus important. Samedi, c'est Monaco qui sera à Furiani. Et si d'aventure, encore une fois, à la 87e minute...

La fiche technique

A Furiani, SCB : 1 Bordeaux : 0 (0-0)
But pour  le Sporting : Raspentino (87e)
Arbitre : M. Fautrel
Avertissements : Palmieri (51e), Raspentino (87e) au Sporting
Spectateurs : 10 135

SCB :
Leca, Jebbour puis Cioni (72e), Peybernes, Modesto, Marange, Palmieri, Fofana, Danic puis Ngando (68e), Mostefa, Ayité, Brandao puis Raspentino (67e) (Hansen, Houri, Coulibaly, Romain)

Bordeaux
Carrasso, Contento,Yambere, Guilbert, Saivet, Chantome puis Hassani (75e), Plasil, Maurice-Belay puis Soni (82e), Rolan, Jussie puis Ounas (50e), Crivelli (Prior, Poundje, Vada, Thelin)


 

Ils ont dit

Ghislain .Printant, entraîneur  du SCB
« Ces 3 points sont importants. Ca a été très compliqué en 1ère mi-temps. On a été noyé dans le milieu de terrain face à une équipe performante dans l’utilisation du ballon. Mais on avait choisi l’option de deux attaquants de pointe. On a manqué de maîtrise technique et fait preuve de fébrilité.  En 2ème mi-temps on a rééquilibré le milieu de terrain et ça les a gênés. On a été plus présents dans la récupération du ballon et dans son utilisation. Après … on a eu un petit coup du destin. Pour une fois ça n ous a sourit. On va se contenter des ces 3 points. On reste lucide, on doit faire beaucoup plus. Ces 3 points peuvent donner un capital confiance au groupe ».

F. Raspentino : le buteur
« On marque un but un peu chanceux c’est vrai. Mais ça nous fait prendre 3 points. C’est une victoire importante pour la suite. En 1ère mi-temps on a eu peur de mal faire, c’était compliqué. En 2ème mi-temps on est passé en 4-3-3, c’était mieux. Grace à cette victoire, la confiance peut revenir »

W.Sagnol : entraîneur  deBordeaux
« Il y a beaucoup de déception ce soir. Le score est un peu cruel. Sans parler de victoire, on meritait mieux. On a eu pas mal de situations offensives en 1ère mi-temps. Elles ont été mal exploitées. Après on n’est jamais à l’abri d’une glissade…. Les sorties de Chantome et de Jussié nous ont fait mal. »   
Philippe Jammes



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse




Derniers tweets
Corse Net Infos : #corse #politique @BattiArena #Alternance à mi-mandat à #Patrimoniu : Jean-Baptiste Arena élu #maire à l’unanimité https://t.co/WMZHZLefiT
Mardi 17 Octobre - 01:19
Corse Net Infos : Afa : Service de broyage gratuit https://t.co/uBp8qVp66Q
Lundi 16 Octobre - 23:55
Corse Net Infos : Porto-Vecchio : 600 élèves marchent contre la mucoviscidose https://t.co/RNCzxrub7e
Lundi 16 Octobre - 23:50
Corse Net Infos : Bastia : Le don de l'association « Le blé de l’espérance » https://t.co/HUetI3w63W
Lundi 16 Octobre - 23:45


Newsletter






Galerie
Collège Maria Ghjentile
Collège Maria Ghjentile
comunauté
Mairie de Propriano
Arte Mare
Arte Mare
IMG_3483
IMG_3482
IMG_2896
IMG_2895
Finosello
Finosello
Congrès Pompiers
Congrès Pompiers
Gérard Collomb
Gérard Collomb