Corse Net Infos - Pure player corse

Patrimoniu : Les jeunes vignerons de l’AOC Patrimoniu fêtent le millésime 2014


Rédigé par Nicole Mari le Mardi 21 Avril 2015 à 23:10 | Modifié le Mardi 21 Avril 2015 - 23:10


Les jeunes vignerons de l’Appellation Patrimoniu ont célébré, lundi à la maison des vins, en présence de leurs ainés, le millésime 2014. Dans une ambiance chaleureuse et conviviale, ils ont offert leurs nouveaux crus à la dégustation des connaisseurs, sommeliers, cavistes, restaurateurs et autres oenophiles de l’île et d’ailleurs, qui ont pu apprécier un excellent millésime qui n’a rien à envier à celui de 2013. Cette manifestation, symbole du dynamisme viticole d’une région considérée comme un modèle, est, avec le classement des vignobles, le point de départ d’une nouvelle démarche ambitieuse d’expansion et de rayonnement sur les marchés intérieur et extérieurs.


Entourant le président de l'AOC Patrimoniu, Jean-Laurent De Bernardi, des jeunes vignerons de la Conca d'Oru : Simon Giacometti, Nicolas Mariotti, Mathieu Marfisi, Lisandru Leccia, Antoine-Marie Arena, Marie-Françoise Devichi, Julie Marfisi et Hugo.
Entourant le président de l'AOC Patrimoniu, Jean-Laurent De Bernardi, des jeunes vignerons de la Conca d'Oru : Simon Giacometti, Nicolas Mariotti, Mathieu Marfisi, Lisandru Leccia, Antoine-Marie Arena, Marie-Françoise Devichi, Julie Marfisi et Hugo.
La dégustation d’un nouveau millésime est un rituel fort couru sur le continent dans les grandes régions viticoles. C’est l’occasion de mettre à l’honneur la qualité des vins et le savoir-faire des vignerons d’un terroir en invitant les professionnels à découvrir et à apprécier les nouveaux crus. Les jeunes vignerons de l’AOC (Appellation d’origine contrôlée) Patrimoniu ont décidé, cette année, d’instaurer ce rendez-vous annuel en offrant, à la dégustation, autour d’une journée conviviale et une collation issue de l’agriculture locale, l’ensemble des vins de l’appellation. Et, c’est sous un chaud soleil d’avril dans le cadre unique de la Maison des vins que s’est ouverte cette toute première édition des millésimes qui se veut pérenne. Près de 32 vignerons sur les 35 que compte l’appellation, dont un tiers de jeunes, ont présenté la cuvée 2014 d’un vignoble qui s’étend sur sept communes : Patrimoniu, Barbaggio, Poggio d’Oletta, Oletta, Saint Florent, Farinole et Santo Pietro-di-Tenda.
 
Un excellent millésime
« Notre but est de faire découvrir nos millésimes, notre région, notre appellation et la diversité de ses riches terroirs à tous les professionnels de Corse et d’ailleurs : sommeliers, restaurateurs, gérants de bar, propriétaires de chambres d’hôtes... Nous avons été conseillé, soutenu et encouragé dans notre démarche par notre président, Jean-Laurent De Bernardi. Il a même participé physiquement à l’opération de cette journée », explique Antoine-Marie Arena qui, avec son frère Jean-Baptiste, perpétue, à Patrimoniu, la tradition d’une famille où l’on nait vigneron depuis cinq siècles. Une nouvelle génération de producteurs Bio dans le sillage de leur père et précurseur, Antoine Arena. « Le but de cette manifestation est, à court terme, d’ouvrir et de développer notre marché au-delà des frontières de l’île, sur le continent et à l’international avec des importateurs », ajoute le jeune vigneron qui est en phase d’installation. De nombreux professionnels du Sud de l’île et même des Parisiens se sont déplacés pour goûter cette cuvée que tous jugent « très bonne, comme tous les millésimes de Patrimoniu », estime Marie-Françoise Devichi qui, elle aussi, a repris le flambeau transmis à Barbaggio depuis cinq générations. « 2014 est une très belle année ! Le millésime 2013 aussi, mais il était plus difficile à travailler », avoue-t-elle.
 
Une dynamique d’union
Cette manifestation est, également, un moyen de consolider les liens entre les vignerons de l’appellation. « L’appellation Patrimoniu est assez morcelée. Les vignerons sont répartis sur sept communes et sont parfois assez éloignés les uns des autres. Cette journée est, donc, l’occasion de nous réunir, tous ensemble, autour d’une même appellation pour montrer ce que nous faisons », souligne Nicolas Mariotti, un jeune Bastiais passionné de vins qui s’est installé à Poggio d’Oletta.
« Nous nous retrouvons, tous, réunis, autour de ce vignoble et de cette passion, c’est déjà bien ! La dynamique est lancée depuis un an, nous nous voyons régulièrement pour travailler sur plusieurs projets, pour réfléchir ensemble. Nous en dévoilerons certains bientôt », précise Simon Giacometti, qui continue, aussi, de tracer les sillons familiaux au cœur des Agriates. Les liens renoués ou renforcés, les jeunes vignerons ne comptent, donc, pas s’arrêter là !
 
Un outil unique
Cette présentation du millésime 2014 se veut le symbole du dynamisme et du savoir-faire viticole d’une appellation, mais surtout le point de départ d’une nouvelle démarche ambitieuse d’expansion et de rayonnement. « Avec la maison des vins, nous avons plein de projets à développer. Que ce soit sur l’œnotourisme, la vinification, le profil des vins, nous envisageons différentes actions au niveau des professionnels, mais aussi des particuliers. Par exemple, des partenariats avec les divers évènements culturels qui ont lieu dans la région. Tout cela est en cours… L’idée est de faire de cette maison des vins un catalyseur et la porte d’entrée de l’œnotourisme ou de l’agritourisme dans la région », souligne Mathieu Marfisi qui, avec sa sœur Julie, est, lui aussi, la 5ème génération d’une longue lignée de vignerons de Patrimoniu. « Cette maison des vins est un cadre et un outil fantastique pour développer toutes sortes d’idées et de projets. Il faudra savoir la faire vivre. C’est à nous de la prendre en main ! C’est une des étapes. Il y en aura d’autres », renchérit Antoine-Marie Arena.
 
Un défi réussi
Autour d’un veau à la broche, de fritelle, de fromages locaux et de fiadone, plus de 150 personnes ont apprécié une palette de vins, des Bio, des rouges, des muscats, des blancs, des rosés, dans une ambiance chaleureuse et conviviale, sous l’œil débonnaire du Saint patron des vignerons, San Martinu, dont l’église domine le village et les vignes alentour. L’idée était, aussi, de faire participer les autres producteurs et les artisans de la Route des sens. Des éleveurs, comme Cyril Provent, ont joué le jeu. L’année prochaine, les jeunes vignerons aimeraient élargir l’éventail aux apiculteurs, oléiculteurs, brasseurs… de la région. « Ce fut une belle journée. Tout le monde a eu l’air satisfait, les vignerons comme les gens qui sont venus goûter nos vins. Pour nous, c’était un coup d’essai, il est réussi. Aussi nous pouvons porter à terme d’autres idées », se félicite Marie-Françoise Devichi. « Cette première édition a séduit nos anciens qui doutaient un peu de nous ! C’est, je l’espère, le début d’une grande aventure sur l’appellation Patrimoniu. Je pense que nous ferons, ou plutôt nous referons parler de nous un peu plus loin que les frontières déjà gagnées par l’appellation », conclut Antoine-Marie Arena. Tous savent qu’ils ont un défi à relever dans cette région viticole qui est un modèle de développement pour toute l’île et où, fait unique, l’intégralité du vignoble est classé à l’inventaire du patrimoine national : faire mieux que leurs ainés qui ont tracé la voie !
 
N.M.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85523 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40944 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348