Corse Net Infos - Pure player corse

Nebbiu - Conca d'Oru : Claudy Olmeta élu président de la nouvelle intercommunalité


Rédigé par Nicole Mari le Lundi 16 Janvier 2017 à 23:01 | Modifié le Lundi 16 Janvier 2017 - 23:37


C'est, sans surprise, le maire de Saint-Florent, Claudy Olmeta, qui a été élu, lundi après-midi, président de la nouvelle intercommunalité du Nebbiu - Conca d'Oru, née de la fusion de ces deux communautés de communes. Par 18 voix contre 13, le président sortant de l’ex-ComCom de la Conca d’Oru a damé le pion à son rival du Nebbiu et maire d'Oletta, Jean-Pierre Leccia, grâce au front uni des élus de son Interco et le ralliement de l’opposition du Nebbiu. La nouvelle majorité a déjà acté deux décisions : lancer un audit et lisser les fiscalités en l’espace de quatre ans.


La Conca d'Oru.
La Conca d'Oru.
Les jeux étaient fait d'avance. C'est, donc, une élection sans aucun suspense qui s'est déroulée, lundi en fin d'après-midi à Oletta, et qui a opposé les deux éternels rivaux de la microrégion : le maire de Saint-Florent et président sortant de l’ex-ComCom de la Conca d’Oru, Claudy Olmeta, au maire d'Oletta et président sortant de l’ex-ComCom du Nebbiu, Jean-Pierre Leccia. Même si les deux camps bataillaient depuis des mois pour décrocher la présidence, le premier a, très vite, fait figure de favori. Le second tablait sur un scrutin serré et des votes blancs pour faire basculer la tendance. Un espoir qui s’est avéré vain !
 
Un score sans appel
Par 18 voix contre 13, le score est un rejet sans appel de la candidature de Jean-Pierre Leccia et une mise en cause de sa gestion controversée à l’intérieur même de sa propre Interco. Sur les 31 délégués communautaires, il n’a engrangé que les six voix de sa majorité communale, une des deux voix d’Olmeta-di-Tuda et les votes de simplement une partie des communes du Haut-Nebbiu : Murato (2 voix), Rapale, Pieve, San Gavino-di-Tenda et Santo Pietro-di-Tenda (1 voix chacune).
A l’inverse, Claudy Olmeta, plus consensuel, a pu compter sur le soutien sans faille de l’intégralité des communes de la Conca d’Oru et de ses 12 représentants qui ont fait front uni derrière leur président. Il a également bénéficié de l’appui de l’opposition du Nebbiu, notamment d’un élu d’Oletta, et des maires d’Olmeta-di-Tuda, d’u Poghju d’Oletta, de Rutali, de Vallecale et de Soriu.
Les sept vice-présidences, toutes désignées dans le camp majoritaire, ont été réparties équitablement entre les deux régions.
 
Audit et fiscalité
La nouvelle majorité a, d’ores et déjà, acté le lancement rapide d’un audit. La situation des deux Intercos étant très différente, leur fusion avait suscité certaines craintes, notamment au niveau de la fiscalité. L’écart entre les taux d’imposition est assez conséquent : 1,2% pour la Conca d’Oru contre 8,2% pour le Nebbiu. L’audit devrait permettre de lisser ces taux dans un délai de trois à quatre ans. Si l’objectif est d’y aller progressivement pour éviter un choc fiscal aux contribuables de la Conca d’Oru, c’est une bonne nouvelle pour les populations du Nebbiu qui verront leur fiscalité diminuer de moitié !  
Le premier Conseil communautaire, qui se réunira prochainement, devrait, notamment, décider du lieu d’implantation du siège de la nouvelle Interco.
 
N.M.
 




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87284 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44021 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38400 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire