Corse Net Infos - Pure player corse

Meeting « Ajaccio c’est vous-François Casasoprana :" Nos propositions sont concrètes et responsables"


le Mardi 20 Janvier 2015 à 13:55 | Modifié le Mardi 20 Janvier 2015 - 14:17


Petit dialogue entre amis. Ainsi a débuté le meeting de François Casasoprana lundi soir dans un espace Diamant copieusement garni. Jérôme Camilli et Sylvie Papazian se sont entretenus quelques instants sur scène pour mieux cerner l’esprit de la liste « Ajaccio c’est vous » présentée après un petit film au cours duquel chacun des colistiers a pu s’exprimer et donner son sentiment sur l’avenir de la cité impériale. Ils ont donné ensuite la parole au jeune Valentin, passionné de politique mais trop jeune pour voter…


Meeting « Ajaccio c’est vous-François Casasoprana :" Nos propositions sont concrètes et responsables"
 « Je vais vous faire une confidence : je n’aime pas la politique des clans, des partis, mais Ajaccio, simplement parce que notre ville a besoin de vous, de tous » a entamé Mylène Battini, pure adepte de la démocratie participative et sans faux fuyant, qui a rappelé «Ne nous laissons pas manipuler par les nantis de la République, ceux qui conservent leur mandat dans l’assistanat, ce n’est pas notre tasse de thé, bien au contraire. Ajaccio a été oubliée, divisée, polluée, les finances sont en délicatesse, les quartiers sont à l’abandon, Cannes, Salines, Vazziu, les quartiers où les drapeaux brûlent et j’en passe. François Casasoprana, avec son expérience, c’est l’avenir, avec un programme simple et lisible pour redonner vie à notre cité. Ajaccio a besoin d’autre chose qu’une campagne au cours de laquelle on ne parle que de fraude et de parking… »
 
Vous avez dit pollution ?
En voilà un autre qui ne s’embarrasse pas de fioriture. Il sait trouver les mots et ne se cache pas derrière le voile de la pollution qui recouvre Ajaccio. Sauveur Merlinghi, c’est du direct intégral, sans filet ni langue de bois. Le praticien s’est rappelé de l’ancien Ajaccio, celui où il faisait bon vivre et flâner, celui d’une ville qui savait vivre et s’amuser, rire et chanter, agréable à vivre : « Que voulez-vous, les temps changent, malheureusement. Prenez par exemple ce Vazziu dévastateur qui depuis plus de trente années nous déverse ses particules mortelles, ces bateaux qui stagnent au port de commerce sans couper les machines et qui nous recouvrent de cette fumée noirâtre qui enveloppe nos poumons à longueur d’année. Je n’oublie pas le tabac et ses méfaits, tant s’en faut, autant de pollutions qui hypothèquent l’avenir de nos enfants. Il faut revoir beaucoup de chose dans cette ville, raison pour laquelle nous sommes là, prêts au combat. Nous sommes des gens honnêtes qui n’avons aucun compte à régler avec personne. Venez avec nous, n’ayez crainte, vous verrez que vous ne vous êtes pas trompés. »
 
Deux dates qui comptent…
 onvaincue et fière de participer à cette liste « Ajaccio c’est vous », Marie-Pierre Mousny-Pantalacci n’y va pas par quatre chemins lorsqu’elle explique : « J’ai retenu deux dates importantes :
le 20 octobre 2014, annulation des élections municipales, le jour où le Tribunal Administratif a sanctionné des manœuvres systématiquement organisées
le 30 mars 2014, la stratégie de coalition a cessé de fonctionner
 
Elle a bien entendu tancé certains élus qui n’avaient d’autre but que celui de conserver le pouvoir : « Ils ont vite oublié Machiavel qui a fini dans la disgrâce. Fort heureusement, le retour aux urnes permet au peuple de s’exprimer, de prendre son destin en main. Organisez-vous, ne vous laissez pas abattre, vous avez cette chance de prendre votre destin en main, saisissez-là.  Le temps est passé où chacun faisait sa petite soupe à petit feu dans son petit coin. Construire Ajaccio se conjugue au futur et non à l’imparfait… Il faut sortir Ajaccio du marasme dans lequel on l’a plongé. Ajaccio a besoin de sang neuf…»

Si nous le pouvons…

Enseignant et volontaire, Patrice Terramorsi avoue volontiers avoir été déçu par le comportement des politique envers les jeunes : « Comment accepter que plus de 600 jeunes sont restés sans emploi, laissés de côté sans formation et qualification aucune ? On leur promet des emplois mais comme sœur Anne, ils ne voient rien venir. Il faut pourtant leur donner les moyens de construire leur avenir. En ce qui nous concerne, nous proposerons de véritables partenariats avec l’Université de Corse, de la formation, la construction d’un pôle au quartier Grossetti.
La gauche ajaccienne a connu de grosses défaites, huit en six années, c’est beaucoup, assez en tout cas pour dire que le bilan est catastrophique, accablant. Nous assumons notre destin mais proposons autre chose tout en refusant la négociation. On ne va pas jouer au billard à quatre bandes sur le dos de la population ajaccienne. Si nous le pouvons, nous le devons comme disait François Mitterrand. »
 
Coup de pied dans la fourmilière…
Calme, pondérée, déterminée surtout, ne renonçant jamais ô grand jamais à son idéal, fidèle à ses convictions, Anne-Marie Luciani pèse ses mots et ne cache pas son plaisir de participer à une liste enfin à sa mesure, agréable, pleine de bon sens et fournie en qualité : « C’est le plaisir des retrouvailles, des valeurs, pour mieux faire de la politique autrement, pas celle qui a fait le désespoir des Ajacciens. Nous présentons une liste frappée du sceau de la cohérence. En politique il faut être clair, la gouvernance démocratique s’impose. Le séisme de 2014 est passé, il faut maintenant donner un grand coup de pied dans la fourmilière et ne pas laisser cette ville aux mains de ceux qui la convoitent à des fins personnelles. Il faut se donner les moyens d’aller de l’avant car nous aimons trop notre ville et sommes fiers de porter un projet clair et ambitieux car faire de la politique autrement est notre cheval de bataille. »
 
Casa aruinatta…
Redresser Ajaccio, lui redonner la joie de vivre et de travailler, François Casasoprana est sur scène sous les acclamations d’un public totalement acquis à sa cause et plus que jamais conscient de la difficulté d’une telle élection, mais aussi et surtout conscient du travail qui reste à faire pour Ajaccio, pour lui redonner espoir : «Il nous faut redresser Ajaccio, faire des efforts pour être à la hauteur. Nous avons fait une campagne exemplaire, c’est une fierté, un ecampagne sans appareil, sans coup de pouce venu d’ailleurs, mais en allant à la rencontre de tous les Ajacciens. Je regrette simplement ce niveau de haine et de défiance qui a régné durant ces dernières semaines, sans parler des revirements d’alliances. Pour nous, cette campagne n’est pas celle du troisième tour des élections de mars dernier, ni même un avant goût des prochaines territoriales. Nos bonnes consciences de gauche nous dédaignent un peu, les mêmes qui en septembre dernier n’ont pas hésité à voter Jean-Jacques Panunzi
Faisant allusion à Simon Renucci et à une certaine phrase,François Casasoprana a rappelé : « Le seul message que l’on nous a transmis a été « la maison est ouverte » mais, rappelle-t-il « elle est ouverte aux quatre vents. Ce ne sont ni les portes ni les fenêtres qui dérangent mais les fondations. Elles ont cédé ! Bien sûr, la maison est ouverte, la gauche est ouverte, mais ouvrir c’est débloquer ce qui est verrouillé, ce n’est pas s’accrocher aux branches pour tenir… »
François Casasoprana et son équipe ont préparé 105 propositions : « C’est une façon de réinventer la politique, de construire notre destin. Les Ajacciens sont fatigués des promesses, ils n’y croient plus. Nous avons pris nos responsabilités pour aller de l’avant, cela dans la clarté la plus totale, car nous apportons des réponses avec fidélité, dans la conviction. Nous avons mis 105 propositions sur la table, certains ont eu du mal à un mettre deux ou trois et souvent, on est allé puiser dans notre programme pour donner un souffle de nouveauté qu’on n’arrivait pas à trouver autrement… »
J.F. 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Les plus récentes
Ajaccio
Manon Perelli | 01/02/2015 | 2821 vues
00000  (0 vote)
Ajaccio
Vanina Bruna | 31/03/2014 | 2636 vues
00000  (0 vote)
1 sur 4