Corse Net Infos - Pure player corse

La bonne santé de la chambre de commerce et d'industrie de Bastia


Rédigé par le Lundi 27 Juin 2016 à 21:59 | Modifié le Mardi 28 Juin 2016 - 00:48


La satisfaction était de mise lundi soit dans la salle de délibérations de l'hôtel consulaire de bastia où la chambre de commerce et d'industrie territoriale de Bastia et de la haute-Corse tenait son assemblée générale ordinaire en présence notamment de Alain Thirion, préfet de Haute-Corse. Une satisfaction que Paul Trojani, le président de l'assemblée consulaire s'est plu à souligner tout au long de son intervention marquant le début des travaux de l'assemblée générale.


La satisfaction de Paul Trojani était contenue dans le fait que la "CCI est parvenue à structurer, organiser et consolider son architecture financière, malgré la crise, les baisses de ressources" qui ne doit rien à la providence mais bien à la responsabilité.
C'est encore à "la culture de l’effort, de la rigueur et de la responsabilité" que le compte de résultat et le bilan 2015" que l'institution peuvent afficher " à la fois un résultat comptable de 746 000 €, une capacité d’autofinancement de 7 millions 900 000 €, un fonds de roulement de 41 M€ et une gestion active de la dette qui l’a réduit de 14 à 12 M€ sur un an" 

Pour le président de la CCIT 2B, il s'agit là "d'un travail de grande importance" d'autant que ces résultats ont été obtenus "avec des contraintes très dures, très fortes" liées notamment à la baisse de la ressource fiscale "aggravée "par un prélèvement de l’Etat d’1.8 millions d’euros sur notre fonds de roulement".


Dans le même temps "il n'y a eu aucun programme abandonné, aucune action retardée ou réduite, aucune augmentation des tarifs opérée, pas de recours à l’emprunt en dehors des plans de financements initiaux, pas de contraction du format social, et surtout maintien de la gratuité intégrale de tous les services et toutes les actions de soutien aux entreprises, commerces et territoires."
Après avoir expliqué comment la CCI avait réussi à maintenir le cap, Paul Trojani a dit ce que sera 2016 pour l'institution consulaire : développement des concessions et poursuite d’un programme dynamique d’investissements qui seront doublés au sens propre et passeront de 5 M€ en 2015, à plus de 10 M€ en 2016, déploiement  des  programmes de soutien aux commerces, entreprises et territoires, tant pour leur partie programmée, que par des mesures d’urgence que la CCI a décidé de rajouter.
Et de citer la cellule de crise, le prêt à taux zéro pour les entreprises proposé en partenariat avec l'Adec. Evoqués aussi Corse Export, Interreg et ses perspectives, Kedge Business school ou bien encore un CCI live, service en ligne de formations numériques.


"Le leadership régional de Poretta "
Pour Paul Trojani qui qualifie " la vision prospective de la CCI toujours aussi réaliste et opiniâre" le meilleur exemple de cette politique est Bastia-Poretta, qui au-delà des travaux entrepris, "a vu son trafic se déployer de manière exponentielle : Au terme de ce mois de mai, fait exceptionnel à cette période, le trafic total était en augmentation de 7,57% par rapport à 2015."
"Aujourd’hui, le leadership régional de Poretta en termes de trafic international est incontestable"
a encore souligné le président de la CCI, en rappelant que l’amélioration des OSP sur la ligne Paris-Orly "grâce au soutien du maire de Bastia de l’époque et actuellement président du Conseil Exécutif, outre l’amélioration des horaires et des conditions de déplacement des usagers résidents avec un minimum de 4 fréquences quotidiennes d’avril à octobre, va permettre un meilleur résultat de fréquentation touristique, sur le tout le programme Eté, comme sur celui d’arrière-saison."


"Toujours dans l’aérien, cette fois-ci sur Calvi, il faut souligner l’augmentation de l’offre et la venue de compagnies nouvelles, grâce encore une fois au long travail de promotion et de persuasion mené auprès des opérateurs."
Tout dernièrement, la compagnie ASL Airlines s’est posée pour un vol inaugural à Calvi Sainte-Catherine pour relier Roissy Charles-De Gaulle et donner une première consistance à ce projet pour lequel nous militons depuis de longues années, celui d’une connexion forte et dynamique avec le premier aéroport international français."
Au 21 juin, le trafic est en augmentation de 2,38 %, et le reste de la saison, avec ces offres additionnelles, s’annonce sous de meilleurs auspices que l’année dernière.

Le port de Bastia "valeur sûre"

"Le port de Bastia reste notre valeur sûre malgré une compression conjoncturelle en 2015 due aux péripéties du secteur maritime, et aux stratégies des compagnies" a souligné Paul Trojani en rappelant sur  sur la période allant du 1er au 19 juin, on avait noté "un très net redémarrage, avec une progression de près de 4%".
Depuis le mois de janvier, celle-ci s’établit à près de 2%. Avec, il faut le noter, un gain significatif sur l’Italie de +6% (renforcement de la Moby), et sur Nice +8% (renforcement de Corsica Ferries).
Quant au fret, on y observe également une variation positive cumulée de +5% principalement sur Marseille grâce à "l’absence de conflits sociaux et au dynamisme de la nouvelle compagnie Corsica Linea"


Sur la Balagne, le port de L’Ile-Rousse fait l’objet d’un Plan de Développement nécessaire à l’amélioration de la place portuaire, tant en terme de potentiel d’accueil, que d’optimisation des espaces. 
Ce plan de 11 millions d’euros au total, éligible au PEI, suit son cours et bénéficiera des concours de l’Etat à un taux exceptionnel de 65%, de la CTC de 10%, et du Conseil Départemental de 10%, et 15% de la CCI
"Concernant ses trafics, on note là aussi une progression sur le mois de juin (+6,85% jusqu’au 10 juin) et en cumul, une progression sur Toulon au détriment de Nice, soit +3 500 passagers (+9%)" a précisé Paul Trojani qui au passage n'a pas manqué de noter que  l’activité croisière sur Bastia avait également progressé sur la période, avec plus 17 800 passagers. 


En terminant le président de la CCIT2B a évoqué "deux ou trois sujets d’actualité et de conjoncture" , dont celui du fil des récents soubresauts du monde économique, qui s’était soldé par les Assises des TPE-PME, co-organisées par la CTC et l’Etat le 2 juin dernier en présence deMartine Pinville, secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation
"Comme d’autres, j’avais eu à évoquer l’usure de la roue de l’économie insulaire et la lassitude de nos entreprises.
J’avais souligné combien il fallait s’organiser autour de la CTC et de l’ADEC pour poursuivre et amplifier nos actions, et combien les pouvoirs publics devaient accompagner l’émergence d’un Bloc de mesures.
Au lendemain de cette visite, nous avons fait paraître un encart dans la presse afin de rappeler nos propositions. Ceci a été fait à dessein, pour faire appel à plus de réalisme, et moins de démagogie."

"L'avenir proche et les visites ministérielles de la semaine prochaine"
ont amené le président de la CCIT 2B à rappeler que les élus consulaires seront "dorénavant attentifs aux traductions et déclinaisons des mesures annoncées, au crédit d’impôt qui passerait à 30 %, aux 20 M€ fléchés dans le PEI vers l’économie et les entreprises ; bien sûr, ces mesures demandent à être confirmées et paramétrées efficacement pour être utiles, et nous serons entièrement disponibles pour participer à cette phase de traduction et surtout de déploiement sur le terrain pour que leur bénéfice atteigne bien les commerces et les entreprises de notre territoire."





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4063 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3589 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 9