Corse Net Infos - Pure player corse

La MCM repeint ses navires en rouge et blanc, aux couleurs de Corsica Linea !


Rédigé par Nicole Mari le Jeudi 24 Mars 2016 à 02:51 | Modifié le Jeudi 24 Mars 2016 - 19:32


C’est désormais certain ! Les six navires bleus et blancs de la MCM, ex-SNCM, seront repeints aux couleurs rouge et blanche de la Corsica Linea, dont ils prendront le nom, entérinant, ainsi, de fait, la fusion avec le consortium Corsica Maritima, malgré l’avis défavorable donné, mardi, par le Comité d’entreprise. Les travaux sur le Jean Nicoli, qui avaient débuté il y a deux jours, immédiatement interrompus par des représentants syndicaux, ont repris. Le siège de la compagnie devrait être transféré en Corse.


Le Jean Nicoli.
Le Jean Nicoli.
Fini le bleu et blanc. L’avenir de l'ex-SNCM, devenue MCM et bientôt ex-MCM, devrait, désormais, s’écrire en rouge et blanc, aux couleurs de la Corsica Linea, la compagnie maritime du consortium d’entrepreneurs corses, Corsica Maritima. C’est ce qu’affirme ce dernier qui justifie le relookage par la nécessité d’un « changement de code pour rompre avec le passé sur le plan commercial, mais aussi pour affirmer davantage la discontinuité exigée par l’Union européenne ». Changement de nom commercial également, puisque la toute nouvelle Maritima Ferries du repreneur de la SNCM, Patrick Rocca, deviendra Corsica Linea.
De son côté, Patrick Rocca confirme tous ces changements et le transfert du siège social de l’ex-SNCM de Marseille en Corse. Il promet, cependant, de garder « une présence administrative forte à Marseille. Nous avons signé un bail pour conserver quatre étages sur huit dans l’immeuble que nous louons. Marseille reste notre port ». En 2012, la SNCM a vendu son siège historique, situé à la Joliette à Marseille, pour 12 millions d’euros.
 
Le Non de l’Intersyndicale
Rien ne semble, donc, freiner la procédure d’absorption de la MCM par Corsica Maritima qui suit son cours en dépit des obstacles judiciaires et l’opposition d’une partie des personnels. Mardi matin, le Comité d’entreprise de la MCM a voté majoritairement contre le nouveau projet de cession de 100% des actifs qui lui était soumis par Patrick Rocca. Seul le syndicat corse, le STC s'est prononcé favorablement. « L'intersyndicale est défavorable à la cession, mais elle est dans un esprit de construction. Il appartient au tribunal de commerce de se prononcer sur ce projet de cession à 100% qui sort du cadre du jugement du 20 novembre 2015 », explique le représentant de la CFE-CGC, Pierre Maupoint de Vandeul. Ce jugement précise que, Patrick Rocca, repreneur de la SNCM, ne peut faire entrer de nouveaux actionnaires dans le capital de la compagnie qu'à hauteur de 49%.
 
Le dialogue reste ouvert
Plusieurs points inquiètent les syndicats qui n’ont pas obtenu, disent-ils, de réponse sur le potentiel fret de Corsica Linea et sur les pertes qu’auraient essuyées cette compagnie depuis son lancement en début d’année. Pas plus que sur le maintien du plan d’entreprise. Si le « dialogue n’est pas rompu », ils n’ont pas plus apprécié le relookage en douce du Jean Nicoli, débuté, le week-end dernier, sans qu’ils en aient été avertis. L'opération, qui résulterait d’un contretemps selon la Direction, a été bloquée par des marins. Cette mise devant le fait accompli rend les marins méfiants. D’autant que l’avis du Comité d’entreprise n’ayant qu’une valeur consultative, Patrick Rocca pourrait très bien passer outre.
 
N.M.
 





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:42 Bastia : La Citadelle fait son marché de Noël

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85434 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40891 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346