Corse Net Infos - Pure player corse

« La Corse à cœur » : Un programme pour faire « émerger l’excellence » du territoire


Rédigé par le Vendredi 20 Novembre 2015 à 00:41 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 14:15


Ce jeudi matin, Jean-Charles Orsucci, Vanina Pieri et Jean-Louis Luciani tenaient conférence de presse dans leur permanence d’Ajaccio afin de détailler les grandes lignes de leur programme. L’occasion également pour les membres de la liste « La Corse à cœur » de dévoiler une lettre de l’ancien Premier Ministre, Michel Rocard, qui a souhaité leur apporter son soutien pour les élections territoriales de décembre prochain


« La Corse à cœur » : Un programme pour faire « émerger l’excellence » du territoire
Il n’en fait plus aucun doute, la campagne pour les élections territoriales a bel et bien repris sa place ! Après une interruption de quelques jours, à la suite des attentats parisiens, ce jeudi matin, c’est la liste « La Corse à cœur » qui avait convoqué la presse dans sa permanence d’Ajaccio.
 
« Le contexte est particulier mais la campagne doit reprendre car la meilleure des ripostes face à toutes les formes de terrorisme et d’intolérance, c’est bien la circulation des idées et l’expression de la démocratie », lance en préambule Vanina Pieri, non sans avoir une pensée émue pour les victimes du 13 novembre. Après quelques instants consacrés à cette actualité tragique, Jean-Charles Orsucci, Vanina Pieri et Jean-Louis Luciani s’attraient alors à détailler les grandes lignes de leur programme, qu’ils ont voulu faire reposer sur deux piliers : le développement économique et l’aménagement du territoire.
 
Faire émerger l’excellence
« Le cœur de notre démarche est de faire émerger l’excellence dans un monde de compétition », annonce Vanina Pieri.  Pour ce faire, la numéro 2 de « la Corse à cœur » indique tout d’abord miser sur la jeunesse. « Il faut inscrire notre jeunesse dans ce monde en concurrence », lance-t-elle en marquant son souhait de voir une mise en adéquation des formations avec les filières d’avenir : « Nous devons offrir à nos jeunes des formations qui permettent d’aboutir à un emploi. Il faut un appareil de formation qui s’adapte aux besoins du marché, qui n’est plus français mais européen voire mondial ».  
 
Favoriser la culture de l’entreprise
Dans cette optique de développement économique, la liste de gauche entend par ailleurs s’appuyer sur les entreprises privées. « Nous ne sommes pas contre l’emploi public, mais nous tenons aussi un discours de vérité qui consiste à dire qu’avec la baisse des dotations, l’avenir du développement économique, c’est l’emploi privé », pose Vanina Pieri. Ainsi, afin d’accompagner les entrepreneurs, elle explique la volonté de sa liste de simplifier les démarches à la création, qui s’apparentent aujourd’hui à « un parcours du combattant », en créant un guichet unique. Plus loin, la liste aspire également à encourager ces initiatives privées notamment en développant des espaces de co-working, en soutenant leurs conquêtes de marchés européens ou méditerranéens, et en les aidant à financer leur projet.
 
Faire de la Corse un territoire numérique au service de ses habitants
Autre objectif cher à « la Corse à cœur », le développement égalitaire du numérique sur l’ensemble du territoire, afin de le rendre attractif et ouvert au monde. « Il faut permettre aux gens  qu’ils habitent Ajaccio ou au fin fond du Cruzzini d’avoir accès au numérique de manière égalitaire car nous considérons que c’est un service public », appuie Vanina Pieri.
 
Un développement des tourismes grâce à une offre de transport étoffée
Quand vient le moment d’évoquer la question du tourisme, la présidente de l’Agence du Tourisme de la Corse tacle au passage José Rossi, qui a, à ce propos, évoqué « un échec de la politique touristique ». « J’invite monsieur Rossi à aller voir les vrais chiffres », lance-t-elle, « L’INSEE a fait un bilan complet de l’activité touristique depuis 2009. Aujourd’hui nous seulement la fréquentation n’est pas en baisse, et les établissements n’ont pas subit de pertes et sont en étalement de saison. C’est vrai que certains professionnels ne remplissent pas autant qu’ils aimeraient, mais sur la masse l’activité touristique n’est pas en échec, loin s’en faut ».
 
Mais plus loin que défendre son bilan, elle développe également le souhait de la liste de continuer à développer les offres de tourisme variés, à l’instar du tourisme identitaire, qui tend à fédérer les énergies des producteurs et des professionnels du tourisme dans une même direction. De nouvelles formes de tourismes qui contribueraient à attirer de nouvelles clientèles qu’il faut pouvoir acheminer sur l’île. La présidente de l’ATC évoque alors le travail réalisé afin de décrocher une dérogation européenne qui permettrait à la Corse de pouvoir acheter des sièges sur des compagnies aériennes à l’année, notamment pour créer des lignes vers les capitales européennes. « Nous avons passé tous les filtres de l’Etat français. Dès lundi la commission européenne s’empare du dossier avec un avis favorable de l’Etat français », dévoile-t-elle.
 
Un aménagement du territoire équitable, durable et solidaire
L’exposé de sa binôme terminé, la tête de liste, Jean-Charles Orsucci reprend la parole afin de « mettre en exergue quelques propositions qui nous paraissent innovantes ». A commencer par une proposition pour une solution pérenne en matière de gestion des déchets.
 
« Toutes les listes s’accordent sur le fait qu’il faut trier. C’est un point essentiel, le tri doit être la matrice en matière de gestion des déchets », lance-t-il.  Mais le maire de Bonifacio veut aller plus loin et se pencher la question du déchet utile, rappelant que deux options opposées s’offrent à la Corse: l’enfouissement et, non pas l’incinération, mais la thermovalorisation. « Comme nos amis sardes » glisse-t-il.
« La proposition concrète que l’on fait c’est qu’il appartiendra aux Corses de décider s’ils veulent que nous enfouissions ou que nous thermovalorisions. Cette question claire leur sera directement posée ainsi que celle de la localisation de ces sites », annonce-t-il.
 
Lutter contre le fléau du logement
Deuxième proposition en faveur du développement d’un aménagement durable, équitable et solidaire du territoire, la liste entend aussi se pencher sur le problème du logement. « Nous avons une proposition très concrète : nous pensons qu’il faut abaisser le seuil des obligations de logements sociaux aux communes à partir de 500 habitants », indique Jean-Charles Orsucci, précisant toutefois que cette mesure forte qui pourrait contribuer à juguler la crise du logement sur l'île, devra être fortement appuyée par la CTC.
 
Instaurer une taxe sur les espaces naturels protégés
Proposition plus inattendue, dans un but de valorisation du territoire, le maire de Bonifacio indique vouloir mettre en place une contribution des visiteurs des espaces naturels protégés ou sanctuarisés. « Un peu à l’image de ce que sont aujourd’hui les parcs américains, nos visiteurs devront payer », explique Jean-Charles Orsucci, précisant que ces fonds faciliteront l’emploi d’agents chargés de gérer, valoriser et d’entretenir ces sites.
 
Le soutien de Michel Rocard
Cette conférence de presse a également été l’occasion pour la liste « La Corse à cœur » de dévoiler un soutien de taille. Celui de l’ancien Premier Ministre, Michel Rocard, qui par le biais d’une lettre, a tenu à encourager Jean-Charles Orsucci et ses colistiers.  « Nous avons besoin d’hommes comme vous, capables de se mobiliser sur leur territoire et déterminés à servir l’intérêt général », écrit ainsi l’ancien Premier Ministre.

La lettre de soutien de Michel Rocard adressée à Jean-Charles Orsucci
La lettre de soutien de Michel Rocard adressée à Jean-Charles Orsucci
Forte de ce soutien et d'un programmateur qu'ils veulent novateur, à une quinzaine de jours du premier tour de ces élections territoriales, c'est donc avec la philosophie de « la Corse à coeur » que Jean-Charles Orsucci et Vanina Pieri entendent mener leur route. « Notre seul objectif est de faire de la Corse une terre d'excellence où chacune et chacun de vous se sentira lire et épanoui », assurent-ils.

Manon PERELLI
 


Territoriales 2015 | Municipales 2014 | Départementales 2015










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Territoriales 2015
Manon Perelli | 13/12/2015 | 4064 vues
00000  (0 vote)
Territoriales 2015
Philippe Jammes | 13/12/2015 | 3752 vues
00000  (0 vote)
Territoriales 2015
Manon Perelli | 18/12/2015 | 3389 vues
00000  (0 vote)
1 sur 12