Corse Net Infos - Pure player corse

"Krono": Une innovation pour mettre en avant les courses en Corse


Rédigé par le Dimanche 25 Septembre 2016 à 18:57 | Modifié le Dimanche 25 Septembre 2016 - 20:48


"Krono" est une application en ligne développée par la société ajaccienne NÙBÉUS. Elle permet de nombreuses facilités dans l'organisation et le suivi des courses de tous types en Corse.


"Krono":  Une innovation pour mettre en avant les courses en Corse
  
Krono est une application développée par Jérémy Martinetti, Directeur général de NÙBÉUS, une entreprise créée au début de l'année 2016 à Ajaccio. 
 
Krono facilite dans un premier temps l'inscription et le paiement en ligne du coureur. Elle permet aussi le chronométrage le jour de la course, et la diffusion du résultat en temps réel. La partie applicative est essentiellement basée en ligne, tandis que la partie "matériel" a été achetée puis réadaptée par NÙBÉUS. Depuis un simple smartphone, tout le monde peut accéder via internet, gratuitement et sans pub, au suivi de la course ou d'un coureur en particulier. 



Les origines de Krono

Cette application a vu le jour grâce au talent de Jérémy, mais aussi -comme il n'oublie jamais de le rappeler- avec le soutien de son ami d'enfance Damien Grandi, Co-Fondateur de DataSensia, qui lui a apporté son aide concernant les codages les plus complexes. Pour le reste du produit, Jérémy Martinetti l'a réalisé seul. 

Bricoleur, il a eu au départ l'idée d'équiper son domicile maison d'un système de portique sans clef. Cette technologie s'appelle la RFID : on la retrouve dans la majorité des halls d'immeubles modernes. Ensuite, en discutant avec plusieurs amis, il s'est décidé à l'adapter au chronométrage sportif.
   
"C'est presque la même technologie, et ça fonctionne un peu comme un portique antivol: lorsque la puce est détectée entre les deux panneaux, le numéro du dossard apparaît sur l'écran et tout le traitement logiciel se fait automatiquement. Le coureur est classé par rapport à sa position et les données sont envoyées en ligne. Le matériel, ce sont deux tapis espacés de 3 m."
  

  • Ci dessus: une photo du matériel utilisé. Les 2 panneaux de quatre "plaques" qui sont présentés accolés l'un à l'autre se placent sur les deux côtés d'une route, et servent de portique détectant le passage des coureurs.
   

Jérémy Martinetti, Directeur général de NÙBÉUS.
Jérémy Martinetti, Directeur général de NÙBÉUS.
 
"Aujourd'hui combien de courses ont recours à votre dispositif ?
Une vingtaine de courses ont été équipées du dispositif depuis sa création en février, une trentaine en tout devrait l'utiliser d'ici décembre.

Quelles ont été vos premières courses ?

La première course qu'on a faite était l'Alpana, une course contre-la-montre en vélo qui s'est déroulée le 13 mars dernier à Porto. La première course à pied était le Trail de Cozzanicciu le 27 mars.

Que coûte votre dispositif aux organisateurs des courses ?

On fait facturer aux organisateurs le prix d'un dossard, qu'on multiplie par le nombre de participants qu'on équipe. Nos frais sont fixes et correspondent au coût de la technologie. On achète une puce qu'on ne peut pas produire nous et on l'adapte, puis on l'incorpore dans les dossards des coureurs. 

Ca peut paraître coûteux mais comme l'inscription à la course passe par notre application en ligne, une partie du coût du dossard est automatiquement déduite, et on n'équipe pas obligatoirement tout le monde. L'utilisation de notre dispositif devient donc peu onéreuse pour l'organisateur tout en lui facilitant la tache, particulièrement sur les grosses courses de 400 ou 500 personnes.

Quels autres services proposez-vous ?

On traite presque toutes les données. Récemment, nous avons ajouté les fonctions d'ajout en ligne du certificat médical et des licences si nécessaire, afin que les organisateurs n'aient plus à vérifier de nouveau les documents le jour J.

Autres équipements que l'on fournit: 2 grands écrans qui diffusent les résultats en direct. Ils sont aussi envoyés en direct sur internet et accessibles instantanément.

Bientôt nous espérons aussi pouvoir mettre en place une géolocalisation des coureurs en temps réel.

C'est un dispositif qui existait déjà ?

Non, une seule course a utilisé une seule fois un dispositif semblable jusque-là: l'Ultra Trail du Mont Blanc. Sinon, cela ne s'était jamais fait."
 
 
Interview de Henry Ordioni, prestataire-associé à NÙBÉUS.
  

Henry Ordioni, prestataire-associé à NÙBÉUS.
Henry Ordioni, prestataire-associé à NÙBÉUS.

"Les courses en Corse sont professionnalisées. Quand on a vu comment ça se passe ailleurs, il y a vraiment un très grand coup de chapeau à donner aux organisateurs. Le niveau de sécurité et de prestation au niveau des coureurs est sans doute un des plus hauts proposés à l'heure actuelle en Europe.

Nous, nous sommes là en tant que service, parce qu'organiser une course est de plus en plus compliqué. Il y a des contingences économiques et humaines, et nous sommes là pour simplifier au maximum l'organisation. 

L'un des objectifs, c'est aussi de faciliter la venue de sponsors et services supplémentaires sur ces courses ?

Tout à fait. Aujourd'hui, pour se faire connaitre, les organisateurs d'une course doivent partir: prendre leur bâton de pèlerin, faire des courses sur le continent, c'est chronophage et économiquement compliqué. Il ne faut pas oublier qu'il y a une course tous les week-ends. Nous y avons réfléchi avec Jérémy. Ce qui nous semblait le plus important était de proposer à l'ensemble des coureurs des courses en "live" , de façon à ce que ces courses soient vues et reconnues partout. Quand on connait la beauté des paysages - et cela fait bientôt trente ans que je filme en Corse - il n'y a pas photo: on sait que c'est un produit extrêmement attractif qui va permettre aux courses corses de se faire connaître, et d'amener aussi beaucoup de coureurs. On a fait un bilan de l'existant, et des manques sont apparus. 

Quels étaient ces manques ?

Le premier: les résultats des courses n'étaient publiées que le soir ou le lendemain. Autre manque: l'absence d'une plateforme rassemblant inscriptions, résultats en direct, et bases de données pour les coureurs et organisateurs. Immédiatement nous avons répondu à ces problématiques avec Krono. 

Krono a été développé essentiellement pour la course à pied, ensuite nous l'avons adaptée pour le vélo, et bientôt peut-être pour la course d'obstacles, ou les courses automobiles.

D'autres évolutions sont à l'étude: une chaîne Youtube, la géolocalisation des coureurs, des vidéos "live" ?

La première nouveauté est le Tracking GPS des coureurs. Dans un premier temps on va équiper ceux que l'on pense voir arriver dans les premiers pour avoir un visionnage live et créer une animation en plus sur place autour de la course. On équipera aussi un serre-file, chargé de fermer le peloton et récupérer les abandons, afin d'apporter un plus aux conditions de sécurité. L'idée à terme est d'équiper un maximum de coureurs, et peut-être même l'intégralité des participants. Ainsi, chaque accompagnant ou supporter pourra suivre la personne de son choix, et on pourra aussi localiser les coureurs plus facilement en cas de problème.

Quand la géolocalisation sera-t-elle opérationnelle selon vous ?

Les essais sont déjà en cours, on en a fait notamment sur le City Trail de Propriano ce week-end. On espère être opérationnel pour le mois de décembre, durant lequel se déroulent le City Trail Impérial d'Ajaccio et la Spassighjata de Bastia. Pour cela on a réalisé une seconde application, Tracker, qui sera finalisée d'ici là, développée en Corse avec du matériel corse.

Comment ?

On achète les circuits imprimés que l'on ne peut pas produire ici. Ensuite on programme le logiciel et on réalise les prototypes avec une imprimante 3D à Ajaccio. C'est notre fil rouge: un dispositif à 90 % produit en Corse par des corses. Une fois que le produit sera finalisé, nous nous dirigerons donc vers des partenaires insulaires, pour une production de masse.

Autre objectif : de vrais "live" des courses avec des chaines Youtube et beaucoup de directs ?

Encore une fois, cette idée naît d'un constat : il n'y a que trois ou quatre courses corses qui sont connues sur le continent: le GR20, l'Ultra Trail de Corte et le Trail Napoléon, pour en citer trois qui sont sans doute parmi les plus belles d'Europe. Les autres sont complètement méconnues sur le continent, et notre objectif est de les populariser. Maintenant pour débuter et nous faire connaître, nous avons choisi le Trail Napoléon, parce qu'il bénéficie d'une couverture 4G sur l'essentiel du parcours et que ses organisateurs ont été très intéressés par notre produit.  Ce sont des gens qui sont très motivés pour aller dans l'innovation, nous allons donc y travailler ensemble.

Pour cela, nous nous sommes associés à une équipe fantastique: celle de Acula, spécialisée dans les films réalisés par drones. Il y aura aussi un présentateur en direct, des commentateurs et des interviews enrichis d'images prises en direct, afin de réaliser l'outil le plus intéressant et le plus souple possible pour mettre en valeur le Trail Napoléon, au mois de mai prochain."
 





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 22:20 Volley Ligue A : Le GFCA s'impose face à Sète

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40975 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349