Corse Net Infos - Pure player corse

Joseph Castelli : « Nous devons économiser 10 millions d'euros »


Rédigé par Nicole Mari le Mercredi 7 Novembre 2012 à 23:29 | Modifié le Jeudi 8 Novembre 2012 - 00:28


Le président du Conseil général de Haute-Corse, Joseph Castelli, a présenté, mercredi matin, les orientations budgétaires pour 2013. Il explique, à Corse Net Infos, que le département devra faire des choix difficiles pour réaliser une économie de 10 millions € sur les dépenses arbitrales. En ligne de mire : les dotations aux communes, les transports scolaires et les subventions aux associations.


Joseph Castelli : « Nous devons économiser 10 millions d'euros »
- Pourquoi parlez-vous de choix difficiles ?
- Comme tous les départements de France, nous devons faire des choix difficiles. Les dotations ont été gelées, ce qui entraine une perte de 10 à 15 millions € pour le département. Au niveau des recettes, nous n’avons aucune possibilité, aucune marge de manœuvre. Aussi sommes-nous contraints de faire des économies. Nous devons économiser 10 millions €.
 
- Quels seront les secteurs touchés par ces économies ?
- Une commission ad hoc vient d’être désignée. Elle est composée des présidents de toutes les commissions, de certaines personnes compétentes, notamment le président du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours), et d’un représentant de l’opposition. Elle va se réunir dans les prochains jours pour se pencher sur des domaines qui sont arbitrables et essayer de trouver un équilibre, des solutions. On ne va toucher ni au social, ni à la dotation du SDIS. Mais, il y a d’autres secteurs sur lesquels nous devrons, par rapport au budget de l’an dernier, diminuer substantiellement les dotations.
 
- Lesquels ?
- L’aide aux communes, les transports scolaires, les aides aux associations… J’ai demandé, le mois dernier, à mes services d’écrire à toutes les associations pour les avertir que leurs dotations seraient diminuées de 20 à 30%. Ceci, d’autant plus que l’an dernier, nous avions largement débordé les prévisions. Au niveau des transports scolaires, il faudrait revoir notre règlement qui date d’une quinzaine d’années, le dépoussiérer pour faire quelques économies substantielles.
 
- Sur les transports scolaires, cela signifie-t-il des réductions de ligne ?
- Non. Peut-être pas ! Pas obligatoirement des réductions de lignes. Cela peut être aussi subventionner les familles sur des lignes très courtes, de 3 ou 4 kms, pour que les parents amènent, eux-mêmes, leurs enfants à l’école. Il faut, bien sûr, revaloriser la subvention que nous donnions, certainement la doubler pour inciter les parents à accepter cette proposition. On le fait dans d’autres départements. Pourquoi ne le ferait-on pas en Haute-Corse ?
 
Propos recueillis par Nicole MARI




1.Posté par U Sumerone le 08/11/2012 08:51
Ah la la...on diminue les subventions mais le train de vie reste le même...cela nous rappelle une autre entité...si on avait acheté moins d'ipad et d'iphone et pas mal de voitures de fonction...peut être que les associations auraient vu leur budget maintenu.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345