Corse Net Infos - Pure player corse

Jean Zuccarelli : " Priorité au développement économique"


Rédigé par le Vendredi 6 Novembre 2015 à 16:21 | Modifié le Samedi 7 Novembre 2015 - 02:59


Jean Zuccarelli, Aline Castellani, François Casasoprana, les trois leaders de la liste "La Gauche Républicaine" et nombre de leurs colistiers, se sont rassemblés vendredi matin à Bastia pour présenter les grandes lignes de leur programme.


"Le ton a été vite donné par Jean Zuccarelli qui a expliqué "La Garantie républicaine" c'était "la garantie de l'action et du combat au service d'une Corse ouverte qui fait le pari d'un développement économique solidaire qui s'oppose au repli notamment matérialisé par le vote du statut de résident et de la coofficialité."
Jean Zuccarelli et ses amis veulent, au plan économique, faire de la Corse "une terre qui exporte, qui attire des investisseurs, qui crée de l'emploi pour gagner la bataille de l'emploi et en même temps solidaire envers les hommes et les femmes de notre région mais aussi les territoires".
Mais pour y parvenir faut-il encore arrêter des mesures fortes pour" répondre aux urgences sociales, en terme de logement, de précarité".
"Nous sommes crédibles pour mener, ambitieux et réalistes comme en témoigne mon action à la tête de l'Adec" a ajouté Jean Zuccarelli.


En allant un peu plus dans le détail, mais en n'omettant pas de rappeler ce que fut son action à ce niveau, le leader de La Garantie Républicaine a dit sa priorité pour le développement économique. En commençant par faire de la Corse une destination économique. "Nous voulons attirer, avec des mesures incitatives, des entreprises à forte valeur ajoutée qui donneront des emplois qualifiés à nos jeunes" a soutenu Jean Zuccarelli qui n'a pas manqué de stigmatiser "les 40 années de violence dont la Corse a pâti et qui ont détourné nombre d'investisseurs que l'île peut de nouveau attirer aujourd'hui."
Après avoir condamné au passage le statut de résident, qualifié " d'aberration", Jean Zuccarelli a dit aussi vouloir accélérer la transition économique.


Mais la solidarité n"est pas absente du programme de la "Garantie républicaine". Et Jean Zuccarelli et ses colistiers entendent engager un plan Marshall contre la précarité et répondre aux besoins en logement.
Sur ce plan Jean Zuccarelli entend "taxer les rentes spéculatives en prélevant une part des plus-values réalisées sur les ventes des terrains rendus constructibles" pour doubler l'offre de logements sociaux et d'accès à la propriété, "un anti statut de résident avec une solution plus efficace, réalisable, concrète  et solidaire avec à  la clef des économies importantes  pour nos concitoyens et la possibilité pour les précaires d'accéder à un logement."
Pour ce faire pourquoi ne pas envisager un pôle "Urbanisme et foncier qui regroupera office foncier, Safer et Giretec" ?

Des transports sûrs, efficaces et bons marchés, à partir des DSP et OSP juridiquement sécurisées, mais en évitant la constitution de monopoles, une politique de grands travaux structurants (Port de la Carbonite à Bastia et prolongement et élargissement de la rocade à Ajaccio), une ruralité moderne et attractive - les 5 premiers de la liste sont issus de ce monde rural qu'à l'image d'Aline Castellani ils défendent avec beaucoup de conviction -  où la fracture numérique sera résorbée, où les déserts médicaux auraient disparus dans les 2 ans et où les services publics auraient été préservés et le réseau routier aura été amélioré ont constitué, avec le souci de préserver notre environnement - objectif zéro déchet à horizon 2022, préservation et valorisation  de la ressource eau- les autres thèmes évoqués par Jean Zuccarelli qui avant de céder la parole à Aline Castellani et François Casasoprana a dit préférer le bilinguisme à la coofficialité " solution inefficace et illusoire qui organiserait une discrimination entre les citoyens notamment à l'embauche ce qui est intolérable".


Pour finir - nous reviendrons sur les interventions de ses deux premiers colistiers - Jean Zuccarelli a rappelé que "la collectivité unique sera un progrès à la seule condition qu'elle rapproche les politiques publiques des hommes et des territoires". Pour ce faire il sera indispensable de "créer une chambre des territoires qui serait implantée à Bastia afin  de respecter les équilibres territoriaux de la Corse" mais aussi de réaffirmer le rôle des agences et offices, de préserver leur autonomie afin d'éviter notamment "la concentration du pouvoir régional entre les mains du seul président du conseil exécutif".



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 20:54 Bastia : Aurélie Pitrat hôte de Wittgenstein !

Territoriales 2015 | Municipales 2014 | Départementales 2015


Les plus récentes
Territoriales 2015
Manon Perelli | 13/12/2015 | 4065 vues
00000  (0 vote)
Territoriales 2015
Philippe Jammes | 13/12/2015 | 3757 vues
00000  (0 vote)
Territoriales 2015
Manon Perelli | 18/12/2015 | 3393 vues
00000  (0 vote)
1 sur 12