Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-François Baccarelli : « Notre 1ère victoire est d’être présents au 1er tour des municipales à Bastia »


Rédigé par Nicole Mari le Dimanche 23 Février 2014 à 22:47 | Modifié le Dimanche 23 Février 2014 - 23:05


Candidat, pour la 2ème fois consécutive, de l'Alliance écologiste indépendante à l’élection municipale du 23 mars à Bastia, Jean-François Baccarelli a dévoilé, dimanche après-midi, sa liste « Bastia Ecologie » composée de gens issus de la société civile. Le candidat vert évoque, à Corse Net Infos, des pressions pour l’empêcher de former sa liste. Au delà de la question environnementale, il fait, de la lutte contre la précarité, sa priorité. Et espère rassembler 5% des suffrages pour faire entendre sa voix au 2ème tour.


Jean-François Baccarelli, candidat de l'Alliance écologiste indépendante à l’élection municipale du 23 mars à Bastia.
Jean-François Baccarelli, candidat de l'Alliance écologiste indépendante à l’élection municipale du 23 mars à Bastia.
- Quelles sont les raisons de votre candidature ?
- Je me présente, d’abord, parce que je suis un Bastiais, depuis 48 ans. J’aime ma ville et ses habitants. L’été, je ne pars pas au village ! Ensuite, il faut faire entendre une politique écologique à Bastia. Beaucoup de gens parlent d’écologie en temps de campagne électorale, mais la seule liste écologique est « Bastia Ecologie », même si j’ai eu quelques difficultés à la finaliser.
 
- Pourquoi ?
- Comme c’était prévu, il y a eu des pressions sur certaines personnes pour qu’elles se retirent de la liste. Elles m’ont appelé pour me le dire et j’ai laissé courir !
 
- Ont-elles subi des pressions d’autres partis, par exemple de gauche ?
- Je pense ! Sans doute ! C’est la politique ! C’est le jeu ! Pour nous, notre 1ère victoire est, déjà, d’être présents au 1er tour des municipales à Bastia !
 
- Que vous inspire le soutien d’Europe-Ecologie-Les Verts à François Tatti ?
- A ma connaissance, ce soutien ne vient que d’une fraction contestée d’écologistes. Quand je regarde la liste de François Tatti, je ne vois aucun écologiste dans les 10 premiers noms !
 
- Que défendez-vous dans votre programme ?
- Au niveau écologie, nous sommes contre le port de la Carbonite qui détruirait complètement la plage de l’Arinella. Nous sommes également contre l’urbanisation anarchique dans le Macchione, à la Cîté Agliani et à St-Antoine et contre la délivrance de tout permis de construire sur une zone amiantifère. Au niveau culture, je le dis, depuis des années, Bastia devrait avoir un Zénith pour accueillir nos artistes et les artistes internationaux. Au niveau sport, nous voulons créer un grand complexe sportif à Montesoro sur le site de l’ancien collège et un pôle de natation à la Carbonite avec un bassin olympique, susceptible d’accueillir de grandes compétitions. Nous disons aussi qu’il faut lutter contre la drogue qui empoisonne notre jeunesse et contre l’insécurité dans certains quartiers où les gens n’osent plus sortir après une certaine heure.
 
- Quelle est votre priorité ?
- Notre priorité, comme celle des Bastiais, est le social et le logement. Nous nous battons pour faire, de la lutte contre la précarité, une priorité, mais, depuis des mois, on ne parle que des divorces de chacun, des alliances politiques… et cette priorité est totalement absente de la campagne électorale. La 1ère préoccupation des Bastiais n’est pas de savoir qui va être maire de Bastia, mais comment remplir leur frigo et payer leurs factures. La vie ne s’arrêtera pas le 30 mars. Pour ma part, je continuerai le combat pour le droit à un logement digne pour tous !
 
- Vous dénoncez la politique d’attribution des logements sociaux. Est-ce une critique contre la Mairie ?
- Oui ! Bien entendu ! C’est une critique contre la Mairie et contre l’Office HLM. Il y a plus de 5 mois, j’étais en réunion à la Préfecture et le Préfet me dit qu’il y a 150 appartements HLM vides. C’est intolérable ! On ne comprend pas pourquoi ces appartements restent vides alors que des personnes en grande détresse ont des difficultés à se loger ! La Mairie ne se soucie de Lupino et de Montesoro qu’en période électorale. Il est temps que ces deux quartiers ne servent pas seulement de réservoir électoral, mais qu’on s’occupe en priorité de leurs habitants.
 
- Que ferez-vous pour le 2nd tour ? Etant de gauche, appellerez-vous à voter à gauche ?
- Effectivement, je suis de gauche, mais, à droite aussi, il y a de bonnes idées. Nous donnerons une consigne de vote après discussions. Nous ne donnerons pas de chèque en blanc, ni à la gauche, ni à la droite. L’essentiel, c’est que notre programme soit, au moins en partie, respecté.
 
- N’y-a-t-il pas une contradiction à soutenir les promoteurs du port de la Carbonite en étant contre le projet ?
- Non ! Il n’y a pas de contradiction. Les écologistes participent au gouvernement, même s’ils ne sont pas d’accord sur tout. De tous les candidats, seuls Eric Simoni et moi sommes résolument contre le port de la Carbonite. Mais ce port, qui débuterait dans 15 ans, n’est pas encore fait ! Il y a quelques années, le maire et François Tatti étaient les fers de lance du projet de quai de transfert à l’Arinella. Quand Emile Zuccarelli a perdu les élections législatives, le projet a été retiré alors qu’il ne devait pas l’être ! Nous avons remporté des victoires. Nous nous sommes battus, pendant 4 ans, pour la réalisation d’un parc à Montesoro, là où on voulait bétonner et faire un parking. Même si je ne serai pas au 2nd tour, je suis là pour faire entendre la voix des Bastiais. Je demanderai au maire, quelqu’il soit, de faire un référendum local pour que les Bastiais choisissent où sera situé le futur port. S’ils choisissent de le faire au centre-ville, on le fera au centre-ville, s’ils choisissent le contraire, on fera le contraire. Mais, c’est aux Bastiais de choisir !
 
- Le dernier sondage vous crédite de 3% des suffrages. Quel score espérez-vous obtenir ?
- Nous sommes un petit mouvement. Nous ne passons pas souvent à la radio ou dans le journal. Les médias nous donnent la parole, pendant la campagne, parce qu’ils y sont obligés, alors que depuis deux ans, on assiste au matraquage des autres candidats. Aujourd’hui, nous sommes là avec une dynamique. Notre objectif est de faire 5 % et de faire entendre raison. Nous espérons faire avancer les choses, bien entendu pas sur tout… sans quoi je serais le maire de Bastia !

Propos recueillis par Nicole MARI

Liste BASTIA ECOLOGIE
Liste BASTIA ECOLOGIE
Liste BASTIA ECOLOGIE
  1. BACCARELLI Jean François
  2. AIELLO CAMPANA Marie-Hélène
  3. CANIONI Jean-Jacques
  4. AVAZERI Cyril
  5. DA SILVA Cristina
  6. LEPORT Corinne
  7. CARDONNET Charles-Antoine
  8. FERRERO Sandra
  9. COLOMBANI Alain
  10. GAIRAN Laetitia
  11. MATTEUCCI Jacques
  12. RENARD Marie-Ange
  13. SANCHEZ Steeve
  14. SANLORENZI Marie-Paule
  15. ESPOSITO Philippe
  16. FERNANDEZ Virginie
  17. BONO Williams
  18. BERTON Marie-France
  19. CICCOLI Marc
  20. GIACOBAZZI Christiane
  21. ROUSSIN Sébastien
  22. GIUDICELLI Philomène
  23. EBRAN Renaud
  24. GUAITELLA Rose Catherine
  25. CHAUVET Grégory
  26. MOUNIER Augustine
  27. MOTTE Patrice
  28. ROUVIER Marcelle
  29. GIACALONE Marcel
  30. MARC Valérie
  31. RAO Marc
  32. MATTEI Antoinette
  33. FIESCHI Nicolas
  34. BOISNEAULT Sandrine
  35. ZEDDA Jean-Louis
  36. FOGACCI Sandrine
  37. FOURQUIE Cyril
  38. GARCIA JORDA Angèle
  39. LOVIGHI Manuel
  40. CALLEJON Florence
  41. MASSENET Pierre-François
  42. ALESSIO Angélique
  43. BARJOU Bruno



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 5 Avril 2014 - 13:47 Gilles Simeoni : Dites 33…

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85183 vues - Charles Monti