Corse Net Infos - Pure player corse

Isulacciu-di-Fium'Orbu : Castagni è vita paisana dans les Cévennes et en Corse


Rédigé par le Mardi 29 Septembre 2015 à 23:43 | Modifié le Mercredi 30 Septembre 2015 - 02:27


La Corse et les Cévennes ont la châtaigne en commun . Récemment l'associu Mimoria di u Fium'Orbu a organisé à Isulacciu di Fium'Orbu une journée de rencontre et de partage - Ghjurnata di scontri è di spartera tra Cévennes è Corsica" - qui a connu un beau succès dans la microrégion. Il est vrai que la participation de Antoinette et Robert Sauvezon, castatnéiculteur cévenol, a conféré un intérêt certain au débat. Une journée qui a permis aussi a beaucoup de participants de mieux situer l'importance passée du châtaignier pour la Corse. Mais aussi et surtout de mieux le connaître.


Mais au-delà de cette belle journée Jean-François Vinciguerra et les membres de l'associu Mimoria di U Fium'Orbu ont voulu permettre aux habitants des villages environnants de se retrouver et de partager un bon moment - ce qui fut le cas avec le spuntinu servi par une belle journée à Isulacciu.
La matinée a été consacrée d'abord à une visite de terrain puis à une conférence-débat animée par Antoinette Sauvezon et Vanina Gianelli sur les pouvoirs nutritionnels de la châtaigne et ses bienfaits sur la santé.
Ainsi a t-on appris que la châtaigne, qui à l'inverse du blé n'avait jamais été modifiée, recelait de bienfaits pour nos muscles et nos neurones et que sur le plan nutritionnel, hyper complète, elle satisfaisait à tous nos besoins sur tous les plans.

L'après-midi Robert Sevezon, Auguste Geiger et Carine Franchi ont pris le relais pour successivement faire l'historique de la castanéiculture dans les Cévennes, évoquer les modes de culture et de production dans les Cévennes et en Corse ainsi que la place de la culture de la châtaigne dans la vie rurale d'aujourd'hui et les perspectives d'avenir.

Utilisée comme un haricot placé dans un plat ou pilée au marteau dans les Cévennes, transformée en farine en Corse, la châtaigne connait des sorts différents. Les variétés sont aussi différentes. La Corse est plus tardive. La farine, qui ici a longtemps supplée le blé, est produite à la fin de l'année. Non pas par plaisir. Mais parce que nos anciens se sont adaptés aux éléments : Les moulins tournent mieux en Décembre lorsque il y a davantage d'eau dans nos torrents et rivières.
Depuis quelques années les Cévenols produisent eux aussi de la farine de châtaigne.
Aujourd'hui on parle beaucoup de la châtaigne alors que paradoxalement on en a moins que par le passé. On sait le mal qui l'a frappée. Et sans doute ne retrouvera t-elle jamais la place qui a été la sienne dans la vie de la Corse d'hier : mais on pourrait quand même la célébrer en lui donnant la place patrimoniale qui lui revient.
Et pourquoi ne pas imaginer à ce propos des balades touristiques au pied de notre castagnu qui raconteraient son histoire ?
C'est un peu de tout cela dont il a été question l'autre jour à Isulacciu di Fium'Orbu.
Mais au-delà de cette journée consacrée à notre "arbre à pain" l'objectif recherché par l'Associu était de permettre aux habitants de la région de se retrouver, de se rencontrer, d'échanger.
Et il a été atteint.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85398 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40847 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346