Corse Net Infos - Pure player corse

Il avait eu maille à partir avec Stéphane Guillon Bastia : Christian Badoual nous a quittés


Rédigé par le Vendredi 21 Décembre 2012 à 14:21 | Modifié le Vendredi 21 Décembre 2012 - 15:35


"Un Grand homme, Christian Badoual. Cricri, Crinou, Badou, pour les intimes, nous a malheureusement quittés jeudi soir. Il était l'un des admistrateurs de la page" Pour l'accessibilité des lieux publics corses en fauteuil roulant". Sans lui, elle n'aurait jamais existé" peut on y lire aujourd'hui." Un être extraordinaire, plein de courage, d'amour, d'humour et de tendresse.... Il avait permis , malheureusement gràce l'incident avec Guillon, de faire valoir la dignité des personnes handicapées et l'égalité des êtres humains quelques soient leurs différences. Cette photo est symbole de bonheur car, un de ses désirs était de rouler avec son fauteuil au bord de la mer". Corse Net Infos, qui avait rendu compte de l'incident deux jours avant tout le monde, lui rend hommage aujourd'hui en reprenant les articles qu'il avait consacré au mois de Juin dernier aux malheurs de Christrian au théâtre municipal de Bastia


Il avait eu maille à partir avec Stéphane Guillon Bastia  : Christian Badoual nous a quittés
Stéphane Guillon a failli ne pas se produire à Bastia

Le témoignage nous est parvenu par l'intermédiaire du groupe Facebook" Pour l'accessibilité des lieux publics corses en fauteuil roulant".   C'est le récit d'une personne à mobilité réduite qui s'est rendue dans le courant de la soirée de mercredi au théâtre municipal de Bastia pour assister au spectacle donné par l'humoriste Stéphane Guillon… C'est à lire…
Tous ces gens ont failli ne pas voir le spectacle de Stéphane Guillon à cause de moi...
19h40, la place bleu est libre du parking du théâtre, youpiii ! 
On entre dans le théâtre, une longue file attend déjà, on avance jusqu'au comptoir, Marie signale qu'elle est accompagnée d'une personne en fauteuil roulant, pas de souci, on nous accompagne jusqu'au monte-escalier, je monte dedans, çà fonctionne, youpi!. Je sors, le service de sécurité, est très sympa, puis on nous dit que c'est bon. Un couloir, et nous voilà sur le côté de la scène, là ou sont installés les PMR (personnes à mobilité réduite) habituellement.
Cool, tout s'est bien passé, on sourit, on bavarde, et là.....
L'équipe du théâtre et de la sécurité sont à côté de nous, et discutent. Apparemment il y a un problème, le problème,ce serait nous.
Le régisseur de Stéphane Guillon arrive et dit clairement à tout le monde que nous ne pouvons rester là, car le fait que nous soyons au même niveau de la scène va troubler l'humouriste et lui faire perdre le fil de son spectacle. Comme il est hors de question de semer le trouble dans la prestation de S Guillon,il propose de condamner les deux premiers rangs de fauteuils de chaque côté de la scène.
Après 10 mimutes de discussion, le régisseur demande à ce que l'on nous déplace derrière, ce qui exige de monter le fauteuil d'une marche assez haute. Le service de sécurité et l'équipe du théâtre s'y oppose, car une fois monté, impossible de sortir rapidement en cas d’incident. Un membre du théâtre dit au régisseur : "Vous avez au moins demandé ce qu 'en pense le Monsieur ?».
Je donne enfin mon avis,et refuse de me retrouver bloqué et dans l'impossibilité de me déplacer,je tiens en effet au peu d'indépendance que je possède.
Le régisseur de Guillon dit clairement, que si je reste à cette place, le spectacle sera annulé. La directrice du théâtre essaye de lui faire entendre raison, que les PMR sont toujours installés à cette place,et qu'aucun artiste, en vingt ans, ne s'y était opposé. Devant le réfute du régisseur, qui menace encore d'annuler le spectacle, la directrice lui répond : « Tant pis ! On annule tout! »
Finalement, le régisseur de Guillon, après plusieurs aller-retour vers son maître, revient. Rediscussions,il propose de nous mettre sur le côté de la scène, dans la pénombre, je m'y place, je verrais le spectacle de profil...
J'accepte devant la menace d'annulation qui pèse sur mes épaules : 450 personnes piétinent dehors,et il est presque 21h....
Je demande au régisseur qu'en échange je voudrais faire une photo avec « The artist», ce qu'il accepte avec enthousiasme. La directrice du théâtre est très gênée ainsi que toute l'équipen et me présente ses excuses.
La salle se remplit peu à peu, toute l'équipe est aux petits soins avec nous.
Le spectacle commence sur un sketch sur les handicapés, que nous connaissons et apprécions Marie et moi.
Marie n'a pas le cœur à rire, moi, je relativise, comme d'habitude, mais je n'en profite pas pleinement de ce spectacle. Je sens Marie tendue, énervée, prête à bondir mais qui se retient ... 
Fin du spectacle.....
Toute l'équipe du théâtre a été aux petits soins avec nous. J'ai décidé d'attendre pour que l'on me prenne en photo avec S. Guillon. Marie n'était pas vraiment d'accord,mais c'était une opportunité pour elle d'avoir des explications. Une personne nous explique en fait,que ce qu'il le gênait était que je sois, moi,en fauteuil au premier rang.
Il arrive en compagnie de sa femme, Muriel Cousin,sa fille et son régisseur. S.Guillon nous demande : « Vous avez passé une bonne soirée ? » Marie répond: « NON! »
Et elle a « vidé son sac » !
Elle nous a présentés comme des personnes aimant ses différentes chroniques, le suivant régulièrement depuis longtemps,et déçus par un tel comportement. Il nous explique que dans ses spectacles,ayant un premier sketch sur les handicapés,aucune personne en fauteuil se trouve au premier rang ! Pourquoi ? Et bien parce que cela peut gêner les valides et les empêcher de rire ! De plus, ayant le trac ,cela le déstabilise....
Il a reconnu être à l'origine des demandes effectuées par le régisseur. Mais au lieu de dire la vérité dès le départ, on nous a mené en bateau,et pris pour des cons, prétextant des problèmes de scène !
Ils ont prétexté qu'ils ne savaient pas à qui ils avaient affaire, que d'ailleurs à l'un des spectacles, une personne a dit « On en a marre des sketchs handicapés ». Je lui ai dit que son régisseur aurait du nous dire la vérité dès le départ. Nous dire voilà, çà commence par un sketch sur les PMR.  J'aurais répondu qu' il n'y avait pas de souci, que j'avais beaucoup humour, tout simplement...
Le fait de vouloir nous déplacer était quand même le signe que l'on gênait... Il a répondu que pas du tout, sa femme a ajouté, qu' il considérait les handicapés comme tout le monde,q ue c'est d'ailleurs pour cela qu'il faisait un sketch sur les handicapés et qu'il tenait à montrer qu'il pouvait se moquer de tout le monde sans distinction.... C'était apparemment la première fois depuis le début de la tournée, que cette demande posait un problème,pour le régisseur, le personnel du théâtre aurait très bien pu construire une rampe. Muriel Cousin s'est trouvée compatissante et a trouvé légitime la démarche de Marie.
En conclusion, si vous êtes handicapé, il vaut mieux ne pas assister à un spectacle de Guillon, vous risquez d'empêcher de faire rire les valides et d'être "refourgué" au fond de la salle !

"Vous auriez dû me laisser à ma place"

Il avait eu maille à partir avec Stéphane Guillon Bastia  : Christian Badoual nous a quittés
Christian est la personne à mobilité réduite qui a eu maille à partir avec Stéphane Guillon la semaine dernière au théâtre de Bastia. Il revient sur cet épisode que Corse Net Infos a été le premier à relater et qui, depuis a fait couler l'encre que l'on sait, en ajoutant  au "dossier" une photo du théâtre de Bastia "pour que vous compreniez mieux la chose" explique t-il sur la page Facebook du groupe " Pour l'accessibilité des lieux publics corses en fauteil roulant". "Normalement ma place était là, derrière la banderole où il y a le rond jaune, et finalement je me suis retrouvé dans le renfoncement bien à l'abri des regards.... Je pense que vous comprenez mieux à présent." Dans le même temps Christian exprime son sentiment à Stéphane Guillon au travers d'un droit de réponse. Lisez ce texte.  

Droit de réponse
" Mr Guilon,
"Vous dites, que vous vouliez me protéger, protéger de quoi? Du regard des valides pendant votre sketch?
Vous m'avez "imposé" de vouloir faire mon bonheur, résultat, je me suis retrouvé au fond d'une coursive ,dans la pénombre ,(cf photo du théâtre de Bastia ci-dessus), avec un son pourri à ne voir que votre profil droit, qui n'est pas le meilleur [;-)] ... Et tout cela pour 40€.
Il y a longtemps que je ne prête plus attention aux regards de complaisance et de pitié des autres.
J'assume ce que je suis.
Vous dites, que d'avoir fait un sketch sur les handicapés, c'était nous considérer comme des personnes normales, et vous avez raison de l'avoir fait. Vous avez dit, 98% d'entre nous en rigolent, c'est vrai, alors pourquoi m'avoir traiter différemment?
Quand vous faites un sketch sur telle ou telle personne, 98% des gens en rigolent, 2% ne sont pas contents, mais cela vous est égal, on ne peut pas faire l'unanimité.
Et pourtant vous n'allez pas faire déplacer ces 2%....
Alors, vous auriez dû me laisser à ma place, me laisser rire ou ne pas rire de votre spectacle, comme n'importe quel spectateur, sans vous préoccuper des réactions des valides, c'est à eux de s'habituer aux personnes à mobilité réduite, car moi je suis habitué à eux depuis toujours, car je vis parmi eux depuis ma naissance.
98% des valides me considèrent bien, les 2% qui reste, je m'en moque, moi!!. Je vis ma vie.
C'est cela la véritable intégration.
A ceux qui disent que mon amie s'est levée à la fin du spectacle pour applaudir, c'est absolument mensonger, elle n'a pas "bougé d'un poil", bouillonnante et impatiente."

Les tweets de Muriel Cousin
Christian rend aussi publics les tweets de Muriel Cousin relatifs à cette soirée…
Florilèges…
"@SophiaAram Depuis 3 ans Guillon joue dvt ds pers en fauteuil,à Bastia l'handicapé était SUR scène:1 papier minable & petit sans conscience" (Muriel Cousin sur twitter)
Oui, j'étais bien SUR scène,d'ailleurs c'est moi qui ai fait le spectacle et Stéphane Guillon était au fin fond,dans la pénombre de la coursive... "
On ose espérer, aujourd'hui, que Stéphane Guillon aura une pensée pour lui… Comme l'ont eue tous ceux qui l'ont connu, approché et apprécié.






1.Posté par razem le 31/03/2013 12:17 (depuis mobile)
C et avec un gran regret sue je vien d aprendre don dece christian badou pour les intimes encor un petit ange monter au cirl paix a son ame et toutes mes condoleance pour la famille

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 10:00 Bastia : Téléthon au collège Simon-Vinciguerra

Vendredi 9 Décembre 2016 - 23:13 National Le CAB victime d'un doublé de Sangaré

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85547 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40957 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348