Corse Net Infos - Pure player corse

François Ravier, Secrétaire général des affaires de Corse: "La Corse, bonne élève de l'Europe"


le Mercredi 23 Janvier 2013 à 17:58 | Modifié le Jeudi 24 Janvier 2013 - 02:15


Il est en place depuis bientôt deux ans et s'apprête à quitter la Corse pour exercer d'autres fonctions en Normandie. Au cours d'une conférence de presse, il a dressé un bilan complet du PEI et du FEDER (Voir par ailleurs). Entretien avec le SGAC François Ravier.


François Ravier, Secrétaire général des affaires de Corse: "La Corse, bonne élève de l'Europe"
Quelle est la différence entre le PEI et le FEDER?
"la différence essentielle est que le PEI est destiné à rattraper le retard  structurel de développement qu'avait la Corse en 2002 au niveau des équipements structurants, transports, assainissement et eau, éducation, équipements sportifs et culturels etc. Le FEDER lui, sert à préparer l'avenir, que l'on prépare surtout avec une base solide. Cette base, c'est le PEI qui l'a créée, et le FEDER vient reposer sur cette base pour permettre le développement de la Corse."

PEI et FEDER même combat?
C'est le développement sociel et économique de la Corse. Oui, le même combat."

Le FEDER est-il en bonne voie ?
"Certainement. Nous sommes aujourd'hui à un an de la fin du programme et en terme de réalisation concrète, nous avons échappé à l'annulation de crédits par l'Union Européenne pour la bonne raison que nous avons réussi à consommer les crédits à la hauteur demandée par l'Union Européenne."

Et l'après 2017 ?
On pourra bien se rendre compte que  le rattrapage est véritablement réalisé."

Avenir serein?
"Très sincèrement, je le pense. Beaucoup d'efforts ont été faits avec de nombreux échanges Etat-CTC pour que l'argent public, mis au service du développement de la Corse, soit le mieux utilisé possible, et en fonction des priorités fortes du territoire."

- La place de la Corse actuellement?
La Corse se situe entre la moyenne et le haut, cela en raison d'un bon taux de programmation.Au regard des critères sélectif et rigoureux de l'UE, les résultats sont plus que satisfaisants. La Corse est une bonne élève de l'Europe.

- La priorité des prochains chantiers ?
Les premières échéances débuteront en janvier 2014. Nous préparons d'ores et déjà en collaboration Etat-CTC les prochains programmes qui comprennent trois axes majeurs: L'innovation  et la compétitivité des entreprises, le deuxième axe sera constitué par des opérations pour renforcer et développer l'efficacité énergétique et enfin, des actions visant à renforcer la cohésion sociale.

- Vous quittez la Corse à la fin du mois? Pour aller où?
 Oui, au début février exactement, pour assurer les fonctions de directeur général des services  au Conseil Régional de Basse Normandie.

Propos recueillis par José FANCHI




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

Corse | Entretiens | Elections | Institutions


Les plus récentes
Entretiens
Nicole Mari | 05/04/2014 | 3994 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
Entretiens
Nicole Mari | 03/04/2013 | 1069 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire