Corse Net Infos - Pure player corse

Election municipale d’Ajaccio : Sept listes face à 34 000 électeurs


le Samedi 24 Janvier 2015 à 23:30 | Modifié le Dimanche 25 Janvier 2015 - 01:00


Les Ajacciens retournent aux urnes ce dimanche pour élire leur maire au terme d’une campagne menée tambour battant, souvent marquée par le chômage, la crise du logement, l’ambiance bien sûr et l’état dans lequel se trouve la ville. On se rappelle qu’en mars dernier, Laurent Marcangeli avait remporté l’élection avec 281 voix d’avance sur Simon Renucci mais l'équipe du maire sortant avait jugé litigieuses quelque 300 procurations, sur 33.929 électeurs inscrits, et avait présenté un recours devant la justice administrative laquelle a annulé l’élection.


(Dr)
(Dr)
Simon Renucci, battu par Laurent Marcangeli lors des dernières législatives, avait annoncé son retrait de la vie politique au soir du deuxième tour des municipales mais s’est ravisé quelques mois plus tard. Dans ce nouveau scrutin, sa liste de rassemblement à gauche, soutenue par le Parti communiste, trouvera sur son chemin celle de François Casasoprana, son ancien adjoint rejoint par Anne-Marie Luciani. Qu’en sera-t-il au terme de ce premier tour et quel seront les attitudes de cette gauche désunie pour le second tour ?
Les nationalistes arrivent à cette élection divisés en deux listes. La première avait obtenu près de 7% en mars dernier. Ces listes représentent les deux tendances - autonomiste (Femu Aiacciu-Femu a Corsica) et indépendantiste (Aiacciu Cità Corsa- Corsica Libera), mouvement qui obtient désormais un tiers des suffrages aux élections territoriales. 
Laurent Marcangeli, vainqueur avec 47,1% des voix au second tour en mars dernier, sera à nouveau en lice. Le député UMP de Corse-du-Sud avait démissionné de son poste  7 mois après sa prise de fonction.
La liste menée par Francis Nadizi , 4e au premier tour de 2014, pourrait bénéficier du climat tendu, provoqué par les prises d’otages qui se sont déroulées le 11 janvier dernier à Paris. 
7e liste enfin, qui avance son  "Basta cusi!"avec autant d’humour que de sérieux, sera conduite par Jean-Antoine Villanova « Tata Angèle »  qui sait mieux que personne évoquer le ras-le-bol des Ajacciens face à la perte d'identité de la ville. Combien de fois Tata Angèle et son complice ont dénoncé le « micmac » de la politique Ajaccienne avec le slogan : comment voulez-vous que ça tourne rond à la Maison Carrée ?
J. F. 
 




Dans la même rubrique :
< >

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Les plus récentes
Ajaccio
Manon Perelli | 01/02/2015 | 2821 vues
00000  (0 vote)
Ajaccio
Vanina Bruna | 31/03/2014 | 2636 vues
00000  (0 vote)
1 sur 4