Corse Net Infos - Pure player corse

Développement de la ZAE d'Erbaghjolu : Les précisions de la majorité de la communauté d'agglomération de Bastia


Rédigé par le Samedi 20 Mai 2017 à 13:32 | Modifié le Samedi 20 Mai 2017 - 14:13


"La ZAE d'Erbaghjolu se développera en complémentarité avec le commerce de proximité et la production insulaire". C'est la réponse qu'apporte la majorité communautaire de l'agglomération de Bastia "à l’interpellation publique du Rinnovu concernant un projet d’implantation d’une structure commerciale sur un terrain de la ZAE d’Erbaghjolu soumis à l’examen de la CAB".


(Dr)
(Dr)
Depuis 1993, la ZAE a pour mission de mettre en valeur les terrains appartenant depuis 2008 à la CAB. Nous avons en 2014 hérité d’une situation très dégradée puisque seulement 35 % de la surface totale de la ZAE avaient été commercialisés alors que l’opération aurait dû être close en 2015. Ce retard et ces insuffisances plongeaient dans le rouge les finances et l’ensemble de l’opération. Nous nous sommes donc attachés à renégocier de nouveaux délais et à impulser une nouvelle dynamique basée sur notre stratégie économique d’ensemble. La SEML Bastia Aménagement apporte ainsi son expertise technique et propose des projets aux vice-présidents de la CAB. Sans notre validation politique, aucun projet ne peut obtenir d’agrément pour l’achat d’un terrain.  


C’est dans ce contexte que le projet dit « U mercà », évoqué par le Rinnovu, a été présenté au bureau le 3 octobre 2016. Il s’agissait alors d’un projet de halle alimentaire, porté par un jeune entrepreneur corse, permettant à titre principal de proposer à la vente des produits agricoles issus de la production insulaire, selon une logique de circuit court. Un agrément avait été donné sous réserve d’affiner le projet, et de vérifier qu’il n’aurait pas d’impact négatif sur le petit commerce et le commerce artisanal et qu’il serait bénéfique à l’agriculture insulaire et aux habitants du territoire communautaire. Puis le 23 janvier 2017, c’est une nouvelle version du projet qui nous a été présentée avec un agrandissement de la surface de vente, envisageant un partenariat avec l’enseigne « Grand Frais ». C’est ce document qui a été dénoncé par le Rinnovu. Or, cette deuxième version du projet n’a absolument pas été validée. Bien mieux, le bureau de la CAB a expressément demandé que le projet soit retravaillé conformément aux garanties demandées.  


Pour ce dossier comme pour toutes les décisions prises ou à prendre en matière d’implantation d’entreprises ou de structures commerciales sur la ZAE, les élus signataires du présent communiqué resteront fidèles aux principes politiques qui ont été mis en œuvre à tous les échelons où ils ont des responsabilités : défense du petit commerce et de l’artisanat, soutien aux centres-villes, défense et promotion des secteurs productifs insulaires et des circuits courts, prise en compte de l’intérêt des ménages et notamment de ceux à faible revenu. Ces choix ont d’ores et déjà été transcrits dans toutes les décisions que nous avons été amenés à prendre. Ainsi et par exemple à Furiani avec l’avis défavorable à l’extension d’une grande surface ou la mise en place de circuits courts dans le cadre de la création du restaurant scolaire de Furiani ; de même à Ville di Pietrabugno, à travers la récente installation d'un marché de producteurs sur la place François Mattei de Toga ; à Bastia avec l’instauration d’une charte « Producteurs » pour le Marché et d’une charte sur la responsabilité sociétale des entreprises (emploi local, bilinguisme...) ; ou enfin avec la décision du nouvel Exécutif de Corse d'abandonner le projet d’implantation des services de la CTC dans une zone commerciale péri-urbaine, projet proposé et soutenu par l'ancien Exécutif et l'ancienne majorité territoriale.  


Notre ambition commune est de promouvoir l’emploi local, le développement durable et la solidarité. Nos choix en la matière sont donc particulièrement clairs et connus de tous.  
Concernant le projet de halle alimentaire, il devra donc être revu et précisé aux fins de vérifier qu’il respecte pleinement les principes précités. En l’espèce, s’agissant d’un projet affirmant avoir vocation à soutenir les filières insulaires agricoles, il est évident que nous consulterons les acteurs de celle-ci pour recueillir leur avis. Les précisions ainsi apportées nous semblent de nature à dissiper toute crainte ou tout malentendu.
---
Gilles Simeoni, président du Conseil Exécutif de Corse et vice-président de la CAB ; Michel Simonpietri, maire de Furiani, et vice-président de la CAB ; 
Michel Rossi, maire de Ville di Pietrabugno et vice-président de la CAB ; Jean-Jacques Padovani, maire de San Martino di Lota et vice-président de la CAB ; Guy Armanet, maire de Santa Maria di Lota et vice-président de la CAB ; Jean-Louis Milani, adjoint au maire de Bastia et vice-président de la CAB ; Louis Pozzo di Borgo, adjoint au maire de Furiani et vice-président de la CAB ; Pierre-Noël Luiggi, conseiller municipal de Bastia et vice-président de la CAB ; Serena Battestini, conseillère municipale de Bastia et vice-présidente de la CAB ; Jean-Michel Savelli, conseiller municipal de Ville di Pietrabugno et vice-président de la CAB 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 88450 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 45279 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39122 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 390