Corse Net Infos - Pure player corse

Calvi Altrimente en campagne


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 7 Février 2014 à 22:33 | Modifié le Vendredi 21 Mars 2014 - 09:14


La liste d’opposition Calvi Altrimente, candidate aux prochaines élections municipales de Calvi, a tenu ce vendredi soir sa 2e réunion publique. Une réunion au cours de laquelle le leader de la liste François-Xavier Acquaviva a dénoncé la politique menée par la municipalité en place, avant de laisser le soin à trois de ses colistiers s’exprimer sur différents dossiers comme le déplacement de la gare, la Semexval, la circulation et le stationnement



François-Xavier Acquaviva, entouré à la tribune d’Hélène Ambrosini, Louis Casinelli, Eric Rochault, Ghjulia Robichon et Sarah Cerquiera prenait la parole pour contester le bilan de la municipalité en place, tout en regrettant le nombre élevé de résidences secondaires à Calvi, avant de contester les chiffres d’une fiscalité qui, selon lui, n’est pas maîtrisée, le partenariat entre la municipalité et la Semexval et de poursuivre : «  Bien évidemment je ne suis pas contre l’accès à la propriété pour les Calvais mais pas dans les conditions liant la municipalité à la Semexval. Hélène Ambrosini vous en parlera plus en détail dans un moment. J’ai pu lire qu’il y avait un projet de salle culturelle sur le terrain de l’Oasis alors qu’il n’y a pas de places de parking. Je souhaiterai à ce propos que le maire de Calvi et le président de la CCCB s’engagent par écrit  à ce qu’il n’y est pas de constructions derrière ce projet ». Le leader de l’opposition s’attaquait ensuite au projet de déplacement de la gare pour un montant de 10M€ ou encore à l’opération « Grand Port » avant de faire une projection sur l’état de la ville, la circulation, la jeunesse….
François-Xavier Acquaviva soulignait le travail d’employés municipaux et de certaines associations mais regrettait qu’il n’en soit pas fait plus pour les jeunes. Et d’ajouter «  Nous ne voulons pas d’une jeunesse à l’abandon ».
Enfin, F.-X. Acquaviva regrettait que le programme d’accessibilité aux PMR n’ait pas été réalisé comme annoncé.
Hélène Ambrosini revenait,  non sans ironie, sur l’opération dite des « Rivages de Calvi ».
« La Semexval, aujourd’hui SPLM est une société qui exploite ses projets à l’extérieur. La ville de Calvi est très touchée par cette société à laquelle elle est liée par convention ».
Ghjulia Robichon dénonçait, pour sa part, le projet de déplacement de la gare de Calvi qui s’est fait sans l’avis des cheminots et qui consiste à libérer l’espace pour devait-elle ajouter « réaliser un parking et une place du style de celle du Diamant à Ajaccio avec sans doute des boutiques. Coût de ce projet de la nouvelle gare : 10M€, pour qui, pour quoi ?
C’est un projet déstructurant. De notre côté nous avons un autre projet avec la création d’un grand espace de vie, au cœur de la ville avec au lieu-dit l’Ortacce, une nouvelle mairie, salle polyvalente de spectacle, aires de jeux…
».
Eric Rochault devait parler des problèmes de circulation  de voitures et deux-roues, ainsi que de stationnement et d’accessibilité dans la rue Clemenceau.
Avant de donner la parole au public,François-Xavier Acquaviva lançait un appel à la mobilisation, précisant qu’il restait 6 places à pourvoir dans son équipe (2 femmes et 4 hommes)
Présentation de la liste vers le 15 février.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:33 Coup d'envoi de "Natale in Calvi 2016"

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85058 vues - Charles Monti