Corse Net Infos - Pure player corse

Baccalauréat 2016 : 91,7% de réussite ! La Corse peut être fière de ses lauréats


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Mardi 12 Juillet 2016 à 18:59 | Modifié le Mardi 12 Juillet 2016 - 19:14


Avec 2 275 candidats reçus sur 2 481, le cru 2016 de nos bacheliers frôle l’exploit ! C’est le moins que l’on puisse dire des trois examens - général, technologique et professionnel – réunis, qui réalisent la bagatelle de 91,7%, soit 120 de mieux que l’année dernière et surtout mieux que la moyenne nationale. Ce sont pourtant les Bretons qui demeurent en tête et cela depuis une bonne trentaine d’années mais la Corse, deuxième, se rapproche au fil des ans et décroche la première place nationale pour les bacs Général et Technologique. Excusez du peu


Baccalauréat 2016  : 91,7% de réussite ! La Corse peut être fière de ses lauréats
 Philippe Lacombe, le nouveau recteur de la Corse, semblait bien agréablement surpris de ces résultats ô combien flatteurs pour notre Académie. Il avait certainement pris connaissance des résultats antérieurs et de ce fait a pu se rendre compte de cette belle marche en avant qui confirme la bonne santé de l’Académie. Il était accompagné de Marie-Dominique Bonavita chef de cabinet,  Maryse Excoffier, secrétaire générale, MM. Jean-Luc Giocanti, directeur de Cabinet et Thomas Vecchiutti, chef des examens et concours :
 
«Je trouve excellent les résultats des bacheliers insulaires, qu’il s’agisse du bac général ou des autres séries et cela fait plaisir à voir. Je suis d’autant plus satisfait que nous assistons cette année à une explosion des mentions « très bien » de l’ordre de 35% avec 200 mentions et des « bien » (229), sans oublier, pour le bac général, des notes au-delà des 20 de moyenne pour trois d’entre eux. C’est tout simplement excellent.»
 
Bacs, c’est tout bon 
Le recteur a largement commenté l’ensemble des examens et ne cache pas que la Corse engrange les bons résultats depuis bien longtemps au niveau du baccalauréat général : « C’est quelque chose d’ancien qui se renouvelle. Nous avions dans les trois séries de très bons résultats et ça continue cette année encore avec 95% de lauréats dans les trois bacs généraux contre 91% de moyenne nationale. C’est un chiffre quand même important. Il y a certes pleins de raisons qui définissent ces résultats mais ce qui me semble important, c’est l’explosion des mentions « très bien » pour l’ensemble de la région.C’est, je le répète, exceptionnel. Il faut tenir compte bien entendu de la répartition des notes et des mentions, notamment dans les bacs généraux. En résumé, un bac difficile fait sortir les meilleurs. S’il était plus dur, il y aurait un noyau de meilleurs encore plus haut dans les notes… »
Philippe Lacombe est revenu sur le bac techno pour saluer la performance des candidats qui étaient plus de 500, donc en légère augmentation, avec 498 réussites, chiffre en nette progression (plus de 94%) : « Il y a la aussi une belle progression. On savait qu’on était un peu en retard sur le bac techno mais avec 23 mentions « très bien » les élèves n’auront certainement pas de problème d’orientation. »
Au niveau du bac professionnel, sur les 615 élèves  - plus nombreux qu’en 2015 – en valeur relative, les résultats sont meilleurs avec 82,3 % de réussite. Chiffre en deçà  de certaines académies. Le bac pro fête ses 30 ans cette année. La Corse se trouve ainsi en deuxième position derrière la Bretagne, mais en première pour le bac général et techno et ce n’est pas rien ! Il est assez compliqué de faire des comparaisons entre académies qui ont 2500 bacheliers et celles qui en ont 25 000, mais la Bretagne est un tout autre système éducatif avec une partition publique privée bien différente avec 60% pour le public et 40% pour le privé. Depuis 30 ans ils sont en tête certes, mais depuis 30 ans ils sont également en tête sur les dégâts sanitaires des adolescents de 15 à 18 ans, de consommations d’alcool, de cannabis et du taux de suicide des adolescents etc…
 
Brevet des collèges, CAP et BEP aussi…
« Dans le système éducatif, il est important d’être en ordre de marche mais il reste des questions récurrentes sur le bilinguisme et bien d’autres choses dont on espère qu’elles vont porter leurs fruits dans les années à venir. »
Dernier point, le Brevet des collèges qui lui est en ordre de marche. Cette année, les résultats sont exceptionnels avec 2820 collégiens reçus au brevet avec 89,9 (90,1 en 2015). Il y a un  effet de massification et en même temps de démocratisation. Il y en a de plus en plus en valeur absolue et on arrive à maintenir des gamins qui n’étaient pas forcément destinés à faire des études avec 90% de réussite, raison pour laquelle on s’aperçoit que le travail des enseignants porte ses fruits. On n’oublie pas pour autant les CAP professionnels qui sont des sorties importantes puisqu’on peut poursuivre des études professionnelles. Il est intéressant de constater que cette année nous avons 740 admis au CAP et ça n’est pas rien (83 % de lauréats). »
Même chose pour le BEP, avec des augmentations assez intéressantes  de l’ordre de trois points de plus. Pas de quoi se plaindre de nos jeunes, bien au contraire !
Le Recteur de l’Académie de Corse a évoqué l’avenir du bac, les changements qui interviendront dans les années à venir. Il gardera certes toute sa valeur mais il pourrait bien suivre le mode du brevet des collèges.
N’est-ce pas la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem qui déclarait il y a peu : « Il faut simplifier le bac, nous avons besoin d’un rite initiatique d’un même examen partout sur le territoire qui donne la même valeur au diplôme quel que soit le lycée. Il y a trop d’épreuves, trop d’options. Cette complexité mérite la simplification. Ce mécanisme de points gagnés grâce aux options qui font obtenir plus de 20 de moyenne…»
Allez, laissons aller nos valeureux lauréats profiter de vacances amplement méritées et contons-leur cette perle du baccalauréat 2016 d’un candidat « hors statistiques » qui écrivait sur sa copie : « Marquer l’histoire, c’est bien. Mais encore faut-il quelque chose de grandiose comme par exemple Sarko en allant déjeuner au Fouquet’s ! »
Se non è vero…
 J.-F. V.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85306 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40798 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345