Corse Net Infos - Pure player corse

Après l’élection d’Ajaccio le groupe « Aiaccini » réagit et accuse


le Samedi 14 Février 2015 à 21:00 | Modifié le Dimanche 15 Février 2015 - 02:15


Au lendemain de l’élection municipale, le groupe Aiaccini, faisant partie de la liste de coalition menée par Simon Renucci, a tenu conférence de presse au café Napoléon pour faire part de son analyse sur le scrutin. Le mouvement ne cache pas une certaine déception et se déclare scandalisé par l’évolution de la campagne électorale. Il tire à boulets rouges sur le travail de sape effectué par certaines personnalités qui a contribué à la défaite de la liste « Uniti pà l’avvene ». Le mouvement n’épargne pas la liste Femu Aiacciu-Femu a Corsica. Explications


Aiaccini n’est pas content et le dit haut et fort. Il estime que la liste dans laquelle il figure a perdu plus de 4000 voix en l’espace de dix mois et tance ceux qui ont décidé de s’amuser avec le suffrage universel. « Un amusement lourd de conséquences » selon le porte-parole du mouvement qui explique : « En période de crise, il est facile de déstabiliser la base. Les ambitions personnelles et le travail de sape effectués par certaines personnalités politiques en mal de reconnaissance ont contribués à la défaite de notre liste. »  
Le groupe Aiaccini, comme le souligne le porte-parole, « restera fidèle aux accords passés. Avec notre représentante dans l’opposition, Josée Grimaldi-D’Estre, il y aura homogénéité et cohésion dans l’opposition, ce qui ne nous empêchera pas de garder une autonomie d’action. Notre présence dans l’opposition sera le début d’une collaboration constructive dans le prolongement des accords passés il y a deux ans avec ceux qui ont su écouter les revendications nationalistes. »
 
La stratégie du caméléon…
Pour le groupe nationaliste, à propos de « l’échec de la fusion avec Femu Aiacciu, les mêmes causes ont produit les mêmes effets. Le campanilisme bastiais a eu la peau de la volonté de milliers de nationalistes ajacciens, ce que désirait le peuple, certains responsables nationalistes n’en ont pas tenu compte… La mosaïque Femu, s’est perdue en conjonctures internes, changeant d’avis au gré de leurs fortunes électorales. La stratégie du caméléon sur une couverture écossaise a vécu. »
 
Le droit de savoir
L’Aiaccini, qui par ailleurs  a salué le comportement de Corsica Libera, affirme vouloir jouer le jeu dans l’opposition municipale. Au cours de la conférence de presse, plusieurs accusations ont fusé. On retiendra particulièrement cette déclaration du porte-parole : « Il n’y a pas de démocratie, il n’y a que des exemples de démocratie. Le Premier adjoint a déclaré « nous avons maintenant la légitimité des urnes. » D’autres auront, nous l’espérons, la légitimité des tribunaux. La justice française, si elle est fiable, nous dira si les écharpes sont légitimes. Si elle fait son travail, elle nous dira si des fonctionnaires ont été soudoyés et aussi qui sont ces gens qui se sont laissé corrompre et qui sont les manipulateurs de cette perversion politique. Les Ajacciens ont le droit de savoir car c’est la dignité d’un peuple qui en jeu. »
J. F.



Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Les plus récentes
Ajaccio
Manon Perelli | 01/02/2015 | 2821 vues
00000  (0 vote)
Ajaccio
Vanina Bruna | 31/03/2014 | 2636 vues
00000  (0 vote)
1 sur 4