Corse Net Infos - Pure player corse

Après l’arrêt programmé de l’émission "Orizonti" sur France 3 : La polémique enfle, la rue s’en empare…


le Jeudi 11 Juin 2015 à 21:35 | Modifié le Jeudi 11 Juin 2015 - 22:06


Ayant appris l’arrêt prochain de l’émission "Orizonti", animée par notre confrère Thomas Brunelli sur France 3 Corse-Via Stella, des centaines de personnes ont manifesté leur soutien à l’équipe. Sur les réseaux sociaux, par mail ou SMS, lettres, courriers divers ou coup de fil, de toute la Corse et de la diaspora, cette suppression de l’émission a suscité une prise de conscience de centaines et centaines de personnes connues ou non.


(Capture d'écran  France 3 Corse-Via Stella)
(Capture d'écran France 3 Corse-Via Stella)
L’émission Orizonti a été créée il y a un peu plus de 7 ans sur les antennes de France 3 Via Stella dont l’objectif était de mettre en valeur le travail des réalisateurs et des producteurs du documentaire, avant d’enrichir le tout autour d’un débat. Son entrée dans le paysage audiovisuel insulaire avait été saluée par l’ensemble des téléspectateurs et la grande majorité des acteurs de la culture. Comme l’a souligné Thomas Brunelli que nous avons rencontré récemment : « Dans cette émission, le but n’était pas d’entendre toujours les mêmes personnes mais bien au contraire d’élargir l’émission à des gens que l’on n’entendait pas beaucoup à la télé mais qui avaient des choses à dire. Après sept ans et demi, nous avons reçu  avec 750 invités dont 70% n’avaient jamais enregistré une émission télé…. »

Une des émissions piliers de la chaîne…
Il va sans dire que la marche en avant d’Orizonti était telle qu’elle apportait un plus au paysage audiovisuel de notre île avec de surprenants témoignages qui donnaient du relief au documentaire apprécié à sa juste valeur. Au cours de ces années, force est de reconnaître que nous avons eu droit à de belles émissions, de superbes images, des reportages bien ficelés, au point que Orizonti était devenue une des émissions piliers de la chaîne.
Il y a quelques jours, Thomas Brunelli apprend entre deux portes que la direction avait l’intention de mettre un terme à cette émission à la fin de la présente année. Les raisons ? Une réponse laconique du style arrêt d’ordre budgétaire ! Comme ça, brutalement, sans pourquoi ni comment, sans chercher à expliquer les véritables raisons de cet arrêt. On imagine facilement la stupéfaction de notre confrère d’apprendre une telle nouvelle, d’autant que la critique semblait plus que favorable autour de cette émission qui contentait tout un chacun y compris les professionnels de la télé.
Thomas Brunelli explique : « A la Télé, comme chacun sait, il y a beaucoup de rediffusion de certaines émissions. Certaines reviennent sur le petit écran deux, voire trois ou quatre fois. Mais mon émission ne pouvait pas être trop souvent diffusée pour des raisons de droit TV sur les documentaires qui durent une période donnée. Or, après trois rediffusions, Orizonti ne pouvait plus revenir devant les écrans. Je me suis donc plié à cette décision
 Je me suis aussitôt tourné vers les réseaux sociaux, Facebook notamment, déclarant que l’arrêt d’une telle émission n’était pas une bonne décision, avec comme argument :
  1. Une telle émission mettait en valeur le travail des réalisateurs et des producteurs de documentaires
  2. Cette émission ouvrait un espace de débat où tout le monde pouvait s’exprimer, y compris la société civile
  3. L’émission était faite par une société corse qui emploie des jeunes de l’Université en intermittents du spectacle pour faire cette émission
Je tiens d’ailleurs à remercier vivement ceux qui ont participé à cette émission, ceux qui l’ont faite bien sûr, ceux qui ont été invités et ceux qui la regardent » a conclu Thomas Brunelli.  
 On retiendra en conclusion l’analyse de cette personne âgée qui intervenait de sa Balagne natale au Forum de RCFM : « Je veux dire aux gens de France 3 que la télé ne leur appartient pas. Elle nous appartient à nous, qui nous sommes battus pour sa création… »
E cusi sia !
J. F.

La vox populi s’en empare…

Camus disait, "la vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent. Le journaliste est historien au jour le jour. Et le citoyen, acteur qui restitue la réalité de son vécu. A eux deux, ils font lumière. »
Voilà "l'esprit Orizonti"! Qu'il nous dure.
Voici une partie des centaines de personnes qui se sont inscrites spontanément pour manifester leur indignation et apporter un soutien inconditionnel à Thomas Brunelli et à son équipe: 
Jérôme Ferrari
Robin Renucci
Marie Josée Nat
Dominique Bucchini
Laurent Marcangeli
Gilles Simeoni
Xavier Bonhomme
Jean Christophe Angelini
Jean Jacques Ferrara
François Tati
Henri Franceschi
Antoine Aiello
Marie Ferranti
Patrice Antona
Toni Casalonga
Fanfan Tagliagioli
Danielle Maoudj
Jo Mignucci
Brigitte Mattei
David Frau
Cécile Mufraggi
Anne Meistersheim
José Fanchi
François Diani
Pierre Cangioni
Rinatu Coti
Stéphane Granzotto
François Aimé Arrighi
Paul Bozzi
John Brach-Secondi
Paul André Caitucoli
Dominique Bianconi
Jérôme Susini
Léo Battesti
Guy Firroloni
Anthony Agostini
Père Bocchecciampi
Nicolas Bonnal
Jacques Casamarta
Michel Castellani
François Dominique De Peretti
France Battini
Pierre Jean Delavale
Antoine Exiga
Jean Baptiste Giffon
Dédé di Scala
Régis Gomez
Marie Paule de Mari
Christian Habani
Marie Antoinette Santoni Brunelli
Marie Louise Giudicelli
Martine Lorenzi
Katia Maiboroda
François Alfonsi
Nicou Maraninchi Mascone
Antoine Mondoloni
Yann Monti
Isabelle Luccioni
Jean Martin Mondoloni
Fabienne Giovannini
Annick Peigné-Giuly
José Stromboni
Jean Christophe Orticoni
Alain Spadoni
Marie Paule Mancini Neri
Gérard Galeardi
Alex Filippi
Didier Rey
Fabienne Rossi
Josepha Giacometti
José Pierre Mozziconacci
Marie Jeanne Nicoli
Charles Monti
Antoine Poletti
Isabelle Moracchini
Jean Marc Olivesi
Paul Vincent Mucchielli
Antoine Marie Graziani
Alain Taffani
Marceau Simeoni
Francis Aiqui
Christian Andreani
Gérard Romiti
Marie Jeanne Tomasi
Ceccè Ferrara
Nicolas Mucchielli
Tony Sampieri
Christian Leca
Jacques Antonini
Bernard Cabot
Alain Costa
Jean Louis Achard
Carmen Belgodere
Jean Pruneta
Vincent Carlotti
Alex Panzani
Jean Baptiste Rotily Forcioli
Jean Marie Arrighi
Marie Michèle Petrelli
Valérie Tomi

Orizonti taciarà ?

Si pudarà accittà chì “Orizonti” sparisca ? Chì l’emissioni fussi cacciata cusì senza ch’edda si sapissi ? Chì una dicisioni sìmuli fussi presa senza nisuna discussioni, nisunu scambiu ?
Hè un fattu quissu chì ùn hè manc’appena accittatoghju. “Orizonti”, chì esisti da un beddu pezzu, hè propiu un’emissioni aspittata è suvitata. Ed hè cusì par vìa ch’edda stavuleghja prublemi di a vita d’oghji circhendu sempri di schjarì è di cannà l’oscurità.
U tìtulu stessu di l’emissioni a indizialeghja. Circà l’orizonti, fighjulallu, hè a matàfura di a nostra attitùdina di parsoni cuscenti d’essa è di participà, in u so locu è u so tempu, à u sviluppu di a sucetà è di l’indivìdui.
Quali avarà u fronti, à visu piattu, di supprima à “Orizonti” è di nigà a rialità chì l’emissioni hà discrittu fin’ad oghji ? Sì “Orizonti ” taci hè unu scàndalu tamantu. Hè u me parè è u mantengu.
Rinatu COTI



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13930 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7053 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28