Corse Net Infos - Pure player corse

A Zilimbrina, compagnia di musica populari


Rédigé par Lydie Colonna le Samedi 15 Août 2015 à 22:54 | Modifié le Samedi 15 Août 2015 - 23:49


Si à l’occasion d’un repas ou d’une soirée on vous parle d’une animation, que vous entendez un air de violon et que soudain il vous prend comme une envie de danser, c’est que vous avez devant vous Philippe Péraut, Stéphane Pinelli et Michel Solinas, autrement dit, le groupe A Zilimbrina compagnia di musica populari. Née en avril dernier, l’association a pour objectif de mettre en valeur le répertoire des violoneux


A Zilimbrina cumpagnia di musica populari
A Zilimbrina cumpagnia di musica populari
Ils ne se connaissent pas d’hier. Les trois musiciens se sont rencontrés il y a plusieurs années déjà. A l’époque ils sont à l’origine de la création de Dopu Cena, groupe polyphonique corse. La vie les sépare pendant plusieurs années. C’est sur les réseaux sociaux qu’ils se retrouvent et reprennent contact. La musique fait son travail et très vite, l’envie de rejouer ensemble et de faire revivre les musiques à danser fait son chemin.


En Avril 2015 nait le groupe A Zilimbrina compagnia di musica populari. Leur projet est de récupérer un répertoire oublié et le faire évoluer sans qu’il ne perde son authenticité. « La musique à danser disparaît petit à petit, il ne reste que 17 violoneux en Corse. Or, c’est une musique qui permet aux générations de se retrouver, de créer un lien intergénérationnel ».


Philippe, Stéphane et Michel ont leur propre répertoire (valse, mazurka, polka, scottishes) et jouent de plusieurs instruments : le violon, la flute (pivana, pirula, cialamedda), le bouzouki, la cornemuse, la mandoline et la guitare. Un potentiel qui devrait leur permettre de réinvestir le bal, le remettre au gout du jour.


« Lorsque nous jouons, nous constatons que les gens s’investissent et en peu de temps se mettent à danser ».
C’est donc équipés de tous ces instruments qu’ils se produisent à l’occasion d’animations diverses et tentent d’inviter le public à la danse tout en lui faisant découvrir ces musiques, racine d’une culture insulaire principalement, mais qui peut également trouver son origine chez nos voisins comme l’Italie par exemple.





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Octobre 2017 - 00:41 ACA-GFCA : Histoire d’une rivalité

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine




Derniers tweets
Corse Net Infos : Ville-di-Paraso : Près de 2 000 hectares parcourus par les flammes https://t.co/UFW8MkySdt https://t.co/AlCa6VNWVB
Lundi 23 Octobre - 09:00
Corse Net Infos : ACA-GFCA : Histoire d’une rivalité https://t.co/X59faIgXFi https://t.co/2Y2AcnUX8a
Lundi 23 Octobre - 00:54
Corse Net Infos : Les premiers plants d'oliviers nustrali plantés par les enfants de l'Accueil de Loisirs de Nebbiu-Conca d'Oru https://t.co/3qLL4LHZwu
Dimanche 22 Octobre - 23:40
Corse Net Infos : Luna park Ajaccio: venez découvrir le Roller Bowl https://t.co/IVi0XWnbM0 https://t.co/rRy3Ur983q
Dimanche 22 Octobre - 23:30


Newsletter







Galerie
Légionnaire
Légionnaire
Feu Balagne
Feu Balagne
Arcodeca-Lycée Jean Nicoli
Arcodeca-Lycée Jean Nicoli
Fête de la Science à Lisula
Fête de la Science à Lisula
CRAB XV
CRAB XV
Corsican Circuit
Corsican Circuit
Lumio
Lumio
Lumio
Lumio