Corse Net Infos - Pure player corse

Viveris Management injecte 600 000 € dans la société bastiaise My Coach Foot


Rédigé par le Samedi 1 Février 2014 à 19:20 | Modifié le Lundi 3 Février 2014 - 16:54


Viveris Management a investi 600 000 € dans My Coach Foot, au travers du FIP Néoveris Corse 2012. Cette opération permet au fonds d’investissement corse d’acquérir 34 % du capital de la société.


Philippe Garcia, président de My Coach Foot, et Cédric Messina
Philippe Garcia, président de My Coach Foot, et Cédric Messina
Créé en 2011, My Coach Foot est un logiciel dédié aux entraîneurs de football, amateurs et professionnels. Simple d’utilisation, complet et innovant, cet outil leur permet de gérer notammentles matches, les convocations, les statistiques individuelles et collectives ou encore le calendrier de la saison. Son modèle économique est le même que celui de la téléphonie : un système d’abonnementet une politique de tarifs bas. My Coach Foot vient de renforcer son partenariat avec l’Amicale des Educateurs. L’entraîneur est au cœur du produit, mais aussi de la dynamique sociale et sociétale. 5 000 équipes utilisent déjà MyCoach Foot, dont des entités aussi prestigieuses que l’OGC Nice, le Sporting Club de Bastia, l’ASMonaco ou Evian Thonon-Gaillard. A court et moyen terme, l’objectif est clair : pénétrer durablement le marché français. Le capitaine de l’équipe de France, Hugo Lloris, l’un des actionnaires, est aussi l’un de ses meilleurs ambassadeurs. Le projet apporte une valeur ajoutée supplémentaire avec la diffusion d’Actufoot, un web-journal régional (PACA et Corse) sur l’actualité du football, qui compte quelque 300 000 visiteurs mensuels.
« La nature, le potentiel et la maturité du projet nous ont immédiatement séduits. Nous avons investiaux côtés d’hommes clés dans un produit de grande qualité, sur un marché porteur et populairecomme le football », s’enthousiasme Arnaud Chiocca, investisseur pour Viveris Management. « Grâce à notre expérience, nous souhaitons lui apporter un regard différent et objectif ainsi qu’une véritable expertise financière et une capacité d’investissement future ».
« Le meilleur moyen de gagner des parts de marché est de proposer un produit évolutif, sans cesse enrichi des nouvelles techniques, sans perturber les habitudes des utilisateurs. Nous disposons de deux atouts majeurs : un processus de développement intégré et un mode de commercialisationoptimal grâce à un réseau commercial solide et une présence accrue sur les réseaux sociaux », déclare Cédric Messina, créateur du logiciel et fondateur de la société.
« Avoir le Sporting Club de Bastia et l’OGC Nice comme clients est pour nous une grande fierté ! », commente de son côté Philippe Garcia, président de My Coach Foot.

Questions à… Philippe Garcia

Hugo Llloris
Hugo Llloris
Le Président de My Coach Foot Philippe Garcia est né et a grandi en Corse. C’est tout naturellement qu’il a souhaité installer le siège social de la start-up à Bastia. 
- Cette levée de fonds arrive à point nommé ?   

- Cette manne financière est évidemment un indéniable accélérateur. Elle nous permet de pénétrer durablement le marché français, d’enrichir le logiciel sur le plan technologique grâce à la mise en place d’un véritable pôle de compétitivité et de renforcer le maillage commercial sur le territoire. Au-delà de la levée de fonds, Viveris porte un regard différent sur le développement de My Coach et ajoute au projet une réelle expertise financière. 


- Qu’est-ce qui fait le succès de My Coach Foot ? 

- 3 000 équipes utilisent déjà My Coach Foot, dont des entités aussi prestigieuses que le Sporting Club de Bastia, l’OGC Nice, l’AS Monaco ou Evian Thonon-Gaillard.
C’est une interface conviviale. 
Multifonctions, elle facilite clairement la vie de l’éducateur en lui offrant la possibilité de gérer son équipe et sa saison à partir d’un ordinateur ou d’une tablette. En plus, elle recèle des centaines de fiches techniques. Rien de tel pour optimiser les entrainements. Enfin, elle fonctionne sur un système d’abonnement et obéit à une politique de tarifs bas. Sans oublier Actufoot, le journal web sur le foot amateur auquel le logiciel est adossé, soit 80.000 pages, de résultats, classements, articles, forum,  blog, photos, vidéos ou médias sociaux, vues chaque semaine par édition. 



Hugo Lloris, capitaine de l’équipe de France, fait partie de l’aventure. Il revient sur ses motivations. 

 - Quel est le lien entre le gardien de Tottenham, par ailleurs capitaine des Bleus, et le logiciel My Coach Foot ? 

- Je suis associé au projet. En réalité, j’ai immédiatement voulu faire partie de l’aventure. Je suis moi-même passé par le monde amateur et en tant que joueur professionnel, j’ai le sentiment que le foot se modernise. Des outils tels que My Coach, qui aident les éducateurs dans leur gestion au quotidien, devraient devenir indispensables pour les années futures.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4063 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3589 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 10