Corse Net Infos - Pure player corse

Université de Stanford : La Corse après Lille ?


Rédigé par le Lundi 23 Mai 2016 à 23:02 | Modifié le Mardi 24 Mai 2016 - 18:26


Après Lille, la célèbre université américaine de Stanford va t-elle mettre un pied en Corse ? La question mérite d'être posée. En tout cas elle été longuement évoquée ce lundi matin à la mairie de Bastia puis un peu plus tard à Stella Mare, sur le cordon lagunaire de la Marana, et, enfin, à l'université de Corse où Pierre-Noël Luiggi, a piloté Paul Marca, directeur exécutif du centre du développement professionnel de Stanford, venu à la demande du Pd-g d'Oscaro, chargé de la politique de Développement économique et de l'Innovation au sein de la municipalité bastiaise, porter la bonne parole de la troisième plus grand université du monde


Stanford est une université américaine privée, située au cœur de la Silicon Valley au sud de San Francisco, proche de Palo Alto, là où Oscaro a fait son nid aux Etats-Unis.
Stanford qui a participé à l'élaboration d'internet c'est aussi il faut le savoir  un budget colossal, 8 000 brevets déposés, 21 prix Nobel...
Lundi, la Corse a accueilli 
Paul Marca, directeur de la formation continue au sein de la célèbre institution californienne.
A Bastia Paul Marca a échangé avec le maire de la ville Pierre Savelli,  Marc Simeoni de Marc Simeoni consulting, Philippe Albertini, directeur de la CCI de Bastia et de la Haute-Corse, Paul Antoniotti de Corsica Sole, des représentants de Femu Qui - Pierre Jacques Pasquini et Ghjuvan-Carlu Simeoni -rassemblés autour de jean-Pierre Simoni, de Campus Plex, Herve Grande architecte etc...

Le but de la rencontre ?
Proposer aux entrepreneurs insulaires ou à ceux qui aspirent à le devenir, pour à terme créer de la richesse en Corse, 
 le savoir faire - "d'excellence mondiale" a dit Pierre-Noël Luiggi - de l'université américaine sur le plan de l'innovation, de la création, et de l'entreprise.
Au-delà Paul Marca est venu pour appréhender ou à tout le moins s'imprégner des contraintes locales afin, éventuellement, de proposer  des solutions sur mesure, spécialité de Stanford...

L'exemple de Lille

Paul Marca
Paul Marca
La Corse ?
Il s'en est déjà entretenu avec le président Markku Markkula le président du Comité européen des régions "un homme très à l'écoute qui travaille à un programme commun, avec les financements qui vont avec, de manière à inciter les régions à présenter des modèles innovants et de rupture à la commission qu'il préside."
Paul Marca lui a proposé à cette occasion d'y inclure la Corse, une "terre innovante pionnière au plan européen." Dès lors convient-il de collaborer étroitement avec Standford pour "penser et imaginer un modèle original qui pourrait être repris par l'Union européenne comme un modèle de développement local".
Le jeu en vaut la chandelle.
L'envoyé spécial de Stanford a, en effet, rappelé comment Lille - préféré à Paris - frappée par la crise du textile a vu, avec un incubateur de l'université américaine, les financements  affluer vers les start-up locales pour atteindre plus de 100 millions d'euros...
Et, comment, en passant du textile à la technologie, la région où l'incubateur de Stanford est implanté à  Lille, qui avait perdu en quelques années 4 000 emplois, en a regagné -10 000 ! "Du coup Lillle a pensé mondial et grand"
Et pour Paul Marca, la Corse pourrait s'en inspirer !

Un échange s'est alors instauré et les personnalités présentes tout en faisant part de leurs interrogations ou de leur enthousiasme ont affirmé être prêtes à adhérer à l'idée d'un incubateur de Standford en Corse.
Paul Marca, venu à Bastia - cœur économique de l'île - pour pour comprendre ce que sont les besoins et potentiels des entrepreneurs corses les plus dynamiques,  a poursuivi sa visite jusqu'à Corte et l'université pour élaborer un partenariat visant à  "Le fait d'être reçu à la mairie  de Bastia pour y rencontrer des acteurs économiques de qualité souligne l'adhésion de l'exécutif municipal à ce projet international d'excellence, dans le cadre d'une vision volontariste du développement de notre  territoire" a déclaré, in fine, Pierre Savelli.
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4064 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3591 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 9