Corse Net Infos - Pure player corse

U Rinnovu : "Donner aux Corses une perspective d’espoir"


le Mercredi 2 Décembre 2015 à 23:16 | Modifié le Jeudi 3 Décembre 2015 - 03:23


Travailler sur les valeurs culturelles du peuple corse pour mieux s’opposer aux agressions que subit la Corse, qu’elles soient démographiques, sociales, économiques avec les spoliations que cela entraine. La crise est sans précédent. Le mouvement estime être une véritable alternative aux clans qui se partagent la région. Raison pour laquelle Rinnovu entend impulser un changement profond au sein de la société Corse. C’est le message délivré hier avec la parution de la plaquette, en présence de Paul-Félix Benedetti et une partie de ses colistiers de « Strada diritta è core in fronte »


U Rinnovu : "Donner aux Corses une perspective d’espoir"
La présentation s’est articulée autour de trois grands axes : 
  • La promotion des garanties sociales
  • Le projet égalitaire et social pour se développer sans être dépossédé
  • L’avancée politique émancipatrice avec un cadre juridique
Le premier axe doit être constitué de services publics forts pour satisfaire les besoins collectifs fondamentaux, à savoir la santé, l’éducation, les transports, l’eau et l’énergie ainsi que les services de proximité dans le rural.
L’accès au logement bien sûr, avec l’arrêt des spéculations sur le résidentiel secondaire.
Un plan de lutte contre la paupérisation et la cherté de la vie avec la mise en place d’une monnaie locale complémentaire pour les achats de première nécessité.
L’accès à l’emploi équitable avec la création d’un comité corse de recrutement.
Une carte des formations universitaires et professionnelles.
Un soutien aux services de proximité, aux petits commerces et à l’artisanat.
 
Le deuxième axe  est consacré à un développement des transports publics forts entre la Corse et l’Europe avec renforcement d’Air Corsica et d’une Compagnie maritime.
Le développement des transports publics locaux cohérents.
Promouvoir l’indépendance en production électrique contre le programme Etat-EDF.
Promouvoir une agriculture productrice avec une mobilisation de tous les espaces à potentialité agro-sylvo-pastorale.
Promouvoir un tourisme durable et de qualité.
Rejeter définitivement le modèle résidentiel qui dépossède et appauvri les Corses.
Créer un statut de citoyenneté.
Transférer la fiscalité des successions.
Rejeter les logiques mondiales normalisatrices.
Promouvoir l’histoire, la langue et la culture corses.
Promouvoir une politique culturelle ambitieuse.
Promouvoir une politique sportive en faveur des sports amateurs.
 
Troisième axe, celui qui doit permettre à la Corse d’avoir une Assemblée unique dotée des compétences exclusives dans les domaines de l’éducation, la culture, la santé, l’agriculture, la pêche, la chasse, le tourisme, l’aménagement du territoire, l’énergie, les déchets, les transports etc…
La reconnaissance internationale du Peuple Corse et de ses droits.
 
A trois jours du premier tour, Paul-Félix Benedetti parle de l’essentiel :
« L’important est d’essayer d’être clair, de montrer qu’en Corse il faut changer de gouvernance dans la mesure où elle a eu des possibilités qui n’ont pas été exploitées. Nous sommes aujourd’hui dans une situation d’extrême détresse, sociale, culturelle. Cela donne une Corse qui se meure, une Corse qui est achetée chaque jour. Dans ces conditions, il convient de promouvoir un système égalitaire avec un retour à des valeurs culturelles qui ont fait la valeur et la dignité du peuple corse. Il faut retrouver un rééquilibre financier avec le refus des monopoles, le refus du modèle des résidentiels, le refus d’une urbanisation périurbaine qui dénature la Corse et crée une économie qui n’est plus adaptée à nos besoins. Il convient également de promouvoir un développement économique dans l’intérieur et pour cela, avoir une alternance de renverser les clans archaïques qui cherchent aujourd’hui à revenir en prenant une partie des idées portées par les nationalistes… Il faut cesser cette mascarade ! »
 
Retrouver les valeurs, c’est aussi le rôle du politique ?
« Le rôle du politique c’est aujourd’hui de faire en sorte que le peuple corse puisse continuer à exister. Il y a actuellement 310 000 habitants sur l’île, il faut espérer que demain ils soient tous partie intégrative de ce Peuple Corse dynamique, facteur intégratif d’une communauté historique et culturelle. Pour cela il faut avoir les moyens politiques car le modèle Français est un modèle discriminant qui crée des communautarismes et aujourd’hui, on doit s’adosser au noyau historique qui est en train de devenir minoritaire pour pouvoir promouvoir ce vécu séculaire et donner à tous, la chance et la fierté de pouvoir se déclarer Corse plein et entier demain… »  
 
J.F.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 11:10 Après les incidents : ACA, une décision courageuse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85565 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40965 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348