Corse Net Infos - Pure player corse

Trafic en hausse à l'aéroport international Calvi-Balagne avec 321 507 passagers en 2016


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 30 Janvier 2017 à 19:31 | Modifié le Lundi 30 Janvier 2017 - 22:33


Après le port de L'Ile-Rousse le matin, Jean-Felix Acquaviva, membre de l'Exécutif de Corse et président de l'Office des transports de Corse a poursuivi cet après-midi sa visite en Balagne à l'aéroport de Calvi où le trafic a été à la hausse en 2016 et où des travaux d'infrastructures et d'amélioration des conditions d'approche sont programmés pour satisfaire les compagnies


Trafic en hausse à l'aéroport international Calvi-Balagne  avec 321 507 passagers en 2016

C'est à 15 heures, dans la salle de réunion de la CCIà l'aéroport international Calvi-Balagne que Jean-Félix Acquaviva a poursuivi, liundi, sa visite en Balagne;
Accompagné de plusieurs chefs de services, aux côtés du président de la chambre de commerce Jean Dominici et des élus balanins de la CCI, Jean-Félix Acquaviva a écouté avec beaucoup d'intérêt l'évolution du trafic commercial de l'aéroport pour 2016.
De ces chiffres, on retiendra que l'aéroport international Calvi-Balagne se porte pas si mal que certains veulent le laisser croire.
En 2016, au niveau national, le nombre de passagers transportés à été de 253 234, soit une augmentation de 0,60%.
A l'international, les chiffres sont plus conséquents avec un total de 68 273 soit une augmentation de 4, 26%.
Au total, ce sont donc 321 507 passagers qui ont transité par l'aéroport de Calvi, soit + 1,36%
On retiendra aussi que Calvi c'est 29 lignes dont 14 nationales et 15 européennes, dont 6 low cost internationaux et 9 pays desservis.
13 compagnies fréquentent Calvi.


Travaux d'infrastructures aéroportuaires
Pour 2017-2018 sont programmés la mise aux normes des aires de sécurité d'extrémité de piste RESA pour un coût prévisionnel de 3,8 M€ HT et le renforcement de la piste pour un coût HT de 3,4M€ ainsi que le réaménagement du parking d'aviation d'affaires.
Pour faciliter la venue des compagnies aériennes, l'objectif est de diminuer au maximum: les contraintes  qui il faut bien le dire ne manquent pas à Calvi.
La priorité réside dans l'amélioration des conditions d'approche avec l'installation d'un PAPI ( Precision Approach, Path, Indicator) au seuil de la 36.
Cette mise en place d'un  PAPI en piste 36 constituant une aide à la navigation déterminante afin de renforcer la sécurité pour les atterrissages à vue est une installation réalisée en 2013 sous régime dérogatoire d'utilisation à 4 km.
"Aujourd'hui, avec les nouvelles technologies, ce qui hier à l'aéroport de Calvi était impossible, ne l'est plus aujourd'hui"  fait  observer un membre de la CCI.
Dans le cadre du développement de l'aviation d'affaires, une étude d'autorisation d'approche pour des aéronefs de moins de 15 tonnes, sans essai sur site ou simulateur est lancée.
Pour les raisons évoquées plus tôt la carte IAC impose la reconnaissance du terrain pour les avions de masse supérieure à 5 700 kg ou de plus de 10 sièges passagers.
L'intérêt de cette étude est de mettre en évidence l'inadéquation de cette  mention rendant obligatoire la reconnaissance de site ou l'entraînement sur simulateur pour la venue d'aviation d'affaire. Par conséquent,  l'aéroport de Calvi nécessite une modification de la réglementation afin d'accueillir cette typologie d'aéronefs sans essai sur simulateur ou sur site..
Autre dossier souvent évoqué mais jamais concrétisé, celui de l'aviation d'affaires.
3 axes pour favoriser son développement : simplifier et adapter le cadre réglementaire, garantir la viabilité économique des activités et préserver les infrastructures aéronautiques, atout de nos régions.
Dans le cadre de ce développement de l'aviation d'affaires, figure le réaménagement  du parking de l'aviation d'affaires.
La discussion portait ensuite sur l'intérêt  des orientations à adopter dans l'aérien et de la nécessité d'une stratégie commune dans l'intérêt du service public.
Il a aussi été beaucoup question du "partenariat avec Air France qui faut revoir et accentuer. Air-France a beaucoup demandé dans le cadre de la DSP. Air-France doit faire de la Corse une destination touristique. Il y a eu avec la direction  pour connaître la stratégie de la compagnie pour la Corse" confirme le président de l'Office des transports bien décidé à faire évoluer les choses.

Plus de vols de et vers Roissy
Avant d'aborder d'autres sujets,  et afin de pouvoir faire un aller-retour dans la journée à Nice, comme c'est le cas sur Marseille, Jean-Toussaint Guglielmacci émettait l'idée d'un vol via Bastia, deux ou trois fois par semaine. 
Le président de la délégation Balagne rendait enfin un hommage appuyé à la Collectivité de Corse: " Force est de constater aujourd'hui qu'on est plus à l'écoute de nos préoccupations et que les choses avancent. La CTC fait preuve de fermeté et d'exigence. Le constat que je fait, c'est le politique d'aujourd'hui se fait plus entendre que celui d'hier. Et il faut le dire haut et fort".
Jean-Félix Acquaviva le remerciait et ajoutait: "J'ai la chance d'être dans une équipe qui délègue"
Alexandre Rutily se réjouissait que les problèmes des horaires des vols, notamment le WE sur Paris étaient enfin résolus alors que pour Air France cela n'était pas possible il y a quelques temps et poursuivait en dénonçant la politique tarifaire d'Air France: " Comment comprendre que pour venir de Paris en Corse il peut vous en coûter 500 à 600€ alors que l'on peut voyager dans toute l'Europe pour 60 à 100€ ?. Comment comprendre les différences tarifaires d'un aéroport à l'autre en Corse.? Peut-on aujourd'hui  mener une véritable discussion sur les tarifs?"
On l'aura compris, cette question tarifaire est devenue une question centrale au cœur des débats.
On a un véritable souci de remplissage. Force est de constater que les promotions sur la Corse sont beaucoup moins nombreuses qu'ailleurs. Il est urgent d'optimiser les coefficients de remplissage" ajoute un technicien de la CCI.
Au chapitre des perspectives, il était fait état de l'arrivée sur la plateforme aéroportuaire de Calvi d'un low cost important qui a fait depuis longtemps ses preuves et à celui des satisfactions, la multiplicité des vols de et vers Roissy l'été (de 1 vol hebdomadaire on devrait passer à 4 ou 5) et de la stabilité de l'existant.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87893 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44614 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38894 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 377