Corse Net Infos - Pure player corse

Toussainte Agostini-Dominici : Les tribulations d'une amputée à Marseille-Marignane


Rédigé par le Vendredi 21 Février 2014 à 14:14 | Modifié le Lundi 19 Septembre 2016 - 00:19


Pas facile de franchir les portiques des aérogares lorsque l'on est amputé et porteur de prothèses. Toussainte Agostini-Dominici, une bastiaise de 44 ans qui vit à Prunete, sur le littoral de la commune de Cervioni (Haute-Corse), vient d'en faire une nouvelle et amère expérience. Elle raconte sa dernière mésaventure sur la page facebook de l'association "Bout de Vie", chère à Franck Bruno


Toussainte Agostini-Dominici : Les tribulations d'une amputée à Marseille-Marignane
La première fois c'était le 2 Octobre dernier…
"Après une consultation à la Timone je me suis rendue à l'aéroport Marseille pour rentrer sur Bastia. Pour ceux qui ne me connaissent pas je suis amputée tibiale droite depuis 2 ans et il y a un an j'ai du être amputée mi-pied gauche.
Lors du passage au portique on m'a demandé de sortir ma prothèse.
"
Toussainte Agostini-Dominici s'exécute sans problème sauf qu'à son pied gauche, qui n'est pas encore cicatrisé, elle porte toujours un pansement…
"Je leur ai gentiment demandé de ne pas sortir ma chaussure pour ces raisons médicales".
En vain : '"On m'a refusé et devant toute une salle d'embarquement j'ai pleuré. Oui j'ai pleuré parce que je me suis sentie comme une grosse merde !"
D'autant que le médecin de l'aéroport " a refusé de palper le pansement.C'est donc une jeune femme qui s'est exécutée."
Mais Toussainte Agostini-Dominici n'a pas manqué de dire sa déception et d'affirmer combien ce jour la allait marquer tous ceux qui l'avaient vécu, "eux, comme moi."
"Je suis rentrée chez moi la tête vide" rappelle t-elle aujourd'hui.
Mais dès le lendemain elle décidait de réagir. De déposer plainte auprès de la gendarmerie et d'exposer son cas par courrier à l'association handicapés de France et au directeur de l'aéroport de Marseille.
"Quelques semaines après j'ai reçu un courrier d'excuses de la direction de l'aéroport avec, ajouté, au courrier un pass pour le salon VIP de l'aéroport : Cela m'a fait rire mais je n'ai donné aucune suite à cette proposition".

Sans prothèse sans béquilles, sans pieds et sans jambes…

Toussainte Agostini-Dominici : Les tribulations d'une amputée à Marseille-Marignane
Nouvelle mésaventure jeudi soir pour Toussainte Agostini-Dominici.
"Après une visite à la Timone je me dirige de nouveau pour rentrer chez moi à l'aéroport et la... nouveau problème pour le passage au portique. J'explique une nouvelle fois que je suis appareillée. Mais  le chef de poste me refuse le passage.  Il appelle encore le médecin qui refuse de venir. Les pompier de l'aéroport ne sont pas davantage déplacés car ce n'était pas de leur ressort.  Et me voilà de nouveau perdue sur un fauteuil roulant."
La suite ?
Toussainte Agostini-Dominici la raconte en termes émouvants.
"On me demande alors de franchir le portique sans prothèse sans béquilles (sans pieds et sans jambes). Le domaine de l'impossible. Je commence à m'énerver tout le monde entend et écoute par curiosité. Je suis le clown de service ! On me dirige dans un coin pour palper mon pansement sur le pied gauche et le moignon tibial droit et me fouiller.  Mais l'avion a pris  du retard.  Dès lors on me fait embarquer vite fait bien fait…"
"Le moment le plus étrange que j'ai vécu, au cours de cette soirée, c'est quand le chef de poste m'a dit de me lever sans béquilles et sans appareillage pour passer le portique : "
Et si la vie était aussi simple" me suis-je dis…"
Une mésaventure que Toussainte, 44 ans, qualifie de tellement  "ignoble" qu'elle lui donne, dit-elle, l'envie de vomir avec la colère et la haine en sus.
Seul signe de réconfort  au terme des tribulations marseillaises de Toussainte Agostini-Dominici : le soutien manifesté par l'équipage de l'avion à son arrivée à bord.
Ça fait chaud au cœur mais c'est bien peu au regard des souffrances, physiques et morales, endurées !
 




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

40.Posté par LE GALL le 07/09/2014 10:36
mais quelle hontes laisser la voyager tranquillement la pauvres

39.Posté par LE GALL le 07/09/2014 10:35
MAIS QUELLE HONTES

38.Posté par Claudie B. du 49 le 25/02/2014 15:08
Cà fait froid dans le dos, ce n'est même pas imaginable ! Quel scandale ! Courage à vous, Toussainte ! Il faut que cela se sache pour que çà ne se reproduise plus.

37.Posté par Agostini le 25/02/2014 01:11
Il n y a pas de mots pour qualifier de tel gestes .C est vraiment honteux .Mais la vie resserve des surprisse et j aimerais bien les voir dans la meme situation .C est vraiment des gros con

36.Posté par Torre le 23/02/2014 00:45 (depuis mobile)
On marche sur la tête c'est le cas de le dire. Mais quel monde vit-on ?????

35.Posté par Saracco le 22/02/2014 17:44 (depuis mobile)
Mon dieu qu''elle honte il n''y a que chez eux que ça arrive ça !
J''aimerai tant les voir à sa place et qu''on les traite comme ils l''ont fait pour elle ! Pauvre cons !

34.Posté par Zaru le 21/02/2014 16:50 (depuis mobile)
Honte a eux
Avec le voile pas de souci on passe sans problème !!!
Vergogna !!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85489 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40921 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348