Corse Net Infos - Pure player corse

Tourisme et ruralité : Des universitaires marocains veulent s'imprégner de l'exemple corse


Rédigé par le Lundi 10 Décembre 2012 à 17:36 | Modifié le Mardi 11 Décembre 2012 - 01:11


Il existe au Maroc, un laboratoire mixte international composé d'universitaires français et marocains pour l'amélioration du développement touristique et rural. Deux missions sont organisées tous les ans avec des thèmes tournant autour de ces recherches.


L'équipe des universitaires français et marocains a été séduite par la façon de gérer l'élevage des brebis et l'agriculture bio des immortelles.
L'équipe des universitaires français et marocains a été séduite par la façon de gérer l'élevage des brebis et l'agriculture bio des immortelles.
Cette année c'est la Corse et sa ruralité qui a été choisie et coordonnée par une ethnobotaniste, Geneviève Michon, codirectrice du laboratoire. Cette universitaire qui demeure au Maroc est une passionnée de la Corse et elle a mis à profit les trente ans de la foire de Bocognano pour y emmener l'équipe des chercheurs des universités de Marrackech et de Rabat conduite par Mohamed Berriane, codirecteur du laboratoire de recherche et professeur de géographie à l'université de Rabat.
"C'est incroyable comme la Corse  par certains côtés ressemble à mon pays, à commenté M. Berriane, nous sommes heureux de venir ici voir comment les corses exploitent la richesse de leur arrière-pays et les produits de leur terroir. Ce voyage entre dans le cadre des activités de notre laboratoire dont la ligne directrice porte sur toutes les dynamiques autour des produits adaptés aux exigences du territoire en Méditerranée. Pour nous le fait de monter ce projet avec des français est important car le terroir est un concept typiquement français. Au Maroc aujourd'hui les produits du terroir sont devenus à la mode, tout le monde parle d'en faire l'un des moteurs du développement des campagnes. On veut voir si c'est transposable si c'est vraiment un moyen de développer nos villages les plus reculés et défavorisés. Chez nous, en effet, une importante politique est menée sur le développement des produits du terroir, des spécificités locales et du tourisme rural.  D'autre part, Nous avons également mis en place avec l'Université de Corte un projet financé par l'Agence Nationale de la recherche, pour réaliser des études spécifiques, baptisées « regards croisés », sur le tourisme et développement au Maroc et en Corse . Des équipes corses viendront chez nous mener des recherches des équipes marocaines viendront en Corse, pour les même raisons. Une première pour nous et j'espère pas une dernière»

Visite à Aghione

Mohamed Berriane codirecteur du laboratoire de recherches
Mohamed Berriane codirecteur du laboratoire de recherches


Une visite à Aghione a été organisée par Geneviève Michon qui a fait la connaissance de Tony Pieri lors de la "festa di a biodiversità" et qui a été séduite par le concept.
L'équipe s'est rendue dans une bergerie exploitée par Gaby et Toussaint Griscelli qui font paître leurs brebis dans les champs d'immortelles de Tony Pieri.
Ils ont été séduits par la façon bio de cultiver ses fleurs car les cultures prédominantes de romarin au Maroc se font de façon anarchique surabondante et l'on craint une quasi disparition .
Leur journée s'est terminée à Cervione par une visite du centre d'écotourisme de Gilles Vandernoot qui veut proposer un tourisme différent en partageant des cultures et des savoirs-faire dans un souci d’harmonie avec l'environnement. Ce qui va dans le droit fil de ce que recherchent nos visiteurs.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85535 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348