Corse Net Infos - Pure player corse

Semaine du dépistage du Sida du 8 au 13 juin : Mobilisation générale sur le territoire corse


le Lundi 8 Juin 2015 à 16:58 | Modifié le Lundi 8 Juin 2015 - 17:11


Le but de cette campagne est simple : favoriser la promotion et l’élargissement du recours au dépistage régulier auprès du grand public et des populations les plus vulnérables. Il s’agit de tests réalisés par des professionnels spécialement formés avec accompagnement et conseils personnalisés. Il va sans dire que les tests sont anonymes et confidentiels, basés sur le volontariat


Semaine du dépistage du Sida du 8 au 13 juin : Mobilisation générale sur le territoire corse
Cette première en Corse est une action particulièrement importante. La mobilisation des acteurs de la lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles est générale. Plusieurs sites ont été désignés (www.sida-info-service.org pour en connaître les lieux) . Il s’agit d’une semaine organisée par l’Agence Régionale de Santé, le Comité  de Coordination Régionale de la lutte contre le VIH-Paca Ouest Corse, avec le centre de dépistage anonyme et gratuit ainsi que les associations de lutte contre le sida  en Corse.
 
A qui s’adresse cette action ?
1. A tous, notamment aux jeunes dans le cas d’un premier dépistage
2. En priorité à ceux qui ne se sont jamais fait dépister régulièrement
3. Aux personnes exposées à un risque de contamination et/ou en difficultés de recours au dépistage
 
En Corse, le taux de dépistage VIH est légèrement inférieur à la moyenne nationale. De même, on constate un taux de tests VIH positifs très inférieurs par rapport à la moyenne nationale (38 contre 172) mais, précise l’une des responsables de l’association : « Ceci met en évidence tout l’intérêt de poursuivre la promotion du dépistage dans notre île. Entre 2012 et 2014, 12 cas de séropositivité ont été découverts chez les patients domiciliés en Corse. On estime qu’en 2014, entre région PACA et Corse, on estime qu’il y avait 256 patients pris en charge pour leur infection à VIH domiciliés en Corse, dont plus d’un tiers étaient suivis hors de la Corse… »
 
Le but de la campagne
Il est simple : favoriser la promotion et l’élargissement du recours au dépistage régulier auprès du grand public et des populations les plus vulnérables.
Il convient donc de renforcer les dispositifs de communication envers le public et sur la prévention VIH, mais aussi créer une opportunité de dépistage ciblée, dans et hors les murs.
Pour cela, il faut sensibiliser les publics cibles et la population à l’intérêt d’un dépistage régulier, classique ou par « TROD » (réduction des contaminations et des retards au diagnostic),  favoriser ou renforcer les partenariats entre tous les acteurs médico-psycho-sociaux du territoire et enfin prioriser les catégories de population à risque d’exposition à la contamination.
 
Le programme de la semaine
Lundi, le bus de prévention était implanté au quartier Bodiccione et l’après-midi, rue Colonel Colonna d’Ornano
 
Mardi 9 : 9 à 12 heures : bus de prévention au Ricanto –Aéroport d’Ajaccio et de 13 à 16 heures, parking de Capitello à Porticcio
 
Mercredi 10 : 11 à 18 heures : parking centre hospitalier d’Ajaccio, 9 à 16 heures, près de la piscine P. Rossini et de 9 à 18 heures : bus à la Sarra-Cargèse
 
Jeudi 11 : 10 à 12 heures, quai l’Herminier à Propriano, 13 à 16 heures, cité administrative à Sartene, 11 h à 15 h 30, AFPA à Sarrola Carcopino et 17 à 20 heures au parking du Ricanto
 
Vendredi 12 : 9 à 15 heures, port de Porto-Vecchio- 10 h à 14 h 30 : minibus cours Napoléon à Ajaccio (poste) et 16 à 20 heures, Parking du Ricanto

J.-J. Coiplet : L’outil indispensable

Jean-Jacques Coiplet, directeur de l’ARS Corse était bien entendu présent au rendez-vous  devant l’ancien CREPS de Corse, avec à ses côtés, Mme Aghitella Pietri-Mistre, Conseillère Départementale et présidente de la Commission Cohésion Sociale et Santé.
Le président de l’ARS a tenu à exprimer toute son admiration aux acteurs de cette campagne :
« On constate aujourd’hui qu’il y a encore trop de dépistage tardif ou pas du tout. Nous avons un bel outil, le TROD, dépistage rapide, qui est gratuit, anonyme et confidentiel et en une demi-heure, on peut tout savoir. Il est important donc d’inviter chaque personne à se faire dépister. »
 
- Les personnels de l’équipe sont particulièrement motivés pour aller de l’avant ?
- Il faut les encourager pour leur travail car il faut sans arrêt prévenir, dépister le plus en amont possible. On constate aujourd’hui et notamment en Corse que beaucoup de patients sont nettement mieux soignés, ce qui fait diminuer le dépistage mais il faut continuer à expliquer l’importance du dépistage et poursuivre la tâche. 
 
- Que peut-on attendre d’une telle mobilisation pour la semaine ?
- C’est tout d’abord une forte mobilisation des personnes mais c’est aussi valoriser l’action de tous. Les associations, le Conseil Départemental de Corse du Sud, les professionnels de santé se mobilisent beaucoup. C’est l’occasion cette semaine de valoriser. Dans les différentes équipes, il y a du cœur et beaucoup d’engagement et il convient de les féliciter pour leur travail au quotidien. Ils méritent tous un grand coup de chapeau
 J. F.
 




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13914 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8549 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 09/06/2016 | 6214 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28