Corse Net Infos - Pure player corse

"Résistantes corses déportées" le documentaire de Jackie Poggioli à l'Assemblée de Corse


Rédigé par le Dimanche 13 Mars 2016 à 00:43 | Modifié le Dimanche 13 Mars 2016 - 02:24


Après l’assemblée nationale le 26 janvier, le 8 mars, dans le cadre de la journée internationale des droits de la femme, a été présenté à l’assemblée de corse en présence de Gilles Simeoni président de l’Exécutif de Corse et Jean-Guy Talamoni président de l’Assemblée de Corse le documentaire de Jackie Poggioli : "Résistantes corses déportées"


"Résistantes corses déportées" le documentaire de Jackie Poggioli à l'Assemblée de Corse
90 mn d’un film qui restitue avec justesse et émotion  le parcours engagé de 18 résistantes corses, parfois torturées mais toutes déportées dans les camps de torture de Ravensbrück, Mauthausen et Auschwitz, enrichi du témoignage poignant de Noëlle Vincensini, et de la présence des descendants de Danielle Casanova et de Marie de Peretti.
 
Des femmes d’honneur qui ont combattu pour la liberté, la démocratie et contre le nazisme et le fascisme, participant ainsi à une des pages les plus glorieuses de la Corse : la résistance. Ce combat n’était pas uniquement celui des hommes, et souvent le nom de ces femmes nées en Corse mais vivant sur le continent sont restés inconnus du grand public.
 
Jackie Poggioli, à travers ce travail de recherche et d’investigation dans les archives du ministère de la défense et la liste de la fondation pour la mémoire de la déportation a permis de recenser ces résistantes corses déportées qui n’avaient jusqu’alors jamais été identifiées.
Des recherches d’autant plus difficiles que l’identité insulaire de plusieurs déportées était masquée par leur nom d’épouse et que leur situation géographique n’était pas toujours précise.
 
Marie Ely née Ortoli, Mairie-Louise Antelme née Rocca Serra, Noelle Vincensini, Janine Carlo épouse Lévy, Marie-Louise Antelme, famille maternelle Rocca Serra, Noëlle Vincensini, seule déportée encore survivante et fondatrice de Ava Basta, Maria de Pere, Graziella Canazzi, Marie-Thérèse Sartini, les sœurs Colombani, Danielle Casanova…  la réalisatrice dira d’elles : «Difficile de ne pas voir en fait dans ces êtres fantomatiques, exclus de l’Histoire officielle malgré leur présence sur le terrain, des maquis aux salles de torture pétainistes et nazis, puis aux camps de la mort, une spectaculaire allégorie de ces oubliées de l’histoire que les femmes ont été si longtemps, dans le grand récit de la Résistance comme dans tant d’autres domaines. »
 
Un documentaire qui laisse sans voix durant le générique de fin, mais que le public saluera de longs applaudissements, au terme de celui-ci.
Percer les cœurs et les âmes de ceux qui sont encore debout, transmettre le courage et l’histoire à ceux qui pourraient oublier, mais surtout rendre à l’histoire de la résistance corse ses visages, telles étaient sans doute les missions biens remplies de ce documentaire de Jackie Poggioli.

allocution_jean_guy_talamoni.mp3 Allocution Jean-Guy Talamoni.mp3  (1.82 Mo)



allocution_gille_simeoni.mp3 Allocution Gille Simeoni.mp3  (4.38 Mo)




allocution_jackie_poggioli.mp3 Allocution Jackie Poggioli.mp3  (2.93 Mo)







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 11:10 Après les incidents : ACA, une décision courageuse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85565 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40965 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348