Corse Net Infos - Pure player corse

Résidence Rosa Verde à Ville-di-Pietrabugno : Leurs appartements leur sont interdits !


Rédigé par le Mardi 16 Mai 2017 à 13:41 | Modifié le Mardi 16 Mai 2017 - 18:35


Les propriétaires de la Résidence Rosa Verde de Ville-di-Pietrabugno n'en peuvent plus. "On veut rentrer chez nous" : clament-ils en chœur depuis mardi matin au pied de leur bel immeuble menacé par la falaise proche qui s'est déjà écroulée en partie dans la nuit du 19 au 20 Octobre 2015. Depuis si études, expertises, évaluations, estimations ont été menées, il leur est toujours interdit de retourner... chez eux ! Une situation intenable qu'ils ont voulu dénoncer ce mardi matin en occupant leurs appartements qui leur sont interdits. Leurs doléances adressées à l'Etat, mais pas que, ont semble t-il été entendues. Une réunion est en effet prévue ce mercredi à la préfecture de Haute-Corse. Les explications de Patricia Guisse-Leonardi, présidente du syndic de copropriété et de Michel Rossi, maire de Ville-di-Pietrabugno


Les propriétaires de la résidence ne sont plus ne sont plus autorisés à y vivre depuis cette sinistre nuit du 19 Octobre 2015, quand la falaise s'est effondrée derrière le bâtiment qui a fait l’objet d’un arrêté de péril.
Un coup dur pour les propriétaires même si quelques temps après, à la faveur des mécanismes de la loi Barnier, la préfecture de Haute-Corse obtenait une enveloppe prenant en charge tous les frais de relogement auxquels ont dû faire face  les habitants de la résidence. 
Mais à l'époque déjà, la vraie question était de savoir si Rosa Verde pourrait redevenir habitable un jour.
On se souvient que le BRGM avait donné une réponse, à priori, favorable.
Il n'en demeure pas moins que ce retour était suspendu à la réalisation de lourds travaux de purge et de renforcement de la falaise où se poseraient également, aujourd'hui, des problèmes liés à la présence d'amiante.
Au terme de cheminement, que l'on a, à peine entamé, un retour dans le bâtiment pourrait être envisagé.
"Mais quand ?  Et à quel prix ? Qui va financer ?" Les propriétaires, en colère, veulent savoir.
C'est la raison de leur action de ce mardi.
Et si rien ne bouge, ils ont bien l'intention de s'installer dans le bâtiment :" Qu'ils viennent nous faire sortir !" affirment-ils en chœur.
Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, a pris contact avec eux. Et Michel Castellani, adjoint au maire de Bastia, est venu leur apporter son soutien. Il avait été précédé, dès le début de "l'occupation", par Michel Rossi, le maire de Ville-di-Pietrabugno (notre vidéo)
Mardi en début d'après-midi ils ont obtenu le rendez-vous demandé avec le représentant de l'Etat.
Pour mieux faire passer leur sentiment de ras-le-bol face à cette incroyable situation qui les condamne à vivre partout sauf chez… eux !

wcb 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie








Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89512 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 46757 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39318 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 417