Corse Net Infos - Pure player corse

Rénovation urbaine : François Pupponi classe Ajaccio parmi les bons élèves


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Mercredi 4 Janvier 2017 à 17:46 | Modifié le Mercredi 4 Janvier 2017 - 17:58


François Pupponi, président de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine était mercredi à Ajaccio pour y rencontrer Laurent Marcangeli, député-maire et les responsables du développement de la ville. Au programme de cette visite, un premier bilan sur la situation du projet de renouvellement urbain dans les quartiers Cannes-Salines (28 millions d’euros) mais pas seulement


Rénovation urbaine : François Pupponi classe Ajaccio parmi les bons élèves
La mise en œuvre de ces programmes de rénovation a été confiée à l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) qui apporte un financement important à la réalisation de nombreux travaux d’ailleurs d’ores et déjà avancés. Cette visite du président National de l’ANRU a été l’occasion de dresser un premier état des lieux mais aussi de se rendre compte, sur place, de différentes problémes liés à la ville et qui ne font pas forcément partie du projet de rénovation comme par exemple les Jardins de l’Empereur et d’autres quartiers de la ville.
La matinée a été consacrée plusieurs heures durant à une vaste tour d’horizon des travaux et autres entretiens sur le PRU, l’évocation de l’état de consommation du programme et autres interventions sur les quartiers à voir et à revoir etc. L’après-midi a été réservée à  des visites sur le terrain, la Maison de quartier des Cannes, l’aménagement urbain de ce quartier, le groupe Scolaire Jérôme Santarelli, celui  des Salines ainsi que les travaux de la rue Jean Lluis. La visite s’est achevée aux Jardins de l’Empereur sur le chantier de la Maison des services publics qui n’est pourtant pas inscrit au programme de l’ANRU mais qui pourrait l’être prochainement dans un autre programme, sorte d’ANRU 2 ou 3…


90% des crédits utilisés
François Pupponi, maire de Sarcelles et président National de l’ANRU, semblait très satisfait au sortir des entretiens de la matinée avec le député-maire et les services responsables de la ville. Il a surtout constaté que les crédits alloues avaient été fort judicieusement exploités et surtout que les travaux étaient plus qu’avancés :
« J’ai pu constater effectivement que le déroulement du chantier se passait fort bien et l’argent bien placé. C’est vrai qu’entre la théorie et la pratique, il y a toujours une différence, raison pour laquelle -- nous en avons longuement parlé avec Laurent Marcangeli -- il faut venir voir ce qui se passe, un peu comme je le fais dans toute la France. Je suis très satisfait de la situation à Ajaccio car c’est un projet qui avance, bien qu’il soit un peu invisible pour les habitants. Mais aujourd’hui, ce travail sort de terre et c’est très important pour ce quartier qui est resté longtemps enclavé et qui se trouve aujourd’hui rapproché de la ville. Il faut savoir également Que plus de 90% des crédits ont été engagés dans ces travaux et l’on ne peut que s’avérer satisfait de cette bonne marche et de l’utilisation. »


- Vous avez longtemps débattu sur les quartiers de la ville ?
Oui, ce matin avec le député-maire, nous avons évoqué ce quartier des Cannes et celui des Salines, mais aussi et surtout ce qu’il faudrait faire dans le quartier de l’Empereur qui a retrouvé sa quiétude ainsi qu’un tour d’horizon complet des quartiers sur lesquels des opérations de ce genre seront menées, sur lesquels une intervention publique devrait avoir lieu. Ajaccio est un des bons élèves de l’ANRU, je dirais même que la ville est à la pointe des améliorations constatées.


- Ajaccio était sur l’ANRU 1, sera-t-il sur les suivants ?
-Il y aura bien un ANRU 2, effectivement et nous ferons en sorte que la cité Impériale en fasse partie, et pourquoi pas sur une éventuelle troisième phase de cette opération. A la fin des travaux nous aurons l’occasion d’en reparler lors de la réception de tous ces travaux et faire en sorte de continuer à accompagner la collectivité


- Président d’une telle structure c’est un peu un travail-passion ?
C’est prenant bien sûr, mais c’est intéressant dans la mesure où c’est l’avenir qui passe par cela, l’avenir de notre pays, de nos villes et de nos quartiers qui est en jeu. Nous n’avons pas le droit de laisser de côté ces quartiers, sachant ce qui se développe autour…Le sentiment d’exclusion ne doit plus se manifester
J.-F. V.    



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie








Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89607 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 46836 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39320 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 417