Corse Net Infos - Pure player corse

Réforme cantonale : "Un découpage mal intentionné" selon Jean-Jacques Panunzi


Rédigé par le Lundi 13 Janvier 2014 à 19:49 | Modifié le Lundi 13 Janvier 2014 - 20:01


Après avoir été rendu destinataire il y a quelques jours de la nouvelle carte cantonale en Corse-du-Sud établie par le ministère de l’Intérieur, Jean-Jacques Panunzi, réagi. De 22 cantons aujourd’hui, la Corse-du-Sud passera à 11 en 2015. Avec pour chaque canton un binôme mixte qui sera élu.


Réforme cantonale : "Un découpage mal intentionné" selon Jean-Jacques Panunzi
Le président du conseil général voit dans cette cartographie un « découpage politique particulièrement mal intentionné ». « Si on parlait de haute couture, je dirais que c’est du cousu main, explique-t-il, avec, bien sûr, « des ciseaux tenus de la main gauche. » « Je constate ainsi qu’un bon nombre de cantons de la majorité disparaissent ou sont regroupés afin d’y créer des situations de conflits auprès des élus en place. » 
Il estime aussi que ce projet bouscule l’équilibre des territoires, en particulier ruraux, du fait de la prise en compte des seuls critères démographiques dans l’établissement des nouveaux périmètres. Sans contester le rééquilibrage entre certains cantons du fait des écarts de population, il regrette que le rural ne serve plus que de « variable d’ajustement » pour d’atteindre le seuil démographique minimal fixé par la loi. « Alors que depuis toujours la démocratie c’est les hommes et les territoires, déclare-t-
il, cette nouvelle donne crée un déséquilibre qui fait des habitants du rural les nouveaux oubliés de la République. » Outre les conséquences sur les politiques menées dans le futur Conseil départemental, notamment en matière de solidarités et d’aménagement du territoire, il redoute en effet que « ce redécoupage ne devienne également le nouveau cadre de référence pour toutes les réflexions à venir en termes de maillage des services publics. »
Pour lui, et pour une question de cohérence, les périmètres des intercommunalités, qui « avaient pourtant fait l’objet d’un travail collaboratif important entre élus de terrain et Etat », auraient du être davantage respectés. 
Invitée à émettre un avis sur cette nouvelle cartographie des cantons de Corse-du-Sud, l’Assemblée départementale se réunira en séance publique extraordinaire le 27 janvier prochain. D’ici là, et à défaut de concertation locale organisée par le Gouvernement, le conseil général en appelle à la mobilisation des élus et de la population au travers d’une pétition en ligne : salvemuinostripaesi.com.




1.Posté par albertini le 14/01/2014 10:39
...... il a peur de ne pas être réélu, le pauvre, et puis toutes ces femmes à intégrer .... un désastre !!!!!! vivement la suppression du département, célèbre doublon du clientèlisme-roi !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Corse | Entretiens | Elections | Institutions


Les plus récentes
Corse
Nicole Mari | 11/09/2013 | 5936 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Corse
Charles Monti | 22/08/2012 | 4415 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 11