Corse Net Infos - Pure player corse

Premières rencontres du laboratoire de la mixité professionnelle à Corte


le Jeudi 29 Janvier 2015 à 16:57 | Modifié le Jeudi 29 Janvier 2015 - 19:41


Les premières rencontres du laboratoire de la mixité professionnelle se sont déroulées sur trois jours à Bastia et à Corte. Ce Jeudi 29 Janvier, un colloque était organisé au sein de l'université de Corse, sur le campus Mariani, à l’initiative de l’Unité territoriale 2B de la DIRECCTE et de la Mission Départementale aux Droits des Femmes et à l’Egalité.


Premières rencontres du laboratoire de la mixité professionnelle à Corte

Articulée sur la problématique des inégalités entre les hommes et les femmes, cette rencontre avait pour objectifs de faire l'état des lieux sur la mixité professionnelle, exposer les chiffres à ce sujet et comprendre « la fabrique des stéréotypes ».

Intitulé "penser et construire la mixité professionnelle", l'événement fut introduit par le préfet de Haute Corse Alain Rousseau et présenté par le vice-président de l'université Dominique Federici. Le colloque fut animé par Thierry Benoit de l’association La Boucle et par Jean-Michel Pedinielli du cabinet Seconde-Chance.

D’après l’ouvrage « penser et construire la mixité professionnelle » distribué à l’entrée du colloque, les femmes sont concentrées à 80% dans 20 métiers. Les intervenants ont aussi interpellé les auditeurs avec quelques statistiques ; 99% des assistants maternels sont des femmes, par exemple.

Très attendue par l’ensemble des invités et des participants, Brigitte Grésy, secrétaire générale du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle, est intervenue sur la problématique de « l’égalité professionnelle » dans son ensemble. Après une pause méridienne, les débats ont repris à 14 heures avec l’intervention de Rachel Silvera, économiste et maitresse de conférence à l’université Paris Ouest La Défense. Le colloque s’est clôturé par les interventions des représentants de l’UT2B DIRECCTE et de la Mission Départementale aux droits des Femmes et à l’Egalité.


Des particularités régionales

Pour la Corse, des spécificités sont à noter au regard des statistiques nationales.  
Avec plus de 10% de chômeurs, la Corse compte 74,8% d’hommes en activité, contre 62,7% pour les femmes. Le taux d’activité des femmes corses est particulièrement faible par rapport à la moyenne nationale, l’écart est de 9 points. L’emploi des femmes est globalement peu qualifié, moins rémunéré et concentré dans les secteurs à plus faible valeur ajoutée. En particulier, l’emploi des femmes est majoritairement polarisé dans les activités de service, plus de 75% d’entre elles y travaillent contre 55% des hommes.
Les femmes Corses sont aussi très souvent surqualifiées, 45% des employées ont le baccalauréat contre 39% chez les hommes. De même, 27% des ouvrières ont au moins le baccalauréat contre 18% chez les hommes.

Quelques points positifs sont à noter, entre 1999 et 2006, la part des femmes corses dans l’emploi a augmenté de 2,4 points, plus rapidement qu’au niveau national. L’évolution des modes de vie et la tertiarisation de l’économie participent à cette « féminisation de l’emploi insulaire ». Les femmes en Corse comptent désormais pour 43% de l’emploi insulaire alors qu’elles en représentaient à peine plus de 1/4 il y a 25 ans. Aujourd’hui, 3143 entreprises sont gérées par des femmes en Haute-Corse, ce qui représente 1/3 des entreprises.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85495 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40928 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348