Corse Net Infos - Pure player corse

Première nationale : Des chiens engagés dans la lutte contre le capricorne asiatique à Furiani


Rédigé par le Lundi 17 Février 2014 à 18:34 | Modifié le Mardi 18 Février 2014 - 23:48


C'est une première au niveau national. Des chiens dressés en Autriche mais venant d'Allemagne et utilisés pour localiser le capricorne asiatique, qui fait des ravages dans certaines régions d'Outre-Rhin, sont engagés depuis 15 jours sur le territoire de la commune de Furiani où le nuisible à fait son apparition depuis plusieurs mois déjà.


Première nationale : Des chiens engagés dans la lutte contre le capricorne asiatique à Furiani
Ils s'appellent Vinja, Emily et Enduro. Ce sont deux chiens Labrador, qui obéissent aux ordres de Nina, une jeune allemande, et un berger hollandais sur lequel Joël, un Sussie, veille tout particulièrement. Les deux premiers décèlent le passage du capricorne asiatique dans un arbre. Le troisième, lui, le localise en aboyant. Au terme de l'inspection, fructueuse, d'une aire suspecte ils ont droit, pour les deux premiers à leur friandise préférée, et pour le troisième au jouet qu'il affectionne tout particulièrement, une balle de tennis en l'occurrence.
Lundi après-midi ils ont effectué une démonstration particulièrement éloquente dans une propriété privée où certains arbres ont été touchés. A la faveur de cette dernière un arbre, qui était passé à travers de l'inspection humaine, a pu être décelé.
Sur place, Philippe Tejedor, directeur départemental de la Cohésion sociale et de la protection des populations de la Haute-Corse, a fait le point de l'opération anti-capricorne asiatique qui se limite au territoire de la commune de Furiani et les raisons qui ont présidé à la venue des trois chiens. A ses côtés Maurice Pasqualini, conseiller municipal de Furiani et Rémi Rossignol de la Fredon (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles de Corse) notamment.


Philippe Tejedor :"L'obligation européenne d'éradiquer le capricorne asiatique"

- La première apparition du capricorne asiatique ?
- Le parasite est arrivé en Corse en 2010-2011 très certainement par l'intermédiaire des palettes de bois qui transitent autour des grands établissements de Furiani. Les premiers adultes du capricorne asiatique sont apparus l'année dernière, quartier Monte Carlo. Plusieurs autres arbres ont été atteints. Contaminés, ils ont, bien sûr, été coupés et brûlés. Dans la foulée nous avons posé des pièges mais ils n'ont rien donné parce que, sans doute, il était trop tard par rapport à la période de reproduction. Aujourd'hui, à la sortie de l'hiver et avant l'avènement du printemps, les capricornes adultes s'apprêtent à sortir. Mais on ne sait pas où.

- Vous allez essayer de les piéger ?
- Nous avons établi un cercle de 1 km autour de chaque arbre contaminé et la superposition de ces cercles concerne aujourd'hui toute la superficie de la commune de Furiani. C'est là que nous allons concentrer nos efforts même si les experts nous disent que le capricorne asiatique aime bien la ville et qu'il ne se plaît pas vraiment à la campagne. Cela va peut être nous éviter d'en trouver dans le maquis où il aurait été difficile d'aller le chercher. On nous dit aussi qu'il n'aime pas davantage les zones humides proches de l'étang de Biguglia : ses aulnes devraient, donc, être épargnés, même s'il conviendra de se montrer vigilants.

- Pourquoi des chiens ?
- Nous relançons aujourd'hui la campagne de détection printanière qui se poursuivra jusqu'à l'été. Avec pour la première fois en France des chiens-renifleurs qui ont travaillé en Autriche, en Suisse et en Allemagne qui ont, aussi, des zones contaminées. Ce sont des chiens qui ont la particularité de sentir les phéromones du capricorne, même s'il n'a fait que passer sur un arbre. Leur rôle sera de détecter des traces mais aussi détecter les arbres dans lesquels le capricorne est présent. Les arbres repérés, seront coupés et expertisés : on recherchera surtout les larves du capricorne pour les détruire. Il s'agit d'un essai qui sera "doublé" d'un contrôle visuel parce nous n'avons la possibilité de garder les chiens durant toute la saison pour l'examen de toutes les parcelles. Pour l'instant nous testons surtout la méthode pour voir ce que cela va donner.

- Ils vont rester combien de temps ?
- Ils passent trois semaines en Corse. Cela fait déjà quinze jours qu'ils sont là.

- Avec quels résultats ?
- La particularité des chiens c'est qu'ils sentent le capricorne mais pas seulement. Il faut donc à chaque fois vérifier ce qu'ils nous indiquent. Mais nous avons profité de leur présence pour les faire renifler les palettes de nombreuses entreprises de Furiani. Ils en ont décelé un certain nombre. A nous derrière de récupérer la larve qui est à l'intérieur de la palette et de voir si elle correspond au capricorne asiatique ou pas. 
Mais il faut savoir que nous avons l'obligation européenne d'éradiquer le capricorne. Et la façon dont nous avons traité le problème en 2013, avec le concours de la mairie de Furiani et le conseil général qui nous a accompagné, nous a valu des félicitations de Paris. Autant en profiter parce que ce n'est pas tous les jours que Paris se félicite ce qui se fait en Corse  !





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 10:00 Bastia : Téléthon au collège Simon-Vinciguerra

Vendredi 9 Décembre 2016 - 23:13 National Le CAB victime d'un doublé de Sangaré

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85547 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40957 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348