Corse Net Infos - Pure player corse

Pouponnière de Bastia : Le conseil général rassure le personnel


Rédigé par le Vendredi 27 Février 2015 à 13:52 | Modifié le Vendredi 27 Février 2015 - 18:12


Trois jours après un premier rassemblement dans les locaux du Chiostru, le personnel de la pouponnière de Bastia, soutenu par la CGT de la Haute-Corse, s'est de nouveau réuni vendredi matin devant la préfecture de la Haute-Corse afin de faire passer son message d'inquiétude au président du conseil général. Il est ressorti de cet entretien rassuré


Pouponnière de Bastia : Le conseil général rassure le personnel

Au terme du rassemblement une délégation composée de salariés de la structure, des représentants de la CGT, de l’UGRM et de l’Union Départementale ainsi que du docteur Colin, pédopsychiatre, a été reçue par François Orlandi, président du conseil général en présence de Jean-François Leoni, directeur de la direction départementale des interventions sanitaires et sociales et de Marie-Hélène Djivas, directrice générale des services.

Au cours de l’échange qui s'est instauré, les deux parties ont convenu que la solution de fermer l’accueil de nuit et de confier les enfants à des assistantes familiales ne devait pas être retenue, le docteur Colin précisant que cette solution était « incongrue » et fragilisait la « construction psychique du bébé ».

A la sortie de l'entretien la CGT "saluait ce constat partagé", mais ajoutait que "le financement par le conseil général permettant à la pouponnière de fonctionner jour et nuit doit suivre. De plus cette structure unique en Corse doit pouvoir être également soutenue financièrement par la CTC."

 

La question des locaux a également été abordée. Les bâtiments rue Saint François ou un rapprochement avec le centre hospitalier sont des pistes à explorer comme d’autres. Pour la CGT la mairie de Bastia doit également s’impliquer pour pérenniser cette structure sociale dans la ville à moyen terme.
La CGT ne méconnait pas les difficultés financières des collectivités locales "dues aux politiques d’austérité menées et aux coupes budgétaires. Politique que nous combattons car contraire à l’intérêt général et notamment pour les plus fragiles."
"Pour autant ce n’est pas au moment ou le chômage en Corse dépasse les 25 000 personnes, que le nombre d’enfants et de familles en détresse explose que le soutien à la petite enfance doit faiblir" 
martèle la CGT.
La formidable mobilisation (plus de 5000 pétition en 1 semaine, des soutiens par milliers) a permis, selon la CGTn d’éviter le pire. Reste maintenant à confirmer les engagements pris.
Pour la CGT " une première bataille est gagnée mais la vigilance s’impose…"

 






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85355 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40818 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346