Corse Net Infos - Pure player corse

Porto-Vecchio : Le massacre des animaux de la ferme de Padula !


Rédigé par le Vendredi 16 Août 2013 à 20:30 | Modifié le Samedi 17 Août 2013 - 00:52


La cruauté envers les animaux n'est pas un vain mot en Corse. Si le sort fait à Whisky, le chien martyr des Salines d'Ajaccio, a permis au problème d'être publiquement posé, il est d'autres exemples tout aussi cruels. Celui de la ferme de Padula, route de Porra, à Porto-Vecchio, en Corse-du-Sud, est incroyablement éloquent. Lætitia Mannoni, sa gérante, raconte son histoire.


Porto-Vecchio : Le massacre des animaux de la ferme de Padula !
"J'ai créé cette ferme en septembre 2009.  C'est un lieu pédagogique, une exploitation agricole autour des animaux de la ferme, depuis la poule, les chèvres naines, brebis,, lapins, cochons d'inde, canards, oies, cochons nains, les chevaux, poneys lama et âne.
C'est une véritable découverte ainsi proposée aux enfants qui ignorent, pour la plupart, tout de la vie à la ferme.
Depuis j'ai développé mon activité équestre en accueillant un public atteint d'un handicap (mental, physique, social). Je propose des séances adaptées avec le cheval ainsi que des activités à la ferme. Sachant les biens faits du contact et les relations tissés avec leurs "chouchoux", parents et enfants sont ravis.
Que demander de plus pour une vie paisible à la ferme ?"


Une peau de lapin dépecé dans le lit !
"C'était sans compter la lâcheté et la cruauté, envers les animaux, de certains êtres "humains" !
En effet, depuis 2010 mes animaux sont victimes d'actes de barbaries, de vols, voire même d'actes de zoophilie !
".
Et d'énumérer tout ce que elle a dû endurer.
Notre quotidien  ?
"Ce sont des les lapins décapités et dépecés (on m'a même soigneusement déposé la peau d'un d'entre eux sur mon lit !);  des poules, canards, oies, décapités, cou brisé, volés (pour finir je ne sais où ?); des chèvres naines démembrées, dépecées, et battues à mort; des chevaux qui ont eu "plus de chance": ils n'ont eu droit qu'à du fil barbelé dans leur parc, des clôtures coupés..."
Tout ceci évolue dans le temps, car ces personnes agissaient et s'introduisaient dans ma propriété en mon absence, de jours comme de nuits!
Maintenant ces lâches prennent confiance et connaissent tellement bien les lieux ainsi que mon rythme de vie, qu'ils s'introduisent encore par effraction pour me tuer une oie à 21h30, comme ce fut le cas ce 14 Août 2013.
Je n'ai pu qu'entendre le dernier cri de mon oie. Le temps de parcourir les quelques mètres qui nous séparaient ces monstres se sont enfuis dans le maquis..."

Pour Lætitia Mannoni, c'est la goutte qui a fait déborder le vase.
Aujourd'hui, déjà soutenue par plusieurs centaines de personnes, elle entend se dresser face ceux qui pratiquent autant de barbarie envers les animaux de sa ferme.
En tout cas sa détermination est forte. Et elle n'hésite à s'adresser directement à ceux qui veulent ainsi lui nuire: " Sachez que l'intimidation ne marche pas,surtout venant de personnes qui s'attaquent à des animaux sans défense... Je suis bien déterminée à protéger mes animaux et je ne lâcherai rien !"  
Voilà un message on ne peut plus clair…

 





1.Posté par lepori jf le 17/08/2013 01:28
la cruauté de l homme est indélébile envers les animaux quelle méchanceté je compati

2.Posté par Éric le 17/08/2013 11:43
Espèces de lâches vous êtes des incapables en tout cas pas des gens normaux mais des débiles attention a vous les défenseurs ds animaux seront tjrs présent auprès cet personne .

3.Posté par Lecci le 17/08/2013 11:45
Je croyais que la violence ne faisait pas partie de la culture corse

4.Posté par Bakloe le 17/08/2013 16:02
Ces faits ignobles témoignent cruellement du désengagement des pouvoirs publics à veiller à la simple application des lois qui régissent la vie de la collectivité.
Par cette absence de manifestation, comment s'étonner de l'escalade des violences à tous les degrés de la société.

5.Posté par PLAULT le 17/08/2013 16:48
je suis vraiment désolée pour vous, je ne supporte pas que l on s en prenne à des etres innocents, sans defense, enfants et animaux, je ne comprendrais jamais comment on peut commettre de tels actes, pour le plaisir, pour le fric, gratuitement...la justice est d un laxisme aberrant envers de telles personnes....mais que pourrais je vous dire de plus, on n est à l abris nulle part, on ne peut plus vivre tranquile, nulle part, que faire ? rendre justice soi meme ? je serais prete à tout pour ma fille et mes animaux, à un enfant, un autre animal que le smiens....Je suis de tout coeur avec vous .

6.Posté par Hilde Vanleeuwe le 18/08/2013 12:45
Mettez des caméras pièges. Se sont des petites boites qu'on peut attacher partout qui prennent des photos ou filment pendant quelques secondes (meme la nuit infrarouge) ceux qui passent. Ils ne donnent pas de lumières donc les passants ne les appercoivent pas. On les utilise normalement pour filmer des animaux sauvages. Ils coutent entres 150 et 350€/piece selon la qualité. Sa peut vos permettre d'attraper les delinquents en fragrants delits.

7.Posté par pinza le 20/08/2013 21:49
Comme un grand nombre de personnes, je suis écoeurée par cette barbarie etje suis de tout coeur avec vousJ'aimerais que vous puissiez attraper ces assassins et leur infliger le sort qu'ils méritent.
Par la m^ême occasion, j'aimerais répondre à Mme Anne-Marie paillez bisiaux: vivez vous dans une tour d'ivoire ou dans une bulle? N'y a t-il pas de graves faits divers sur le continent? Il y a des abrutis partout et même sur le continent: n'avez vous jamais entendus parler de ces cheveaux qu'on laissait agoniser dans un champ, de ces chenils ou on laissait mourir des chiens, en les affamants et en les assoiffants? avez vous entendus parler de l'assassinat du juge Michel, du petit grégory Villemain, d'une avocate assassinée dans le var? Avez-vous une mémoire sélective? Je suis Corse , mais je vis sur le continent, donc je sais de quoi je parle, Moi. Vous ne voulez pa svenir en Corse?, c'est votre problème: La Corse et les Corses n'ont que faire de personnes telle que vous!!!!!

8.Posté par zézé le 23/08/2013 15:57
J'espère que depuis vous avez pu mettre la main sur cet "humain" depuis le 16 Août.
Quant au post du 18 à 16:01, je ne comprends pas cette aversion envers les Corses ! Mais tant mieux, si vous ne venez pas chez nous, vous êtes par trop ... sectaire !
Je vous souhaite chère Laetitia que l'on mettra très vite un nom sur celui qui vous martyrise et martyrise aussi vos bêtes ; tout fini par se payer... la barbarie de cette personne finira par se retourner contre elle.

9.Posté par renelde le 07/10/2013 02:55
faudrait aider cette dame et ses anmaux en se relayant pour surveiller et mettre une raclée a ce salaud qui martyrise ses animaux, une raclée ou les medecins devront mettrent un numeo sur ses abatis pour le reconstituer que la police ne fait rien est une honte.

10.Posté par Marinette le 23/10/2013 20:16
Je compati à tous ces faits ignobles dont vous êtes la victime. Celui ou ceux qui font cela sont des détraqués qui sont bon pour aller à l'hôpital psychiatrique. Etant une amie des animaux, il m'est insupportable 'apprendre de telles ignominies sur des pauvres bêtes sans défense.

11.Posté par Delorme D. le 26/10/2013 11:42
J'ai signé votre pétition Laetitia et l'ai fait suivre à de nombreux amis, jusqu'en Ecosse. Je frémis à l'idée de la souffrance de vos animaux et à la vôtre en découvrant certains de ceux dont vous prenez soin et que vous aimez, démembrés, décapités...
Ne soyez pas timide, n'hésitez pas à interpeller les médias sur le Continent, la télévision surtout, et la ministre de l'agriculture. Les journalistes nous abreuvent d'histoires "particulières" qui soutiennent parfois des gens pas très honnêtes, des jeunes qui ne sont guère intéressés par leurs études en France, alors demandez-leur de faire du tapage sur votre si triste affaire...

J'espère que vous avez des amis qui viennent veiller chez vous et dans vos champs ? Autrefois, l'étable, l'écurie attenaient à la maison pour rentrer les animaux la nuit. Une ferme, qui offre un séjour à la ferme sur le Continent, a même installé une solide paroi vitrée entre la pièce principale et le lieu ou les animaux sont rentrés. Ainsi les citadins peuventdécouvrir (et les propriétaires surveiller par la même occasion) les comportements des animaux, la traite, les soins, le nettoyage et tout ce qui se passe dans les locaux. Avec un portail sécurisé... Vos caméras seront-elles reliées au poste de Gendarmerie ?

Pourquoi ne pas faire appel, pour les travaux, à l'émission "Tous ensemble" ? et faire appel à l'ingéniosité des internautes compétents pour un grand brain storming de solutions pour vous mettre à l'abri, à l'avenir, de tels actes.... Car votre "tueur" psychopathe n'est hélas pas le seul de son espèce.

Je vous embrasse,
Une grand'mère qui voudrait avoir d'autre pouvoir que celui des mots et des conseils.
Danielle

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Novembre 2016 - 16:12 Attentat de Sotta : Toujours des condamnations

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41483 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37