Corse Net Infos - Pure player corse

Port de la Carbonite : L'aval du conseil national de la protection de la nature ?


Rédigé par le Vendredi 21 Décembre 2012 à 00:21 | Modifié le Samedi 22 Décembre 2012 - 01:36


Lors de la dernière assemblée générale de la chambre de commerce et d'industrie territoriale de Haute-Corse, Paul Trojani, son président, l'avait laissé entendre. C'est une réunion à venir au ministère du développement durable et à laquelle participeraient et Paul Giacobbi, le président du conseil exécutif de Corse et Louis Le Franc, le préfet de Haute-Corse, qui "ont fait avancer ce dossier de manière significative" , qui déciderait de l'avenir du port de la Carbonite.


Port de la Carbonite : L'aval du conseil national de la protection de la nature ?
Cette réunion s'est bien tenue jeudi à Paris. C'est la raison pour laquelle, le président du conseil exécutif n'a pas siégé lors de la première journée de session de l'assemblée de Corse.
On ne va pas reprendre ici l'essentiel de ce projet qui a déjà fait couler beaucoup d'encre et de salive sur la place Saint-Nicolas de Bastia mais il faut quand même rappeler que le nouveau port de la Carbonite, qui générerait plus d'un millier d'emploi supplémentaires, disposerait de quais plus adaptée aux navires actuels - de195 et 340 mètres - avec 173 000 m2 de terre-plein pour l'organisation des flux, d'une zone d'embarquement de 78 000 m2 pour accueillir 3 900 véhicules, d'une aire de manutention de 71 000 m2 pour stocker 630 remorques et d'une zone publique de 24 000 m2  d'aires de stationnement dévolues aux usagers et aux employés.
Sa construction avoisinerait les 300 M€ auxquels il faudrait ajouter près de la moitié de cette somme pour tous les aménagements périphériques, voies d'accès, réseaux, etc.
On sait, aussi, que le 5 octobre dernier le projet a reçu le feu vert du Conseil scientifique régional du patrimoine naturel.
La deuxième étape s'est déroulée donc jeudi avec avec l'audition du président du Conseil exécutif et du préfet de Corse devant le Conseil national de la protection de la nature, au ministère du Développement durable.
Il s'agissait pour la circonstance d'accorder, ou non, la dérogation nécessaire pour porter atteinte aux espèces protégées, ici l'herbier de Posidonie, au vu des mesures d'accompagnement environnementales arrêtées par la CTC.
Selon ce qu'il nous a été donné d'apprendre, Paul Giacobbi et le préfet de Haute-Corse auraient obtenu un "avis favorable".
Dès lors la prochaine étape du projet de grand port de Bastia se jouera sur les bancs de l'assemblée de Corse où il devra être approuvé par une majorité d'élus territoriaux...
Nous vous en reparlerons.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:15 Festa di a Nazione in Miomu : A scola canta è incanta

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85504 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40930 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348