Corse Net Infos - Pure player corse

Plan de déplacements urbains du Pays Ajaccien : Ce que révèle l’enquête sur le terrain


le Jeudi 12 Février 2015 à 17:33 | Modifié le Jeudi 12 Février 2015 - 17:52


Après plusieurs semaines d’enquêtes sur le terrain et d’études de chiffres, le nouveau Plan de Déplacements Urbain est en bonne voie ! Il a été présenté jeudi matin dans les locaux flambants neufs de la CAPA par Xavier Lacombe, président par intérim et Eric Salord, chargé de mission sur ce dossier


Plan de déplacements urbains du Pays Ajaccien : Ce que révèle l’enquête sur le terrain
Changer  les conditions de circulation et de stationnement lorsqu’il s’agit d’améliorer la qualité de vie des habitants et usagers du grand Ajaccio est du ressort de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien. La révision du PDU devenait un  en jeu majeur pour le développement démographique, économique et touristique du pays Ajaccien qui compte plus de 100 000 habitants. 
Cela a été fait au cours de ces derniers mois dans une ville où la concentration des équipements d’enseignement en ville et intra-muros provoquent un afflux de véhicules quotidiennement au cœur de la ville. Partant du principe que la Corse est l’une des régions les plus motorisées de l’hexagone, on imagine facilement les problèmes liés au stationnement…et le travail de remise en état du plan de circulation.
 
Redynamiser le centre-ville
Aujourd’hui, il est capital pour la CAPA de remettre un peu d’ordre dans un système de mobilité performant et attractif, ceci afin de redynamiser le centre-ville, ses ports de commerce et de plaisance.
L’élaboration du nouveau PDU s’étend sur une période de 22 mois avec diagnostic, orientations, stratégies, scénarisation etc… Jusqu’au dernier trimestre 2017, le tout avec des enquêtes sur le terrain auprès de plus de 2000 touristes, sur différents endroits stratégiques de la ville (7) auprès de 7300 automobilistes et au cours du 2e trimestre 2015.
Il faut savoir que l’évolution du territoire au cours des trente dernières années a conduit à une forte péri-urbanisation qui génère aujourd’hui des flux de déplacements importants. Le développement de la zone Sarrola-Ajaccio risque ainsi d’impacter fortement la circulation en pays Ajaccien et l’un des enjeux importants est bien entendu d’éviter l’isolement des habitants des villages alentours (120 communes). Raison pour laquelle le nouveau Plan de Déplacements Urbains devra trouver des réponses concrètes et alternatives en matière de mobilité et de transports adaptés. 

Des chiffres qui ne trompent pas

Sur les murs de la salle de réunion, trois panneaux muraux (voir nos photos)  donnent une idée de ce que sera le nouveau PDU et les raisons pour lesquelles il devenait important de le préparer et de le poursuivre, car d’autres enquêtes devront confirmer le diagnostic déjà établi au cours des premiers travaux sur le terrain, d’août à décembre dernier.
La première enquête menée auprès des touristes au beau milieu de l’été laisse apparaître que :
  • 80% des touristes estiment que les solutions de circulation sont globalement correctes
  • Ils pointent le doigt sur des comportements au volant qui posent problèmes
  • La majorité des touristes arrivent et repartent d’Ajaccio. Ils considèrent que les conditions de stationnement et de circulation au centre de l’agglomération sont difficiles
 
L’autre enquête a été menée en novembre et décembre sur un échantillon de 7300 automobilistes (12% du trafic) entre 7 heures et 19 heures. Cela pour mieux connaître l’origine, la destination, les raisons et la fréquence des déplacements des automobilistes.
  • Il faut savoir que chaque jour, 63 000 véhicules entrent dans Ajaccio avec, en moyenne, 1,3 occupant par voiture (utilitaires, camions etc…).
  • L’enquête révèle qu’il y a autant de véhicules entrants en provenance des Sanguinaires que de Mezzavia (beaucoup de deux roues).
  • L’écart entre les entrées Nord et Est de la ville est important : 18 000 véhicules arrivent par Aspretto (Est) et 9000 par la route de Bastia (Nord).
  • Pour éviter les embouteillages, les automobilistes arrivent plus souvent par l’Est (Aspretto-St Joseph)
  • L’engorgement permanent du secteur de la Rocade induit des transferts de trafics importants qui viennent engorger l’entrée de ville à hauteur de St Joseph.

CAPA-Rive Sud : Trouver des solutions

En ce qui concerne l’un des volets de l’enquête relatif à l’origine et les motifs de déplacements, il a été observé qu’après Alata et AFA, Porticcio constituait la troisième commune confirmant l’importance des relations de la CAPA avec la Rive Sud du golfe. Constat qui souligne la nécessité de mettre en place des systèmes de mobilité efficaces et nouveaux. Cela permettrait en effet de désengorger l’entre Est de la ville.
Autre constat au niveau des motifs de déplacements cette fois, le développement économique de la basse vallée de la Gravona capte une partie importante des flux en provenance du Nord, qui viennent se fixer sur la zone commerciale de Sarrola.
Il va sans dire que d’autres enquêtes viendront compléter celles réalisées ces derniers mois, pour affiner les tendances des secteurs les plus stratégiques comme le centre-ville, le pôle commercial de Sarrola-Mezzavia. Cela va permettre de mesurer les écarts liés à l’importance de la saisonnalité sur l’ensemble des trafics.
 
Avancer, toujours avancer
Les résultats de ces travaux permettent d’ores et déjà d’imaginer des pistes concrètes d’actions qui devront être affinées dans le cadre du nouveau PDU avec, en toile de fond, une consultation avec la population. On pense notamment à la mise en place de lignes de transport en commun sur les zones Effrico-Mezzavia-Rocade, de la Rive-Sud à Ajaccio (solutions terrestres et maritimes envisagées), sans oublier la réalisation du schéma liaisons douces et cycles entre quartiers, les maillages entre le Bord et l’Est de la ville et bien entendu l’exploitation de la voie de chemin de fer de la Mezzana au centre-ville (types navette).
Du pain sur la planche comme on peut le constater, mais des avancées plus que positives qui vont permettre la mise en œuvre du PDU à travers ces enquêtes sur le terrain et surtout la volonté d’avancer vers une harmonisation totale. 
J. F.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 15:13 Bastia : C’est parti pour le Téléthon

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13927 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 09/06/2016 | 6216 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28