Corse Net Infos - Pure player corse

« Pianetta » : Quand I Muvrini prônent la dimension planétaire de l’homme


Rédigé par Antoine Astima le Mercredi 16 Novembre 2016 à 23:52 | Modifié le Jeudi 17 Novembre 2016 - 00:29


Le célèbre groupe insulaire a présenté, ce mercredi, à la maison de quartier des Cannes, à Ajaccio, son dernier album. « Pianetta », un opus particulier réalisé avec le concours d’élèves bilingues du collège des Padule. Un an et 1 500 heures de travail pour seize titres qui interpellent autant qu’ils placent l’homme face à lui-même…


« Un grain de blé peut nourrir l’humanité parce que son intelligence peut  faire des millions d’autres grains. Un cm3 de terre recèle des millions de bactéries, une goutte d’eau, la vie et un cm3 d’air, l’oxygène dont on a besoin… Si je respecte cela, alors je peux changer le monde… »
Par cette allocution qu’on lui connaît, Jean-François Bernardini, leader des Muvrini, a présenté, ce mercredi à la maison de quartier des Cannes, à Ajaccio, le dernier album du groupe mythique.
Les Cannes ? Tout sauf un lieu anodin. « C’est à côté du collège des Padule, explique Julien Comelli, professeur au sein de l’établissement et dont les élèves de la classe bilingue (3e) ont participé à ce beau projet :
« Pianetta ». Une ode à la fraternité, l’amour et la solidarité que l’on retrouve tout au long de l’album. Seize chansons au total parmi lesquels « dui pulmoni », allusion aux forêts et aux océans, « i castagnoni », « libertà di pensà », « u saltere » toutes interprétées par le groupe accompagné de quelques-uns des élèves.
« Ce projet était dans nos têtes depuis longtemps, lance le chanteur, entre nos concert et tournées, on avait du mal à lui consacrer du temps. Il est destiné aux juniors autant qu’aux adultes. On s’est il y a un an, qu’il fallait s’y mettre. On a bossé mais c’est un travail d’équipe. On a impliqué les élèves des Padule. Il y a eu, dans la foulée, le projet des collégiens sur scène. Le CD présente seize titres. Ce sont des titres de conscience planétaire. Traités sans infantiliser en leur transmettant cette conscience de la planète pour dire à l’homme : prenons conscience de notre inconscience ! »
La langue corse occupe, bien sûr, dans ce beau projet, une place importante. « Il faut la porter et tout le monde peut faire un petit pas, reprend Jean-François Bernardini, la langue passe par le cœur. La bienveillance, c’est d’être exigeant. En musique, on ne peut pas tricher… »
L’après-midi s’est achevé autour du verre de l’amitié en compagnie de personnalités de la Ville (Simone Guerrini, adjoint déléguée à la culture) et même du monde culturel (Battista Acquaviva).
Le groupe se produira en décembre prochain à l’Auditorium de Montreux en compagnie de 200 choristes. Toujours dans le même esprit…





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89007 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 45889 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39243 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 403