Corse Net Infos - Pure player corse

Nouvelle DSP des transports aériens : Des prix en légère baisse et la mise en place d’un tarif résident « sous conditions »


Rédigé par le Lundi 5 Octobre 2015 à 18:10 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 14:44


Un tarif résident en baisse de 10 % et la mise en place d’un nouveau tarif résident « sous conditions », telle est l’essence des nouvelles conventions de délégation de service public en ce qui concerne les lignes aériennes au départ des quatre aéroports corses vers Marseille, Nice et Paris Orly, adoptées vendredi dernier par l’Assemblée de Corse. Des nouveaux tarifs qui entreront en vigueur dès le 25 mars prochain


Nouvelle DSP des transports aériens : Des prix en légère baisse et la mise en place d’un tarif résident « sous conditions »
Vendredi dernier, lors de la session, l’Assemblée de Corse a adopté les nouvelles conventions de délégation de service public en ce qui concerne les lignes aériennes sur le bord à bord et vers Paris Orly.
Des nouvelles conventions de délégation de service public qui s’appliqueront dès le 25 mars 2016, et ce pour les quatre années à venir, et qui actent une légère baisse des tarifs résident sur le bord à bord, et le maintien au même prix de celui-ci vers Paris Orly.
En effet, un billet aller retour Corse-Marseille au tarif résident coûtera désormais 120 euros, tandis que le billet aller-retour à destination de Nice tombera à 114 euros.
 
Autre nouveauté, dans le but « d’une amélioration du service public au bénéfice des résidents », cette nouvelle délégation de service public prévoit également la mise en place d’un tarif résident « sous conditions ». « Il va permettre aux Corses qui feront des séjours très réduits sur le continent, d’avoir un tarif encore plus attractif que le tarif résident », détaille à ce titre Paul-Marie Bartoli, le président de l’Office des Transports de la Corse (OTC).
Dans le cadre de ce tarif résident « sous conditions », un billet Corse-Marseille s’élèvera ainsi à 60 euros HT, un billet Corse-Nice à 54 euros HT, et un Corse-Paris à 130 euros HT. Cependant  pour obtenir un billet à ce tarif préférentiel, il faudra, comme son nom l’indique, réunir certaines conditions.
Ainsi, outre avoir sa résidence principale établie en Corse, il faudra effectuer l’achat du billet dans les 45 jours précédent le voyage ; effectuer l’aller-retour à partir de, ou vers la Corse au moyen de billets achetés en Corse ; et la durée du séjour devra être au minimum de 4 jours et au maximum de 6 jours. Petite modulation pour les enfants mineurs de parents divorcés dont l’un réside en Corse, pour les jeunes résidents scolarisés sur le continent, et pour les étudiants âgés de moins de 27 ans pour lesquels la durée durée devra être comprise entre 3 et 29 jours.
 
De par leur vote, ce vendredi, les élus ont par ailleurs validé les compensations financières accordées aux compagnies Air Corsica, Air France et Hop ! qui assureront donc les liaisons sur bord à bord et vers Paris. En tout, ce sont 72 millions d'euros, prélevés sur l’enveloppe de continuité territoriale, qui seront déployés entre 2016 et 2020, soit 11 millions de moins que ce qu’avaient demandé les compagnies.
 
Enfin, il est à noter qu’un amendement qui prévoit de permettre aux salariés des entreprises partenaires, que sont Air France et Air Corsica, de pouvoir assister aux comités techniques a été adopté.
Manon PERELLI




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 22:25 Aleria célèbre a Festa di a nazione

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85355 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40818 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346