Corse Net Infos - Pure player corse

Michel Barat : « L’enseignement professionnel est une arme contre le chômage »


Rédigé par le Vendredi 4 Septembre 2015 à 00:16 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 15:01


En ce jeudi de rentrée scolaire, le recteur de l’Académie de Corse, Michel Barat, était en visite dans deux établissements de la région ajaccienne. L'occasion pour lui de valoriser la voie professionnelle mais aussi de revenir sur les nouveautés de cette rentrée 2015


Michel Barat : « L’enseignement professionnel est une arme contre le chômage »
Comme à l’accoutumée, le recteur de l’Académie de Corse, Michel Barat, s’est astreint à l’exercice de la visite d’établissement le jour de la rentrée. Et en ce jeudi matin, c’est au lycée professionnel du Finosello à Ajaccio, qu’il avait tenu à être présent.
Une visite qui ne doit rien au hasard, durant laquelle il a tendu à valoriser la voie professionnelle.
«  Nous tenons dans cette académie, mais c’est aussi la politique de la ministre de l’éducation, à mettre l’accent sur les lycées professionnels comme voie de la réussite.  Nombre de jeunes gens qui voulaient au départ aller dans les lycées généraux, s’épanouissent aujourd’hui dans les lycées professionnels. C’est une voie à faire connaître », souligne-t-il d’emblée.
 
Souvent considérés comme une voie de garage, les lycées professionnels ont en effet  du mal à se débarrasser de cette mauvaise image qui leur colle à la peau. Or, s’ils sont encore mal valorisés, ils seraient forts de grands mérites, bien trop souvent passés au second plan : « Dans un temps où il est difficile de trouver du travail, si sortent des lycées des jeunes gens qui ont acquis des compétences pour avoir un métier, ils ont beaucoup plus de chance de ne pas être chômeurs. L’enseignement professionnel est une arme contre le chômage », insiste-t-il.
 
Aujourd’hui, il existe quatre lycées professionnels dans l’île. Quatre établissements que le recteur a également particulièrement tenu à distinguer au regard de leur originalité dans la manière d’enseigner : « Aucun professeur de lycée professionnel ne se contente d’enseigner. Il accompagne aussi les élèves. C’est peut être au sein des lycées professionnels que nous trouverons les sources pour nourrir les réformes de l’ensemble du système éducatif et la modification de ce qu’est le métier d’enseignant », détaille-t-il ainsi.
 
Les nouveautés de la rentrée 2015
A l'instar de chaque année, la rentrée  a apporté son lot de nouveautés. Et si aucun chamboulement majeur n’est à noter, le cru des réformes millésime 2015 s’inscrit dans un cadre bien plus large selon le recteur : « On est dans la poursuite d’une refondation, de la mutation de l’école », explique-t-il.
 
« Tout d’abord, c’est l’année où on va préparer la réforme du collège », rappelle-t-il en premier lieu. A ce titre, il était jeudi après-midi au collège de Porticcio afin d’évoquer la question. « C’est aussi l’année dans laquelle il y aura une modification sur le baccalauréat puisque les élèves qui ont échoué l’année dernière garderont les notes des disciplines dans lesquelles ils ont réussi », continue-t-il.
 
Autre évolution notable, l’entrée en vigueur du nouveau programme de maternelle qui organisera dorénavant les enseignements en cinq domaines d’apprentissages : mobiliser le langage dans toutes les dimensions ; agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique ; agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques ; construire les premiers outils pour structurer sa pensée ; et explorer le monde.

Par ailleurs, la rentrée 2015 verra l’installation des enseignements moraux et civiques. Des enseignements qui tendent à la fois à valoriser les valeurs qui fondent la République et la démocratie, à favoriser le développement du vivre ensemble, et visent également à l’acquisition d’une culture morale et civique.  « Ils ont été mis sur l’ensemble des parcours, de la maternelle au lycée. Bien sûr de manières différentes et répartis différemment », précise le recteur. 

Enfin, il est à noter que dans l’Académie de Corse, cinq collèges vont participer à l’expérimentation des tablettes en classe de 5ème, à savoir les collèges de Moltifao, Montesoro, Fesh, L. Boujot et du Taravu.
 
Manon PERELLI




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 11:10 Après les incidents : ACA, une décision courageuse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85569 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40967 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348