Corse Net Infos - Pure player corse

Meurtre de Jérémy Mattioni : Au moins deux armes…


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Jeudi 13 Décembre 2012 à 21:38 | Modifié le Jeudi 13 Décembre 2012 - 23:11


Les obsèques de Jérémy Mattioni, 30 ans, abattu le 7 décembre sur le parking de la résidence Saint-Antoine à Calvi, où il résidait ont été célébrées mercredi en l’église Sainte-Marie Majeure de Calvi, en présence d’une foule recueillie.


Meurtre de Jérémy Mattioni : Au moins deux armes…
Cinq jours après le guet-apens qui a couté la vie à Jérémy Mattioni, les proches et amis de la victime ont assisté mercredi à 15 heures à ses obsèques célébrées en l’église Sainte-Marie Majeure de Calvi.
C’est le père Ange-Michel Valery, archiprêtre de Calvi qui a célébré qui a présidé la messe de requiem.
L’ombre de Jeanne, son épouse qui n’a pu assister à la cérémonie,  planait dans l’église où l’émotion se lisait sur tous les visages.
Plus de 200 personnes ont ensuite accompagné Jérémy jusqu’à sa dernière demeure, au cimetière de Calvi, comme la famille l’avait souhaité.
En cette douloureuse circonstance, Corsenetinfos présente à  son épouse Jeanne Mattioni, sa mère Isabelle Szakvary, à son frère Anthony, à sa grand-mère Gyongyi Szakvary et à toutes les personnes que ce deuil afflige, ses sincères condoléances.

Au moins deux armes
Du côté de l’enquête, malgré le grand mutisme des enquêteurs, il semble se confirmer qu’au moins deux armes ont été utilisées. Jérémy Mattioni qui rentrait chez lui après avoir récupéré  à l’école le fils de son épouse, né d’une première union, a été pris sous le feu des armes alors qu’il venait tout juste de stationner son  véhicule sur le parking de la résidence plongé dans le noir. Sous une pluie battante, la victime a réussi à s’extraire de son véhicule, avant de s’écrouler une vingtaine de mètres plus loin, mortellement touché.
Sous le feu des tireurs tapis dans l’ombre, le petit Jean-Paul qui se trouvait à l’arrière du véhicule a été légèrement blessé.
C’est au centre hospitalier de Bastia où il a été admis en état de choc qu’il se remet lentement de cette soirée cauchemardesque.
L’enquête confiée aux policiers de la  JIRS de Marseille se poursuit et, tout est mis en œuvre pour tenter de d’interpeller les auteurs de ce meurtre.
Sur place, les enquêteurs reconstituent avec beaucoup de minutie l’emploi du temps de la victime dans les heures et les minutes précèdent sa mort. Toutes les personnes qui sont intervenues pour lui porter secours après la fusillade ont également été entendues.
Les enquêteurs fouillent aussi dans le passé de Jérémy qui s’était marié au mois de juin dernier. On sait  aussi que le jeune homme était connu des services de police et qu’il avait été détenu avant d’être remis en liberté sous contrôle judiciaire.







Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 15:06 Âne corse : Hè nata Muvrella

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41483 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37