Corse Net Infos - Pure player corse

Les lycéens ajacciens plongés dans le monde de la presse durant une matinée


Rédigé par le Mardi 24 Mars 2015 à 00:56 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 16:08


Le lycée Laetitia recevait lundi matin le premier rendez vous de la « 26ème semaine de la presse et des médias à l’école ». A cette occasion, une centaine de lycéens venus de l'ensemble des établissements ajacciens ont pu débattre avec Ariane Chemin, grand reporter au Monde, et Annick Peigné-Giuly, présidente de Corsicadoc et ancienne journaliste de Libération, après avoir visionné un documentaire sur la vie d’une rédaction durant les élections présidentielles de 2012


Les lycéens ajacciens plongés dans le monde de la presse durant une matinée
Le timing était plutôt bien choisi. Au lendemain du premier tour des élections départementales, dans la salle de théâtre du lycée Laetitia ,une centaine de lycéens venus des différents établissements ajacciens étaient rassemblés pour assister à la projection du documentaire « Les gens du Monde » d’Yves Jeuland, lundi matin. Une projection un peu particulière qui ouvrait la « 26ème semaine de la presse et des médias à l’école ». Il faut dire que sous l’objectif du réalisateur, c’est la vie quotidienne des journalistes politiques de la rédaction du quotidien le Monde durant la campagne présidentielle de 2012 que ces jeunes gens allaient bientôt découvrir.
 
« C’est un film qui va vous apporter énormément d’informations sur le métier de journaliste », prévient Annick Peigné Giuly, présidente de Corsicadoc et ancienne journaliste de Libération, dont l’association organisait cette rencontre en partenariat avec le Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information (CLEMI).
Durant l’heure et demi que durera le visionnage du documentaire, les lycéens, très attentifs la plupart du temps, laisseront parfois échapper quelques rires, au gré des traits d’humour et des situations cocasses retranscrites sous l’œil de la caméra. Mais aussi leur surprise, parfois, en découvrant certains détails de cette vie singulière que celle d’une rédaction d’un quotidien comme le Monde.
 
Un débat autour du métier de journaliste
 
Le documentaire se finit. Les lumières se rallument. Ariane Chemin, grand reporter au Monde aperçue dans le documentaire, a rejoint les jeunes lycéens ajacciens pour échanger avec eux autour de son métier.
Et le premier thème du débat ne tarde pas à s’imposer de lui-même : « A une époque, tout le monde lisait le Monde. Aujourd’hui la presse écrite traverse une crise. Le Monde, version papier, se vend beaucoup moins. Dans ce documentaire vous avez pu observer cette époque particulière où web et presse écrite ont commencé à se mélanger », expose-t-elle à ceux qui sont nés dans une génération où peu lisent encore des journaux papier.
 
Plusieurs mains se lèvent. Certains lycéens sont désireux de comprendre jusqu’où peut aller la connivence entre médias et politiques, et particulièrement dans un média étiqueté par une couleur politique apparente comme le Monde. « Etre journaliste ce n’est pas être écrivain. Un article est relu plusieurs fois avant d’être publié. Et ces relectures servent justement à éviter cette tentation d’être parfois injuste », vient les rassurer la reporter.
 
La révolution Twitter
 
Autre thème que la journaliste entend ensuite développer : l’avènement de Twitter, outil familier de ces jeunes gens, et la révolution qu’il a engendré, en bouleversant quelque peu le traitement de l’information. «  Twitter permet de donner des informations que ne donnerait pas un article. Il ne faut pas reprendre des phrases que l’on va retrouver partout. Il faut arriver à prendre une photo, à trouver un détail pour alimenter le live », leur explique-t-elle, en soulignant par ailleurs que cet outil peut aussi avoir de graves dangers pour la presse à l’instar de la désinformation, ou de la manipulation. « Sur Twitter il faut faire très attention. Vérifier l’information avant de la relayer ».
 
Les lycéens, pas en reste pour animer ce débat très riche, viendront ensuite poser de nombreuses questions relatives au traitement parfois difficile de l’information, à la déontologie, ou encore à la difficile conciliation de ce métier avec une vie privée.
« C’est un métier stressant. On est attaqué de tous les côtés. On se fait insulter. Les gens nous menacent. Parfois on se retrouve même devant la justice », confiera-t-elle.
 
« Un métier merveilleux »
 
Avant de reprendre quelques instants plus tard, le sourire aux lèvres: « C’est un métier merveilleux. Tous les matins je me lève en me disant que je fais un métier formidable ».
Retraitée de Libération depuis 9 ans, Annick Peigné Giuly, ne tarissant également pas d'éloges sur cette profession, ajoutera quant à elle qu’on ne quitte jamais vraiment ce métier : « Je pense qu’être journaliste c’est avant tout avoir une curiosité par rapport au monde ».
 
Au terme de ce débat, les élèves, visiblement ravis, auront du mal à quitter la salle. A l’exemple de Mariam, rédactrice en chef du journal du lycée Laetitia, et désireuse d’embrasser, elle aussi, une carrière dans la presse qui ne manquera pas de souligner cette chance qui lui a été offerte d’avoir pu rencontrer une grande reporter au sein du lycée. « On a pu lui poser directement des questions et avoir des réponses claires », dira-t-elle.
 
Ravie, elle aussi, la grande reporter parisienne a été quelque peu impressionnée par le niveau du débat : « C’était super ! D’habitude il faut toujours chercher les questions et là il fallait les arrêter. Puis c’était des questions vraiment malignes. C’était vraiment du haut niveau ! », se réjouira-t-elle avant de quitter l’établissement.
 
Une rencontre similaire à Bastia mardi
 
Dans le cadre de la semaine de la presse et des médias à l’école, le CLEMI et Corsicadoc, organise depuis plusieurs années ces rencontres lycéennes qui permettent donc aux jeunes d’échanger avec un acteur du monde de la presse.
« Depuis quelques années, on avait envie, nous en Corse, de faire quelque chose en direction spécifiquement des lycéens. De là sont nées les rencontres lycéennes. Durant la semaine de la presse, il y a ainsi deux rencontres, une à Ajaccio, une à Bastia qui regroupent des élèves des lycées de la ville. L’idée c’est de leur faire rencontrer une certaine pointure, parce qu’on considère que les lycéens sont pratiquement des adultes et ont beaucoup de questions », explique Marie Pieronne, coordinatrice académique CLEMI, rajoutant que : « Cette année, est une année spéciale à cause de l’attentat de janvier. On s’est rendu compte que dans les lycées il y avait eu une très très forte émotion. Et forcément cette semaine de la presse a donc une couleur particulière. Son thème a été changé d’ailleurs pour devenir la liberté d’expression ».
 
Mardi matin, ce sera ainsi au tour des lycéens bastiais de rencontrer Ariane Chemin et Annick Peigné Giuly qui viendront animer un tel débat à l’IRA.
A noter que d’autres actions et activités pédagogiques seront organisées tout au long de la semaine au sein des établissements scolaires.

Manon PERELLI
 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85122 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40737 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344