Corse Net Infos - Pure player corse

Le projet « Mediterraneo in ReteMe.R », la coopération au cœur de la méditerranée


Rédigé par le Dimanche 1 Novembre 2015 à 15:45 | Modifié le Dimanche 1 Novembre 2015 - 22:52


Dans le cadre du programme européen « Mediterraneo in ReteMe.R » financé par le programme Italie-France Maritime 2007-2013, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Corse-du-Sud s’est associée à plusieurs partenaires italiens et ont, conjointement, engagé une démarche qui vise à favoriser les relations et collaborations entre les entreprises des zones citées dans 3 filières : le tourisme innovant et durable, les biotechnologies “bleues et vertes”, les énergies renouvelables “bleues et vertes”. La dernière phase de restitution des résultats a eu lieu récemment dans les locaux de la CMA2A.


Le projet « Mediterraneo in ReteMe.R », la coopération au cœur de la méditerranée
Le projet “Mediterraneo in ReteMe.R » financé par le Programme Italie-France Maritime 2007-2013 a été réalisé dans le but d’améliorer et d’accroître la coopération et l’intégration de réseaux d’entreprises de quatre zones maritimes. En effet, l’unicité autour d’un projet commun représente un point fort dans la réalisation du projet. Les quatre zones concernées sont les suivantes : Ligurie, Toscane, Sardaigne, Corse et une partie de la région PACA (Alpes Maritimes).
Ainsi, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Corse du Sud associée à plusieurs partenaires italiens ont, conjointement, engagé une démarche qui vise à favoriser les relations et collaborations entre les entreprises des zones citées dans 3 filières : le tourisme innovant et durable, les biotechnologies “bleues et vertes” et les énergies renouvelables “bleues et vertes”.

Les objectifs
Le programme regroupe plusieurs participants s’associant avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Corse-du-Sud, avec comme chef de fil l’Universita di Genova qui dispose de 5 écoles, 22 départements, 22 centres de recherche, 14 centres de recherche interuniversitaires, deux centres d'excellence.
L’objectif du projet « Me.R », de par ces collaborations transfrontalières est de satisfaire un besoin commun entre les entreprises corses, continentales et italiennes, qui pourraient constituer un réseau, par le biais de la réalisation d’activités telles que : des échanges d’informations ou de prestations de nature commerciale, industrielle, technologiques ou techniques ; La participation à des manifestations communes ; La participation à de la sous-traitance ; La négociation avec des tiers ; La création de groupes d’achat et de vente pour bénéficier d’une économie d’échelle dans la négociation avec l’acheteur ou le vendeur principal ; La recherche de financement…
 
Les trois phases principales du Me.R
PHASE I - Analyse comparative des réglementations en vigueur - française et italienne - dans le domaine de contrats de réseau et d’entreprise et de contrats similaires ; élaboration de lignes directrices pour les entreprises intéressées à formaliser leurs modalités de coopération aussi transnationales.
Phase II - Animation des territoires visant à cataloguer soit les compétences soit les besoins, y compris dans le domaine de la formation des entreprises et à identifier les parcours possibles de partenariat dans les trois filières : Interviews avec les porteurs d’intérêt (associations professionnelles, incubateurs, centres de recherche, etc.), visites, entretiens et questionnaires auprès des entreprises potentiellement intéressées à la coopération transfrontalière; 12 ateliers thématiques destinés aux entreprises des divers secteurs d'intérêt.
PHASE III – Création et mise en œuvre des réseaux à travers une série coordonnée d’actions de scouting, audit, coaching en entreprise : environ 30 rencontres avec des entreprises associées pour une évaluation plus précise des idées de projet. Réalisation d'une base de données (accessible aussi sur le site web) d’au moins 200 entreprises ventilées par filière et secteur. Sélection d'environ une cinquantaine d’entreprises, sur la base des résultats des phases précédentes et des idées de projets envisagées et en raison de leur intérêt concret à former des coopérations transfrontalières. Elles sont accompagnées dans cette phase afin de les aider à examiner d’une façon approfondie leurs idées, à vérifier les plans stratégiques, les nécessités et les besoins.
Après la présentation des résultats et des perspectives, la fin de matinée a été consacrée à la visite du pôle méditerranéen de formation et d’hébergement d’Ajaccio.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85270 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40789 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345