Corse Net Infos - Pure player corse

Le marathon du comité de suivi des fonds européens


Rédigé par le Mercredi 16 Octobre 2013 à 22:20 | Modifié le Jeudi 17 Octobre 2013 - 00:10


Un marathon. C'est ce à quoi ressemble le parcours du comité de suivi des fonds européens qui se réunit depuis mardi en Corse sous la coprésidence du préfet de Corse et du président du conseil exécutif avec les représentants de la commission européenne Lucio Paderi, rapporteur régional de la DG Regio, Liborio Licata, rapporteur régional de la DG Emploi, Mme Elvira Bakker, rapporteur régional de la DG AGRI. Ajaccio, San Giuliano, Aghione, Altiani, Corte et retour sur Ajaccio au terme de la journée : ce n'est pas à une promenade de santé à laquelle se sont adonnés, réprésentants de l'Etat, de la collectivité territoriale et les membres de la délégation européenne.


Le marathon du comité de suivi des fonds européens
Le marathon, entamé la veille à Ajaccio, s'est poursuivi mercredi matin à San Giuliano d'où sort de terre Corsic'Agropole. Implanté au coeur de la côte orientale, Corsic’Agropôle est un pôle structurant de recherche et développement en Corse, ouvert sur l’Euro-Méditerranée. Il contribue à la gestion de l’espace et des territoires pour le développement des productions végétales. 

La structure vise à rassembler en un même lieu différents partenaires autour d’un objectif commun : inscrire la dynamique économique des filières en arboriculture et viticulture insulaires dans une perspective de développement durable. Cette initiative s’appuie sur un projet partagé de production de références, d’expertises et de valorisation, par une mise en synergie des acteurs et des moyens alliant complémentarité et interactivité. Ce projet est centré sur les démarches de certification de la qualité des productions. 

Centré sur les filières locales de production végétales, la future plateforme de Corsic’Agropôle facilitera la mise en oeuvre des projets de recherche, de formation et de développement répondant aux préoccupations du monde agricole de Corse. 

Cette plateforme de recherche et d’expérimentation dans le domaine du secteur végétal a été souhaitée par un acteur national de la recherche, l’INRA, et plusieurs acteurs économiques régionaux : l’AREFLEC, le CIVAM Bio et le CIRVI. D’autres membres la composent : la chambre régionale d’Agriculture, la Collectivité territoriale de Corse via l’office de développement agricole et rural de Corse, la communauté de communes de la Costa Verde et la commune de San Giuliano, ainsi que le centre interprofessionnels des Vins de Corse (CIVC), le centre de coopération International en recherche agronomique (CIRAD), l’union des vignerons propriétaires «Uva Corsa», et l’Association d’organisation de producteurs de fruits de Corse (AOP Fruits de Corse). 
C'est là, que Mercredi matin, Jean-Claude Ribaut, président de Corsic'Agropôle, a accueilli la délégation conduite par Christophe Mirmand préfet de Corse, Jean-Louis Luciani, président de l'Odarc, Lucio Paderi ainsi que les représentants institutionnels européens, ministériels et insulaires qui étaient à leurs côtés.     

Tour à tour les représentants de l'Inra, de l'Areflec, le Civam Bio et du Cirvi ont exposé les activités de chaque structure puis Jean-Claude Ribaut a refait un peu l'histoire de l'agrumiculture insulaire des années 80 à aujourd'hui jusqu'à la réalisation de ce projet commun, Corsic'Agropôle.

Après quoi, Pierre-Jean Monti, d'atel'erarchitecture, entraîna tout le monde sur le terrain pour une visite du chantier. Au passage Christophe Mirmand, Jean-Louis Luciani et Lucio Paderi ont scellé, en commun, dans l'un des futurs murs de la structure, l'acte symbolique concrétisant l'accord parfait entre l'Etat Français, la Collectivité territoriale de Corse et l'Europe…



Ce qu'il faut savoir

Le comité de suivi permet de s’assurer du bon déroulement de l’exécution et du financement des programmes européens. C’est donc l’occasion de réunions techniques, de visites sur sites et d’orientations sur la gestion des programmes. 

Afin de garantir la complémentarité et la cohérence d'intervention des fonds européens en région, un comité de suivi unique est créé. Instance partenariale stratégique, ce comité de suivi joue un rôle essentiel dans la vie d’un programme opérationnel en s’assurant de l’efficacité et de la qualité de sa mise en oeuvre. 


Le comité de suivi régional des programmes européens est commun aux programmes et fonds structurels mis en oeuvre en Corse pour la période 2007-2013, soit : 

- le programme opérationnel régional du Fonds européen de développement régional (FEDER) 

- le volet régional pour la Corse du programme opérationnel national du Fonds social européen (FSE) 

- le volet régional du programme de développement rural hexagonal du Fonds européen agricole de développement rural (FEADER) 

- le volet régional pour la Corse du programme opérationnel national du Fonds européen pour la pêche (FEP). 
 
Ces programmes s’inscrivent dans l’Objectif « Compétitivité régionale et emploi ». 

 

La plateforme de Corsic’Agropôle a été financée grâce au FEDER. 

 
Mercredi après Corsic'Agropôle, le comité de suivi a visité la SAEML Corse Bois-Energie à Aghione, la station d'élevage de l'Odarc à Altiani et le réseau de chaleur de Corte. Jeudi le comité se rendra à la chambre de métiers de la Corse-du-Sud où, outre les formations professionnelles, il s'intéressera à la création du pôle de formation aux énergies renouvelables.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85277 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345