Corse Net Infos - Pure player corse

Le Mouvement Corse Démocrate enfin sur les rails !


Rédigé par Nicole Mari le Dimanche 23 Novembre 2014 à 21:58 | Modifié le Lundi 24 Novembre 2014 - 00:59


Pari réussi pour François Tatti, dimanche soir à la salle polyvalente de Lupinu à Bastia, où plus de 300 personnes sont venues assister, au lancement du Mouvement Corse Démocrate (MCD), dont il est le fondateur et le président. A ses côtés, ses soutiens de la campagne municipale et les conseillers municipaux issus de sa liste. Celui qui se présente comme le leader de la gauche bastiaise a expliqué sa démarche fondée sur le débat citoyen et lancé un appel à le rejoindre pour faire de la politique autrement et sérieusement. Explications, en vidéo, pour Corse Net Infos, de François Tatti, président du MCD, conseiller territorial et municipal et président de la Communauté d’agglomération de Bastia (CAB), et de Jean-Marc Venturi, vice-président de la Chambre d’agriculture de Haute-Corse.


François Tatti, entouré du bureau provisoire du MCD : Marie-Claire Poggi, Françoise Vespérini et Jean-Marc Venturi, ainsi que du conseiller municipal, Julien Morganti.
François Tatti, entouré du bureau provisoire du MCD : Marie-Claire Poggi, Françoise Vespérini et Jean-Marc Venturi, ainsi que du conseiller municipal, Julien Morganti.
Personne ne croyait vraiment qu’il s’y résoudrait. Peut-être lui-même a-t-il beaucoup réfléchi, hésité, douté, avant de sauter ce pas décisif… dont la genèse a été plus lente que prévue. Il l’avait annoncé pendant la campagne électorale et l’avait programmé pour juin dernier. C’est finalement ce 23 novembre que François Tatti lance, avec 5 mois de retard, son mouvement politique : Mouvement Corse Démocrate (MCD), lors d’une assemblée générale constitutive qui a réuni entre 300 et 350 personnes à la salle polyvalente de Lupinu à Bastia. Des militants, des électeurs, des chefs d’entreprises, des amis… et même des curieux sont venus en nombre plus grand que les organisateurs, eux-mêmes, ne l’avaient escompté. Ils sont venus soutenir, mais surtout écouter attentivement celui qui se présente comme le leader de la nouvelle gauche bastiaise et qui promet la vérité et le changement.
 
Un bureau provisoire
« Nous voulons rebattre les cartes politiques pour travailler autrement. On ne peut plus faire dans les schémas anciens, dans l’affichage, dans le superficiel... Je n’ai pas appelé de vedettes, non pas qu’il n’y en avait pas, mais parce que nous voulons construire sur le fond avec les militants. Nous avons décidé de faire les choses à l’endroit en partant des militants et en établissant les statuts. Ce que personne ne fait jamais en Corse ! », précise François Tatti. Peu d’élus effectivement, à part les conseillers municipaux issus de sa liste. A la tribune, il est entouré d’un bureau provisoire composé de trois fidèles : Jean-Marc Venturi, vice-président de la Chambre d’agriculture de Haute-Corse, prend la vice-présidence du MCD. Marie-Claire Poggi, ex-conseillère municipale de l’ancienne majorité qui l’a suivi dans sa dissidence, est nommé Secrétaire du MCD. Françoise Vesperini, conseillère municipale, est trésorière. Officiant également à ses côtés, un autre conseiller municipal, Julien Morganti.
 
Un chemin long
Le fondateur du MCD revient sur les raisons qui l’ont poussé à créer son propre mouvement politique, sur l’union « nécessaire » qui a porté la victoire à Bastia et sans laquelle, peut-être, il ne serait pas là ce soir, et sur son engagement de campagne de « construire une démarche de gauche moderne à Bastia ». Il explique la démarche, pose la méthode et demande aux militants de s’investir : « Je vous fais une invitation à un travail politique sérieux, comme la politique doit le faire. Plus qu’aux échéances électorales et à leurs résultats, j’attacherai de l’importance à ce que nous produisions ensemble de la valeur ». Il prévient qu’un mouvement politique ne se bâtit pas en un jour, qu’il ne faut pas s’attendre à des victoires rapides et propose de travailler sur la durée. « Je vous propose un chemin long, pas un chemin où l’on gagnera tout de suite. Nous vous convions pour semer pour demain ».
 
Une démarche à construire
S’il annonce la participation du MCD à tous les prochains scrutins, François Tatti récuse l’accusation qu’on lui fait d’avoir créé ce parti uniquement pour servir ses ambitions électorales, notamment lors des prochaines Territoriales : « Ce mouvement est tout le contraire d’une écurie qui irait promouvoir telle ou telle personne. C’est le début d’une démarche qui va se construire, et pas seulement pour une élection ». Il dévoile sa stratégie d’expansion : consolider le socle bastiais et entreprendre, dans les trois prochains mois, un périple dans tous les territoires de l’île pour tenir des réunions thématiques sur le PADDUC (Plan de d’aménagement et de développement rural de la Corse). En janvier prochain, une nouvelle assemblée générale élira un nouveau bureau exécutif, un Comité d’arbitrage et un Conseil politique et citoyen qui aura la charge d’élaborer les orientations politiques et de désigner les candidats aux élections. A suivre...
 
N.M.
 

Réactions de François Tatti et de Jean-Marc Venturi





Corse | Entretiens | Elections | Institutions


Les plus récentes