Corse Net Infos - Pure player corse

Le 2ème contrat local de santé de Corse a été signé à Cargèse


Rédigé par Lydie Colonna le Samedi 6 Juillet 2013 à 13:19 | Modifié le Dimanche 7 Juillet 2013 - 01:30


Le 2ème contrat local de santé de Corse a été signé récemment à Cargèse (Corse-du-Sud). François Garidacci, le maire de la commune Jean Jacques Coiplet, directeur de l’agence régionale de santé (ARS) ont scellé cet accord. C’est le second CLS signé en Corse après Porto Vecchio il y a quelques jours.


Qu’est un contrat local de santé ?

Lors de la signature du CLS
Lors de la signature du CLS
La loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoires » (HPST) a été adoptée en juillet 2009. Elle permet  d’adapter les politiques de santé aux spécificités des territoires et de leurs populations. Dans le cadre de cette loi des Projets Régionaux de Santé  (PRS) sont mis en place.
Ces PRS définissent les objectifs pluriannuels des politiques de santé que mène l’ARS. Ils prennent en compte les orientations nationales de la politique de santé et les dispositions financières fixées par les lois de financement. Un PRS est constitué de deux éléments : un plan stratégique qui fixe les orientations et les objectifs de santé pour la région ; des schémas régionaux de mise en œuvre en matière de prévention et d’organisation des soins. Ce sont les contrats locaux de santé (CLS).
Le CLS est donc inscrit dans le schéma régional du PRS. Il porte sur la promotion de la santé, la prévention, les politiques de soins et l’accompagnement médico-social.
Le CLS participe à la construction des dynamiques territoriales de santé. Il permet la rencontre entre les projets de l’ARS et les aspirations des collectivités locales pour mettre en œuvre des actions correspondant aux besoins des populations. C’est un outil souple et modulable, contrat signé entre les collectivités territoriales et les ARS avec donc une stratégie et des objectifs définis en commun, un programme d’actions construit à partir des besoins locaux et un suivi et une évaluation des résultats réalisés conjointement.
Le CLS a deux objectifs prioritaires : réduire les inégalités sociales et mettre en place des solutions pour une prise en charge de proximité. Il doit mobiliser l’ensemble des acteurs concernés autour d’un projet commun, faciliter les dynamiques locales et la coordination des financements.

Le CLS de Cargèse

(Photos Lydie Colonna)
Le périmètre retenu est celui de la ville sachant que le contrat pourra s’élargir aux communes périphériques qui le souhaitent par un avenant à ce contrat.
Il s’oriente sur 3 axes stratégiques : 
Les axes stratégiques Les objectifs
agir pour la santé des enfants et des jeunes
 
Promouvoir une vie affective et sexuelle respectueuse et épanouissante
Développer la prévention bucco-dentaire
Promouvoir une alimentation équilibrée
Promouvoir des comportements favorables à la santé
Organiser l’accès aux soins pour tous Conforter l’offre de soins de 1er secours, de permanence des soins
Promouvoir le pôle de santé de Cargèse
Promouvoir la mobilité des professionnels
Favoriser le maintien à domicile Soutenir les professionnels dans la prise en charge à domicile
Anticiper la perte d’autonomie des personnes âgées
Impliquer et soutenir les aidants
  
Le comité de pilotage constitué lors de l’élaboration de ce CLS sera chargé du suivi et de l’évaluation et se réunira pour ce faire au moins une fois par trimestre.
Ce CLS est conclu pour une durée de 3 ans (2013-2015) au cours desquels il pourra être complété ou modifié en accord avec les deux parties signataires.
C’est dans les locaux de la mairie de Cargèse qu’a eu lieu la signature du dit contrat en présence des deux signataires, le maire de la ville et le président de l’ARS, en présence du docteur Dominique Poggi, à l’initiative de ce projet mais aussi de plusieurs autres professionnels de santé de la commune très actifs dans l’élaboration de ce contrat.
Le maire ta tenu à préciser que ce projet repose sur une vraie dynamique locale, que tout part des professionnels de santé et des besoins qu’ils ont relevé au sein de la population. François Garidacci était fier de dire, car cela est suffisamment rare pour être précisé," l’adhésion rapide des professionnels de santé du secteur".
Dominique Poggi, adjoint au maire et initiateur de ce projet, a remercié l’ARS pour son aide. Il a souligné lui aussi la synergie de tous les acteurs médicaux et paramédicaux. Pour lui, le CLS correspond aux besoins évoqués lors de la mise en place du projet du pôle santé. «C’est un projet intéressant au niveau sanitaire mais surtout c’est un projet à la dimension réelle de ce que ce doit être pour une région comme la nôtre ».
Jean-Jacques Coiplet, a fait état; lui, de "moment historique" puisque le CLS de Cargèse est le second signé en Corse. "Ceci grâce, à la base, à une volonté de l’équipe municipale nécessaire car un CLS doit être managé par la mairie ; grâce à une adhésion rapide et solide des professionnels de santé, ce qui ne s’est jamais vu ailleurs ; grâce à l’engagement et au professionnalisme des professionnels de santé de l’ARS."

Unprojet d'EHPAD à Cargèse

La construction d’un EHPAD est prévue sur la commune de Cargèse. A ce nouvel établissement sera associée la création d’un pôle de santé pluridisciplinaire.
L’Union des mutualités de la Corse-du-Sud (UMCS) est maître d’ouvrage de cette opération.
L’établissement devrait permettre l’accueil de 24 personnes âgées soit 24 chambres individuelles dont 2 communicantes.
Le pôle santé, adossé à la construction de l’EHPAD prévoit de regrouper 3 médecins généralistes, 2 kinésithérapeutes, 4 infirmières, 1 dentiste, 1 pharmacien, 1 orthophoniste, 1 sage-femme. Se rajoute à cela une permanence d’assistance sociale, un PMI, une médecine du travail.
Les patients pourront ainsi bénéficier dans un même lieu d’une multiplicité de soins. Cet ensemble de compétences pourra surtout mieux s’articuler et se compléter du fait du regroupement. Il favorise la prise en charge du patient à domicile et retarde l’hospitalisation.
La possibilité de consultations ponctuelles sera offerte à d’autres intervenants extérieurs médicaux, paramédicaux ou sociaux.
Ce projet de maison de santé a pour but de maintenir et développer l’offre de soins en milieu rural, d’assurer la permanence, la continuité et la qualité des services proposés. Il répond à un besoin des professionnels de santé de rompre leur isolement et mettre en commun leurs compétences. 




1.Posté par mutuelle adhesion le 13/08/2013 08:47
Bonjour,
Je trouve que cet accord de la 2eme contra local de sante de Corse offre plusieurs possibilités en matière d'accès aux soins. Par exemple, la prise en charge du patient à domicile qui a été amélioré.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 23:37 I soldi corsi… C’est pour bientôt !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85349 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40811 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346