Corse Net Infos - Pure player corse

Le 2e REP de Calvi a sauté sur la passe de Salvador au Niger


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Samedi 18 Avril 2015 à 23:14 | Modifié le Dimanche 19 Avril 2015 - 00:09


Entre le 7 et le 13 avril dernier, environ 90 légionnaires parachutistes du 2e REP de Calvi ont sauté sur la passe de Salvador au Niger. L'information selon laquelle les parachutistes infiltrés ont été rejoints par une cinquantaine de militaires français et une trentaine de militaires nigériens en provenance de Madama. a été confirmée par l'Etat-Major des Armées


Le 2e REP de Calvi a sauté sur la passe de Salvador au Niger

Dans un article paru dans Ouest France, notre confrère Philippe Chapleau , spécialisé des affaires de Défense a annoncé que le 2e REP  de Calvi a sauté entre le 7 et le 13 avril, sur la passe de Salvador,dans le nord du Niger. Cette opération conjointe a eu lieu dans l'extrême nord du Niger .Objectif: la passe de Salvador, grand carrefour des trafics du Sahel. Particularité: trois sections du 2e REP ont sauté sur la passe. Un saut de nuit, semble-t-il. Les paras ont été appuyés par des cavaliers français et une trentaine de soldats nigériens, tous venus de la garnison de Madama. Au total 140 soldats français ont pris part à ce raid qui a permis de saisir des moyens logistiques (vivres, carburants, matériel de communication...).

Sur son site, l'Etat-Major des Armées a confirmé cette opération.
On peut y lire notamment : "Du 7 au 13 avril, dans la région des « trois frontières » au Nord du Niger, la force Barkhane a mené une opération de reconnaissance offensive, lancée par une opération aéroportée sur la passe de Salvador. Les 90 parachutistes infiltrés ont été rejoints par une cinquantaine de militaires français ainsi qu’une trentaine de militaires nigériens en provenance de Madama. Plusieurs plots logistiques ont été découverts (25 fûts d’essence vides, nourriture, etc.) et trois individus capturés par les forces armées nigériennes."
Lors d'un point presse , des précisions supplémentaires  ont été apportées.
"Nous n'avons pas été au contact de l'adversaire, nous n'avons pas détecté de mouvement dans la zone mais nous avons décelé des points logistiques, avec des fûts d'essence enterrés, de la nourriture et des bidons pleins de matériels divers permettant de soutenir des combattants en transit dans le désert (...). Des soldats nigériens, héliportés, ont de leur côté arrêté trois "sonnettes", c'est-à-dire des guetteurs du désert agissant vraisemblablement pour le compte de groupes armés", a déclaré le porte-parole, le colonel Gilles Jaron.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345