Corse Net Infos - Pure player corse

La première Casa médicale de Corse inaugurée à Calinzana


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 23 Avril 2014 à 17:42 | Modifié le Mercredi 23 Avril 2014 - 19:28


C’est en présence du préfet de Haute-Corse Alain Rousseau de de nombreuses personnalités qu’a été inaugurée ce matin à 11h45 A Casa Médicale di Calinzana régie par l’association « Domus Médica ». Cette maison de la santé pluri-professionnelle regroupe des médecins généralistes, des kinésithérapeutes, un ostéopathe, des psychologues une diététicienne permettra de faciliter l'accès aux soins pour tous en milieu rural


La première Casa médicale de Corse inaugurée à Calinzana

Les nombreux invités au rang desquelles, outre le préfet de Haute-Corse,  on comptait Paul Giacobbi, président de l’Exécutif de Corse, Jean-Jacques Coiplet, directeur de l’Agence Régionale de la Santé, Ange Santini, Maire de Calvi, conseiller territorial, Jean-Toussaint Guglielmacci, conseiller général de Calvi-Lumio, adjoint au maire de Calvi, Gilles Brun président de la Communauté de Communes de Calvi-Balagne, François Alfonsi, député européen, Dr Edmond Siméoni, médecin gastro-entérologue, Frédéric Guglielmi, secrétaire général de la sous-préfecture de Calvi, Rodolphe Santelli, maire de Lavatoggio, Jacques Santelli, maire de Zilia, Jean Paolini, adjoint au maire de Lumio et de nombreux professionnels de la santé étaient accueillis salle du Préau par le maire et conseiller général  de Calenzana Pierre Guidoni et le Dr François Agostini, à l’initiative de ce projet.
Le premier magistrat de Calenzana souhaitait à tous la bienvenue :
«  Nous sommes ici pour inaugurer la Maison de santé pluridisciplinaire de Calenzana. Elu du rural et fervent défenseur du maintien de la vie dans le monde rural, ju suis très heureux de pouvoir offrir à la population les services d’une MSP.
Avec l’ouverture de cet établissement, la première de ce type en Corse, la problématique de la désertification médicale semble résolue dans notre microrégion.
L’enjeu était pourtant de taille car la désaffection de la profession frappe en premier lieu les zones les moins peuplées 
».
Pierre Guidoni rappelait ensuite que la France a perdu 748 généralistes en 2012 et près d’un quart en exercice sont susceptibles de partir à la retraite, sans être remplacés, d’ici 2018.

Un projet innovant et original
Et de poursuivre :
«  La réalisation de ce projet ne s’est cependant pas faite sans peine. Que d’énergies déployées en effet, que de chemin parcouru !
 Chemin semé de doutes, d’espoirs, de discussions, de démarches parfois infructueuses mais toujours animées par un esprit de persévérance.
Cette persévérance, nous la devons tout d’abord à l’équipe de Domus Médica à l’initiative du projet et à son chef de file le Dr François Agostini qui a voulu structurer et développer l’offre médicale sur l’ensemble de notre canton.
Cette persévérance c’est aussi celle de mon conseil municipal qui a défendu avec force ce projet bénéfique à toute une population, sans arrière-pensée ni esprit de calcul.
Cette MSP est le fruit d’un travail en commun, le fruit d’une volonté commune
Innovant car comme je l’ai dit en préambule c’est le premier de ce type en Corse et original par sa structuration qui, à mon avis, est un gage de réussite.
Le genre de volonté qui force parfois la destinée.
C’est pour toutes ces raisons qu’aujourd’hui j’ai plaisir à dire que notre projet est innovant et original.
Innovant car comme je le disais en préambule, c’est le premier de ce type en Corse et original par sa structuration qui, à mon avis est un gage de réussite.
Ce que d’aucun qualifierait de partenariat Public-Privé permettra, je pense, d’éviter les écueils qui ont été fatals à 80% des projets similaires (MSP et Centre municipal de santé) ».
Pierre Guidoni dressait une courte analyse sur les raisons de ces échecs avant revenir sur ma MSP de Calinzana et de souligner « l’implication d’une collectivité qui soutient l’initiative privée  sans l’étouffer et sans s’étouffer financièrement. Nos partenaires ont ainsi financé, à hauteur de deux-tiers du programme la partie privative (leurs cabinets de consultations) et la municipalité de Calenzana le tiers restant, soit 200 000€, pour apporter de la valeur ajoutée aux soins, à savoir, une salle de réunion et de coordination, un local pour héberger des stagiaires ainsi qu’un cabinet destiné aux spécialistes assurant des permanences dans notre région
 »
Pour résumer ses propos, Pierre Guidoni osait cette belle formule : «  Avec Domus Médica ; In Médio stat virtus ».
Enfin, en conclusion, il remerciait chaleureusement l’Etat à travers l’ARS, la Collectivité Territoriale de Corse à travers l’ODARC.
«  Sans prétendre faire partie du corps médical, je prédis une bonne santé et une longue vie à Domus Médica, la MSP de Calinzana ».

Le fruit d’un travail collectif
Le Dr François Agostini prenait à son tour la parole pour remercier tous ceux qui ont œuvré pour que ce projet qui date de 2007 aboutisse enfin, avec une mention particulière à Xavier Pieri et Lisa Martelli.
Il développait ensuite les grands axes de cette structure créée dans l’unique but d’améliorer les soins, les conventions signées ou sur le point de l’être avec différents organismes, l’amélioration de la réponse à l’urgence, l’ancrage avec le Centre Hospitalier de Calvi-Balagne…
Le Dr Agostini affirmait également sa farouche volonté d’acquérir pour la structure un rétinographe (Appareil de dépistage des rétinopathies diabétiques).
Enfin, il soulignait une fois encore l’implication de tous.
« 
C’est le fruit d’un travail collectif » qu’il faut retenir dans l’aboutissement de ce projet.
Jean-Jacques Coiplet, directeur de l’Agence Régionale de la Santé insistait sur le cette volonté commune qui est un terme qui est revenu souvent depuis le début des interventions : «  Cette MSP apporte une réponse à l’accès aux soins ».
Après avoir rappelé que la Corse était proportionnellement au nombre d’habitant la 8e région de France en nombre de médecins, Jean-Jacques Coiplet insistait pourtant sur la nécessité à anticiper si l’on veut à l’avenir  éviter les problèmes générationnels.
«  Les maisons de santé correspondent aux nouvelles attentes. Celle de Calenzana est la première mais pas la dernière. Pas moins de neuf autres suivront en effet.»
Et de conclure en s’adressant aux porteurs du projet : «  Chapeau bas, vous l’avez fait. Merci à vous. Sachez que vous aurez toujours notre soutien ».
Paul Giacobbi, président de l’Exécutif de Corse soulignait pour « la concentration médicale extraordinaire dans cette salle. La médecine c’est l’affaire des professionnels de la santé mais pas que…»
Enfin il se félicitait  à propos du Centre Hospitalier de Calvi – Balagne que ce dernier s’ouv
re vers son territoire.
Alain Rousseau, préfet de Haute-Corse se réjouissait à son tour de cette réalisation qui correspond à un besoin et à une nécessité : « C’est une manière nouvelle de travailler avec des professionnels du terrain. On est là dans un dialogue différent et plus riche.
Cette MSP est conçue comme il le fallait. C’est un modèle qui pourrait être étendu à d’autres secteurs d’activités.
»
A l’issue des interventions, tous étaient invités à se rendre sur place pour découvrir cette Maison Médicale di Calinzana qui fait aujourd’hui la fierté de tous.
Le ruban tricolore était coupé par le maire de la commune Pierre Guidoni.
La visite des locaux était suivie d’un lunch.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85210 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40767 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345