Corse Net Infos - Pure player corse

La Fédération nationale André-Maginot remet un chèque de 2 000€ au collège de Calvi


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Jeudi 16 Mars 2017 à 15:13 | Modifié le Jeudi 16 Mars 2017 - 22:55


Paul-Dominique Rossi, président de la section départementale de la Fédération Nationale André-Maginot, a remis cet après-midi un chèque de 2 000€ à la classe de 3e B du collège Dr Jean-Félix Orabona de Calvi. Ce chèque permettra de participer au financement d'un voyage scolaire linguisto-historique en Espagne du 1er au 7 avril prochains.


La Fédération nationale André-Maginot remet un chèque de 2 000€ au collège de Calvi

C'est, jeudi, à 14 heures, au collège Dr Jean-Félix Orabona à Calvi, en présence de nombreuses personnalités, au premier rang desquelles ont notait la présence de Ange Santini, maire de Calvi, Jérôme Seguy, sous-préfet de Calvi, du colonel Jean de Monicault, chef de corps du 2e Régiment Etranger de Parachutistes de Calvi, de Claude Deceuninck, président de l'association des Anciens combattants de Calvi-Montegrosso-Galeria, de Jean-Louis Angeli, principal de l'établissement et des représentants du corps enseignant et des membres du Rotary Calvi-Balagne,  que Paul-Dominique Rossi, président de la section départementale de la Fédération Nationale André-Maginot, regroupant plus de 900 adhérents, a remis au nom de la Fédération un chèque de 2 000€.
Celui-ci contribuera à financer un voyage linguisto-historique que les élèves de 3e B du collège vont effectuer en Espagne, du 1er au 7 avril 2017.


Ce voyage, partenaires espagnols au travers de leur culture et de leur histoire, s'inscrit  dans le cadre d'un projet e Twinning et de la Classe Défense et sécurité, organisé par Daria Stebe, professeur d'Espagnol, Nicolas Stebe, professeur de mathématiques et Nicole Monfront, professeur de technologie.

Découvrir les lieux de mémoire espagnols

Les 22 collégiens qui ont travaillé sur le devoir de mémoire et la guerre civile espagnole, vont pouvoir ainsi découvrir les lieux de mémoire espagnols: camp de concentration franquiste, musée de la guerre civile...
Les collégiens concernés se sont présentés face aux personnalités, avec le drapeau espagnol frappé sur  leur poitrine, avant d'adresser à tour de rôle des remerciements et de détailler leur projet de voyage.
Des remerciements étaient également formulés par Nicole Monfront et Daria Stebe.

"Soyez attentifs et observateurs"
Avant de remettre le chèque de 2000€ au chef d'établissement, Paul-Dominique Rossi, président de la section départementale de la Fédération Nationale André Maginot s'adressait aux élèves:
" J'espère que cette aide financière accordée par notre Fédération Nationale que je représente en Haute-Corse va vous être utile.
Je vous souhaite un excellent voyage en Espagne. Soyez très attentifs et observateurs, afin de me remettre à votre retour un compte-rendu précis sur le travail de mémoire du lieu visité pour que  le collège que vous représentez soit retenu lors de l'attribution d'un prix, et pourquoi pas le premier".

Chèque en main, Jean-Louis Angeli, principal, remerciait chaleureusement le représentant de la FNAM en Haute-Corse ainsi que les personnalités présentes pour leur soutien.
Le colonel Jean de Monicault a son tour prenait la parole:
" Merci de votre invitation. En tant que militaire, je suis toujours heureux de voir que ce trait d'union entre les anciens et les jeunes existe bien, avec pour point commun des idées qui sont les noôres et que les soldats défendent partout dans le monde. Merci à  vous pour votre engagement. Bon voyage et merci à vous tous de l'aide que vous apportez à nos enfants".
Ange Santini, maire de Calvi félicitait collégiens et collégiennes qui ont pris la parole et qui ont fait preuve d'une belle assurance dans cet exercice.

"Un devoir de mémoire que l'on doit s'accaparer"
" Je connais votre projet bien sûr et si tel n'était pas le cas, rassurez-vous, votre professeur d'espagnol, Daria Stebe me l'a rappelé à plusieurs reprises. Naturellement la commune de Calvi s'associe, y compris financièrement, au projet et avec bien sûr grand plaisir.
L'enseignement sur les bancs de l'école, c'est très bien mais lorsqu'on a l'occasion d'aller ailleurs voir ce qui s'y passe c'est encore mieux. Ce voyage pour des jeunes comme vous a toute son importance tant au niveau de l'échange que de la culture. Vous avez des choses à leur dire et à leur rapporter mais aussi à recevoir.
Autre aspect à prendre en considération à travers ce voyage, c'est celui du devoir de mémoire. Il y a un devoir de mémoire que l'on doit s'accaparer pour le perpétuer dans l'avenir. S'agissant de l'histoire contemporaine que nous avons nous-même aussi subi sur notre territoire national, il y a les conflits du siècle dernier mais aussi il n'y a pas si longtemps que  ça, ce qui s'est passé aux portes de la France, aux portes de notre pays.
Lorsque vous allez vous rendre en Espagne, vous verrez  que c'est 40-50 ans en arrière, c'est à dire hier.
Si nous ne sommes pas vigilants, si vous  n'êtes pas vigilants pour l'avenir , il ne faut pas exclure que ce qui est arrivé n'arrivera plus.
Et, en ce sens l'Europe revêt toute son importance. L'Europe il faut  la perfectionner, y compris dans le cadre des échanges, il faut y réfléchir, mais il ne faut pas l'oublier. Et c'est depuis que l'Europe s'est construite que finalement il n'y a plus de conflits sur le sol communautaire.
Et, je veux à cet égard  saluer entre autre l'action du 2e REP qui est un régiment cher à notre coeur  et dont nous fêteront à partir de demain le cinquantenaire de son installation à Calvi. Pour préserver la France, l'Europe, nos militaires vont sur des théâtres d'opérations extérieures, mais ils n'y vont pas pour perdre leur temps. Souvent hélas, certains y laissent leur vie. Ils vont tout simplement pour préserver notre terre et pour préserver l'Europe. Et ça aussi ça doit faire partie d'un devoir de réflexion, de connaissance mais aussi d'un devoir de mémoire.
Que la Fédération André Maginot s'associe à votre démarche avec la présence et l'engagement de M. Rossi, c'est tout un symbole".

Jérôme Seguy devait clore les interventions en insistant sur le devoir de mémoire.
" Le devoir de mémoire ce n'est pas qu'un simple mot. Il faut toujours se souvenir que pour vivre  cette liberté que vous avez aujourd'hui, il y a des gens  qui sont morts, qui se sont battus. Le devoir de mémoire  nous le devons à l'égard des anciens combattants, à vous Monsieur le président qui les représentez en Haute-Corse mais aussi à nos soldats d'aujourd'hui. Si nous  pouvons dire ce que nous pensons, si nous pouvons débattre c'est parce que nous sommes libres. Cette liberté on la doit au passé, on l'a doit au présent , et on le doit au travail collectif à travers les institutions nationales et européennes pour préserver cette paix. Cette paix qui nous permet encore une fois de partir en Espagne, de découvrir un  pays merveilleux, avec des régions splendides mais aussi en pensant au passé".





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90044 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47192 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39383 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 422